Pesticides: un vignoble bordelais passe au bio pour préserver la santé des collégiens

Château bordelais avec vignes
Pesticides: un vignoble bordelais passe au bio pour préserver la santé des collégiens
Par Anaïs Martinez publié le
783 lectures

Le château Clément-Pichon a annoncé vouloir "accélérer" sa conversion au bio dans son vignoble pour éviter d’épandre des pesticides devant le futur collège près de Parempuyre en Gironde (33). C’est un début de réponse face aux inquiétudes des parents de la commune craignant pour la santé de leurs enfants.

Un futur collège doit être construit près de vignobles dans la commune de Parempuyre (Gironde) en 2022. Révélé par un reportage de France 2 datant du 2 janvier 2019, l’environnement du futur collège était à proximité de vignobles et donc d’une exposition aux pesticides et autres produits chimiques. Un collectif de parents avait donc fortement réagi et s’était opposé à cette construction.

Accélération du processus vers le bio

"Ce sujet de convertir le domaine en bio est une question que l'on se pose depuis un bon moment au vu de la situation géographique de la propriété. Château Clément-Pichon est au coeur d'une ville qui s'étend avec beaucoup de riverains autour", a expliqué à l'AFP Gwendeline Lucas, directrice des vignobles Fayat.

Le vignoble du château Clément-Pichon appartient au groupe Fayat et possède 25 hectares dans cette commune. Il est situé juste en face du futur collège. La conversion va commencer d’abord sur 5 hectares, la parcelle qui est la plus proche des habitations comme l’a annoncé Jean-Claude Fayat dans Sud-Ouest. En revanche, pas de date précise quant à la mise en route de la conversion au bio.

"Une excellente nouvelle pour la Gironde"

Pour le collectif de parents opposés à cette construction, l'annonce a été très bien accueillie : "C’est une très bonne nouvelle pour le projet du nouveau collège de Parempuyre qui va pouvoir se construire dans des conditions bien plus saines. C’est la seule bonne solution aux problèmes phytosanitaires soulevés par le voisinage immédiat des vignes et qui bénéficiera à l’ensemble des Parempuyriens", ont-ils écrit sur leur page Facebook". Au-delà de Parempuyre, cette décision est une excellente nouvelle pour la Gironde car c’est un signal fort, donné par un très grand château."

Le collectif rajoute qu’il restera vigilant quant à l'application et au processus de conversion au bio annoncés par le groupe Fayat.

Une bonne nouvelle pour la santé des enfants mais aussi pour l'environnement.

Source(s):
  • France 2
  • France 3 Nouvelle Aquitaine
Commentaires