Les remèdes naturels contre la constipation

femmme ayant mal au ventre
Les remèdes naturels contre la constipation
Par Anaïs Martinez publié le
2780 lectures

La constipation, surtout si elle est chronique, peut vite gâcher le quotidien. Selon l'origine du mal, des traitements naturels réguliers ou occasionnels existent pour soulager mais aussi prendre soin de ses intestins. Petit tour des remèdes possibles avec Christophe Bernard, herboriste et naturopathe.

Bien boire et avoir une alimentation équilibrée

On ne le dira jamais assez : pour qu'un corps fonctionne convenablement, il est important de lui fournir tous les apports nécessaires. Avoir une alimentation équilibrée et surtout riches en fibres permet de prévenir la constipation. Selon les recommandations de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa), pour un adulte, une consommation de 25 grammes de fibres alimentaires par jour suffit à garantir le fonctionnement normal de l'appareil digestif. En cas de constipation, on privilégie une consommation alimentaire riche en fruits et en légumes car ils contiennent un fort taux de fibres. Il faut également privilégier les céréales complètes et les légumineuses. Evitez donc les aliments trop gras et réduisez les féculents au maximum (riz, pomme de terre etc.)

Bien s’hydrater est aussi essentiel car boire trop sucré ou des boissons gazeuses peut constiper. L’activité physique n’est pas non plus à négliger. En effet, le sport active les muscles abdominaux et peut relancer le transit intestinal.

Les remèdes naturels "doux" 

1. Les laxatifs "de lest"

Ce sont ceux qui vont donner du volume aux selles. Il y a le psyllium, la fibre végétale qui vient du plantin des Indes. Christophe Bernard insiste : "je le préconise souvent pour des personnes qui ne mangent pas assez de fibres comme les jeunes par exemple".
Il y a aussi les graines de lin et de chia, riches en fibres qui peuvent aider.

2. Les laxatifs "osmotiques"

Ceux-ci vont augmenter l’eau dans les selles. Par exemple, le jus de pruneaux est utile car il contient du sorbitol qui va avoir un effet laxatif.
Pour préparer un jus de pruneaux maison, Christophe Bernard conseille de "cuire dans un casserole 10 pruneaux avec juste assez d’eau pour les recouvrir. Il faut ensuite laisser frémir une dizaine de minutes. Cette eau colorée pourra être bue tout au long de la journée. Les pruneaux aussi pourront être mangés à raison de 2 à 4 par jour".

Autre laxatif stimulant : le magnésium. Cet oligo-élément va rester dans le tube digestif et attirer l’eau. Ainsi,  le volume d’eau des selles dans le tube digestif augmentera. En pharmacie, vous pouvez vous procurer du chlorure de magnésium ou du citrate de magnésium.

3. Les stimulants hépato-biliaire

Le foie participe pleinement à la digestion car il sert à produire de la bile, nécessaire pour digérer les graisses. Pour stimuler le foie, on peut prendre de la racine de pissenlit, de la bardane, du tilleul ou encore de la fumeterre (plante qui a des vertus dépuratives et laxatives).

Christophe Bernard ajoute : "Auparavant, même les médecins utilisaient la racine de pissenlit en prévention".

Privilégier les décoctions

Christophe Bernard rappelle  qu'il est important de "boire beaucoup de décoctions ou d’infusions".  Utilisez les plantes précédemment citées. Pour préparer la décoction, il conseille de "prendre environ 30 grammes de plantes un litre d’eau". Il suffit de mettre les plantes dans une casserole d’eau froide et de porter à ébullition avec un couvercle pour conserver les arômes. "A boire pendant la journée et pour une cure d’une dizaine de jours".
Du côté des tisanes "osmotiques", il y aussi une petite plante originale à tester : la guimauve ! Vous pouvez utiliser la racine ou bien la prendre en poudre. "Il y a aussi la racine de réglisse", mais attention si vous avez de l’hypertension. Cela peut-être dangereux, la racine de réglisse contenant de la glycyrrhizine, substance qui peut faire augmenter la tension artérielle.

Les laxatifs stimulants

Attention, ces produits sont "à utiliser vraiment en dernier recours", prévient Christophe Bernard. Il déconseille fortement d’utiliser ces laxatifs sauf dans les cas extrêmes, où la constipation peut mener à une probable hospitalisation. Ces laxatifs sont stimulants et fortement irritants pour le tube digestif. Ils peuvent provoquer le besoin d’aller à la selle. On retrouve la séné, la bourdaine, la racine de rhubarbe et l’aloès.

Ces plantes, notamment utilisées en compléments alimentaires, ont été épinglées par l’Académie nationale de la pharmacie le 7 février dernier. Jugées dangereuses pour la santé car trop irritantes, elles peuvent dans certains cas entraîner une dépendance chez certaines personnes. Un constat partagé par Christophe Bernard même s'il n’a jamais rencontré ce type de problème. Mais il insiste, si l’on ne connaît pas bien la plante et que l'on est pas bien informé,"c’est une erreur que l’on fait très souvent" .

Concernant l’aloès ou aloe vera, il spécifie que ce n’est pas le jus qui est incriminé mais bien le suc, c’est-à-dire la fine pellicule blanche que l’on trouve quand on découpe une feuille d’aloe vera.

Christophe Bernard recommande de "faire des petites combinaisons".  Pour cela, il faut avoir une bonne alimentation, prendre un stimulant pour le foie, des plantes osmotiques. Si les désagréments sont toujours présents, tournez-vous vers les laxatifs de lest ou d’autres. A juger selon le ressenti corporel et la durée de la constipation. Bien évidemment, si vos symptômes perdurent, prenez rendez-vous chez votre médecin. 

Source(s):

Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :

Commentaires