Huile de coco : comment en faire bon usage ?

L'huile de coco à le vent en poupe
L'huile de coco à le vent en poupe
Par Hanen Slimani publié le
5188 lectures

Son odeur, son exotisme, sa texture, tout est fait pour plaire dans l’huile de coco. Cette huile à tout faire est autant utilisée dans les soins pour le corps ou les cheveux que pour la cuisine. Pourtant, cet usage à outrance est décrié par les experts. Bio à la Une fait le point sur ce produit miracle.

La noix de coco, ce fruit exotique synonyme de vacances, a le vent en poupe. Eau de coco, lait de coco ou encore huile de coco, son utilisation est en pleine expansion depuis quelques années. L’huile de coco en l'occurrence, fait partie de ses nouveaux produits à tout faire que les adeptes d’alternatives naturelles recommandent à tout-va. Pour autant, elle est à utiliser avec précaution et parcimonie pour certains usages.

En faire bon usage

Cuisine

L’huile de coco est une huile végétale propre à la consommation. Elle est utilisée pour la cuisson de certains aliments ainsi qu’en assaisonnement froid. Mais son utilisation à des fins alimentaires est souvent décriée.

Il y a quelques mois, une professeur d’épidémiologie de l’université d’Harvard, Karine Michels, déplorait l’utilisation de l’huile de coco en cuisine. Dans le cadre d’une conférence intitulée «Huile de coco et autres erreurs nutritionnelles», elle qualifiait le produit de “pur poison”. L’huile de coco, est composée à plus de 80 % d’acides gras saturés. Elle n’est donc pas recommandée aux personnes souffrant de cholestérol. Pour Philippe Legrand, expert de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), ce n’est pas la consommation d’acides gras qui est à bannir mais leur utilisation excessive.

L’huile de coco n’est donc pas conseillée aux personnes atteintes de cholestérol, de maladies cardio-vasculaires ou chez les sujets à risques. En revanche, chez les sujets sains, elle peut être utilisée... mais toujours avec parcimonie. L’huile de coco supporte d’ailleurs très bien les hautes températures et elle ne se détériore pas avec la chaleur contrairement à d’autres huiles.

Cheveux

Sur votre chevelure, l’huile de coco fera des miracles. Elle est particulièrement recommandée pour les cheveux secs ou cassants. Elle sera votre alliée pour réparer vos cheveux et les nourrir. Elle permet également de gainer et de redonner de l’élasticité aux cheveux bouclés. Résultats : des cheveux doux et en pleine santé. À éviter en revanche sur les cheveux gras.

Peau

On connaît à l’huile de coco de multiples usages pour la peau. Sur le visage, elle n’est pas vraiment recommandée en tant que soin parce qu’elle est très comédogène. En revanche, l’huile de coco est parfaite pour le démaquillage. Sa texture grasse élimine même le plus tenace des mascaras sans abîmer la peau.

Sur le corps, l’huile de coco est appréciée pour son odeur et sa douceur. Elle réduit considérablement la déshydratation et calme les peaux sujettes aux rougeurs en particulier en période hivernale. L’huile de coco est également utilisée en savonnerie pour son pouvoir moussant et pour sa capacité à se solidifier au-dessus de 25°C.

On aime aussi l’huile de coco en application sur les lèvres ou en huile de massage. Si l’odeur de la coco vous rebute, privilégiez l’huile de monoï qui est issue de la macération de la fleur dans de l’huile de coco.

 

Baume fondant à la coco multi-usages

  • 30ml de d’huile végétale de coco
  • 10ml de beurre de cacao
  • 10ml de beurre de karité

Après avoir fait fondre l’ensemble des ingrédients au bain marie, mélangez jusqu'à obtenir une homogénéité parfaite des composants. Laissez reposer jusqu’à solidification. À appliquer sur le corps, les cheveux ou les lèvres.

Source(s):
Commentaires