Bientôt un label obligatoire sur les produits végétariens ?

Femme dans un supermaché
Bientôt un label obligatoire sur les produits végétariens ?
Par Feriel Didane publié le
380 lectures

Les citoyens souhaitent un label particulier sur les produits végétariens. Le 12 novembre dernier, une initiative citoyenne européenne (ICE) a demandé auprès de la Commission européenne un étiquetage sur tous ces produits commercialisés dans l’UE.

Cette récente proposition, faite par l'initiative citoyenne européenne (ICE), a pour but d’instaurer un étiquetage obligatoire sur les produits, en adoptant 3 pictogrammes : non végétariens,végétaliens ou végétariens.
D'après un communiqué de presse publié sur le site de la commission européenne, “dans toute l'UE, il est difficile pour les végétariens et les végétaliens de déterminer quels aliments sont adaptés pour eux. Il leur faut examiner la liste des ingrédients que contient un produit alimentaire afin de déterminer s'il leur est possible de l'acheter, tout en étant extrêmement attentifs aux ingrédients ambigus qui pourraient aussi bien être d'origine animale que végétale”, explique les membres de l’ICE. En effet, l'utilisation de produits d'origine animale au cours des différentes phases de production est parfois difficile à décrypter.

Faire la différence entre le végétarisme et le véganisme

Cette ICE souhaite également clarifier les différences entre les termes "végétarisme" et "véganisme". Selon Clémence Landeau, chargée de plaidoyer à l'Association végétarienne de France (membre de l'UVE), l’absence de description claire, "permet à certaines entreprises d'entretenir un flou sémantique dans les rayons".

La proposition a été inscrite le 12 novembre dernier par la Commission européenne. Mais avant que cette démarche soit entérinée, les innovateurs ont un an pour recueillir un million de déclarations en ligne via une pétition (qui n’est cependant pas encore accessible). De plus, pour que la demande soit validée, il faudra qu’au moins un quart des signataires proviennent d’un pays membre de l’UE.

Une assiette un peu plus végétale

Selon de récentes études réalisées en 2017, notamment par Lesieur, 41 % des Français affirment avoir consommé ces deux dernières années un produit végétal, 26 % des consommateurs se disent végétariens temporairement, 1 à 5 % des citoyens français déclarent être végétariens, et  50 % des Français souhaiteraient doubler leur consommation végétale dans les années qui suivent. Enfin, au niveau européen, 30 millions de personnes se considèreraient comme végétariens ou végans.

Plus qu’une tendance, manger moins de viande s’inscrit de plus en plus comme un véritable mode de vie.




 

Source(s):
Commentaires