Une maman cherche des volontaires pour venir câliner ses jumeaux

maman et son bébé
Une maman cherche des volontaires pour faire des câlins à ses jumeaux
Par Anaïs Martinez publié le
6671 lectures

Chloé, jeune maman habitant à Montpellier, a lancé un appel sur Facebook afin de trouver des volontaires qui voudraient bien venir faire des câlins à ses deux jumeaux malades et hospitalisés.

Partagé plus de 800 fois sur Facebook, elle ne peut pas s’en sortir seule avec son mari, leur famille habitant entre l’Espagne et le Québec.

Les câlins ont des effets considérables sur la santé et l’état émotionnel des bébés, notamment ceux qui viennent de naître. Chloé l'ayant remarqué, elle souhaiterait trouver des personnes voulant bien l'aider faute de temps et de bras pour s'occuper de leurs jumeaux et leur petit garçon.

Impact bénéfique sur la santé des jumeaux

Les deux jumeaux, Odyssée et Lenaïc, âgés de 2 mois et demi, sont en soins intensifs à cause d’une bronchiolite avec complications. Etant sur deux étages différents, les parents ont du mal à s’occuper des deux jumeaux autant qu’ils le voudraient.

L’appel se destine donc à ceux qui habitent près de Montpellier (Hérault) et qui voudraient bien prendre un peu sur leur temps pour venir câliner les deux nouveaux-nés.

 

En observant l’état de santé physique de ses enfants, Chloé s’est rendue compte que lors d’un câlin dans leurs bras, leur état de santé s’améliorait, qu'ils respiraient mieux et leurs rythmes cardiaques se calmaient comme elle l’a expliqué à la radio de France 3.

Les bienfaits des câlins

Le toucher de la peau, pendant un câlin, réconforte l’enfant et le fait se sentir en sécurité.

Suite à un câlin, le cerveau libère l’hormone de l’attachement, l’ocytocine, notamment entre la mère et son enfant, ce qui amène une sensation de bien-être et de calme. Et ce, après seulement après 20 secondes de contact physique!

Mais le cerveau sécrète aussi d’autres hormones comme les endorphines, qui régulent le stress et apaisent; et la dopamine, hormone du plaisir et du bonheur. Cela abaisse donc le rythme cardiaque de l’enfant et stimule à la fois son cerveau et son système immunitaire.

Comme le signale l’Université de Californie, ayant mené de nombreuses expériences sur l’impact des câlins auprès de bébés prématurés: "Le toucher est l’une des formes les plus puissantes de la communication humaine". En effet, le câlin est une forme de communication non verbale qui a de nombreux bienfaits insoupçonnés sur la santé.

Si vous voulez aider cette jeune maman et que vous habitez Montpellier, n’hésitez pas à lui envoyer un message sur Facebook. La câlinothérapie ça fait du bien à tous!

Source(s):
Commentaires