L'accouchement à domicile, trop dangereux pour le bébé ?

femme enceinte contraction
L'accouchement à domicile, trop dangereux pour le bébé ?
Par AFP/Relaxnews publié le
545 lectures

Des chercheurs israéliens ont montré dans une nouvelle étude que choisir d'accoucher chez soi pouvait être plus risqué pour la santé du nourrisson qu'en optant pour une naissance à la maternité ou l'hôpital.

De plus en plus de futures mamans souhaitent un accouchement moins médicalisé et se tournent vers des maisons de naissances et songent même à l'accouchement à domicile. Mais une récente étude, menée par des chercheurs de l'université Ben-Gurion et de l'université du Negev, a comparé l'expérience de 3.580 femmes qui avaient donné naissance à leur enfant en dehors du milieu hospitalier en Israël à environ 240.000 autres ayant accouché dans le Centre médical de Soroka (Université de Negev) entre 1991 et 2014.

Risque accru de mortalité pour le nouveau-né

Leurs résultats, présentés en février à Las Vegas lors du congrès annuel de la Society for Maternal-Fetal Medicine, ont montré qu'après avoir pris en compte des facteurs tels que la santé de la mère, son origine ethnique, son âge, sa consommation de tabac et d'autres habitudes de santé, le risque de donner naissance à un enfant mort-né était 2,6 fois plus élevé chez les femmes qui accouchaient en dehors du milieu hospitalier.

"Approximativement 15 sur 1.000 bébés nés en dehors du milieu hospitalier risquent la mort, en comparaison avec seulement 5 bébés sur 1.000 nés à l'hôpital", a commenté le professeur Eyal Sheiner.

"Cette étude correspond aux résultats de recherches plus vastes menés aux Etats-Unis et confirme notre hypothèse que la naissance en dehors du milieu hospitalier est bien plus dangereuse", a précisé le professeur Sheiner. "On ne peut pas remettre en question le fait que l'hôpital offre l'environnement le plus sûr pour accoucher, à la fois pour les mères et leurs bébés."

Suivi en temps réel de la santé de la mère et de l'enfant

"Il y a de nombreuses années, la différence entre le domicile et l'hôpital pour accoucher était moins importante car nos ancêtres avaient des notions limitées de médecine, mais aujourd'hui la différence est significative", précise-t-il. "Le suivi en temps réel de la mère, de la progression du bébé et de leurs constantes vitales ainsi que l'accès immédiat aux traitements d'urgence et au bloc opératoire permettent à l'équipe médicale de bien mieux agir face à une naissance difficile", ajoute le professeur Eyal Sheiner.

Commentaires