Perturbateurs endocriniens, glyphosate : quels départements achètent le plus de pesticides ?

départements pesticides et glyphosate
Agriculture : quels départements achètent le plus de pesticides ?
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
3136 lectures

Qui remporte la palme du plus gros acheteur de perturbateurs endocriniens en France ? A qui sont décernés les "Glyph’Awards" pour l’utilisation de glyphosate ? Générations Futures a mené l’enquête département par département.

Quels sont les départements qui dépendent et achètent le plus de pesticides ? Pour nous permettre d’y voir plus clair, Générations Futures, en partenariat avec Le Parisien, publie ce mardi 20 novembre plusieurs cartes du territoire français dévoilant les activités des différents départements. Pour obtenir ces résultats, l’association a utilisé les infos officielles de 2017 issues de la très exhaustive base de données des ventes des distributeurs (BNVD). Au total, plus de 700 000 lignes à déchiffrer ! Après avoir analysé ces éléments, l’organisation a pu dresser une estimation de la répartition des ventes de pesticides dans l’Hexagone et dans les départements d’outre-mer.

Les ventes les plus élevées de pesticides

C’est dans l’Aube, en Gironde et dans la Marne (avec des quantités allant de 2,8 à 3,2 millions de kg de pesticides vendues) que le phénomène est le plus important. En bas du classement, on retrouve la Guyane (10923 kg), le Territoire de Belfort (7285 kg) kg et la Lozère (6245 kg environ).

Les ventes de pesticides par département par ha de SAU

Quelle quantité de substances actives de pesticides ont été vendues par hectare de surface agricole utile (SAU) dans chaque département en 2017 ? On retrouve en haut du classement le Vaucluse (22 000 kg env./ha), le Gard (14000 kg env./ha) et la Gironde (13 000 kg/ha). La Nièvre, le Cantal et la Lozère ferment la marche.

Les ventes de pesticides non utilisables pour l’agriculture biologique

La quantité de pesticides non agréés en Agriculture biologique utilisée par hectare de SAU a également été étudiée. Parmi eux : les produits de synthèse. Au premier rang se trouve le Vaucluse. Suivent le Var et l’Aube. Encore une fois, les départements de la Nièvre, du Cantal et de la Lozère sont ceux présentant le volume de vente le moins élevé.

Les ventes de pesticides cancérogènes mutagènes ou reprotoxiques

En termes de vente des pesticides cancérogènes mutagènes ou reprotoxiques par hectare de SAU, l’Aube, le Tarn-et-Garonne et le Vaucluse sont les moins bons élèves, arrivant en tête du classement. Les 3 derniers sont le Cantal, la Guyane et la Lozère.

Les ventes de pesticides perturbateurs endocriniens

Générations Futures a aussi décrypté les ventes de pesticides PE, par hectare de SAU, pour chaque département en 2017. On observe que l’Aube, la Gironde et le Vaucluse arrivent en tête. La fin du classement est occupée par Le Cantal, la Guyane et la Lozère.

Les ventes de glyphosate

L'association a souhaiter classer les départements selon la quantité de glyphosate vendue, par hectare de SAU. Alors que la sortie du glyphosate est prévue dans trois ans, nombreux sont les départements encore dépendants de ce pesticide, classé probablement cancérigène par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Afin de mettre en avant les plus gros acheteurs de glyphosate, Générations Futures décerne aux cinq "lauréats" des Glyph’Awards. Le Vaucluse est encore dans le trio de tête avec 1,25 kg/ha. Il est suivi par La Réunion (1,21kg/ha) et la Martinique (1,14 kg/ha).
Les ventes de glyphosate sont les moins importantes dans le Cantal, en Corse-du-Sud et en Lozère.

 

Les limites de ces chiffres 

Si la  BNVD est un outil  offrant la vision la plus pertinente sur l’exposition de la population aux pesticides, certains éléments ne sont pas pris en compte. Pour exemple, les informations fournies proviennent directement des déclarations des distributeurs. Autres limites : les achats réalisés par Internet ou à l'étranger n'y figurent pas et un produit peut avoir été acheté dans un département et utilisé dans un autre. 

 

Découvrez l'ensemble des cartes sur le site de Générations Futures

Source(s):
Commentaires