Minceur, détox, nuit calme, anticancer… Gare aux arnaques des produits “miracle” !

Minceur, détox, nuit calme, anticancer… Gare aux arnaques des produits “miracle” !
Minceur, détox, nuit calme, anticancer… Gare aux arnaques des produits “miracle” !
Par Cécilia Ouibrahim publié le
1487 lectures

Dans un rapport publié ce jeudi, l’association Foodwatch dénonce les “arnaques aux étiquettes” d’une vingtaine de produits de consommation promettant des vertus santé non prouvées.

Tisanes détox, céréales fitness, ou encore margarine abaissant le taux de cholestérol… les industriels usent et abusent de nombreux subterfuges pour doper leurs ventes. L’ONG Foodwatch pointe du doigt une vingtaine de produits alimentaires, accusés de promettre des bienfaits santé détox, fitness ou anti-cancer, sans même les avoir prouvés. En ligne de mire notamment, une infusion détox de la marque Éléphant ainsi que des compléments alimentaires qui s’attribuent des vertus anticancer. Ces slogans mensongers ne sont pourtant pas validés par la Commission européenne, censée étudier plus de “2.000 allégations santé” concernant les plantes qui composent les infusions, souligne l’association. D’autres marques telles que Lipton, La Tisanière, Fruit d’Or, Fitness, Ricola, Gerblé, Tropicana, ou encore Innocent sont également mis en cause. 

Quels aliments aux promesses non tenues ? 

“Toutes les promesses santé ne sont pas bonnes à avaler”. L’association dénonce notamment les manipulations des marques de thés et d’infusions, jouant sur les noms de leurs produits : “Drainage et élimination pamplemousse” de La Tisanière, le Thé vert “Ligne” de Lipton, le Thé “BB Détox” de Kusmi Tea, l’Infuselle “Bonne nuit” de Ricola, ou encore “Détox, pas d’intox” de Éléphant, contre lequel Foodwatch a lancé une pétition.

Les margarines “tartine et cuisson” de Auchan, “la Proactiv - expert” de Fruit d’Or ou encore “Oméga 3 tartine et cuisson Bouton d’Or” d’Intermarché sont également sur le banc des accusés. L’association explique qu’il faut consommer quatre à six tartines de ces margarines pour bénéficier des bienfaits sur le cholestérol, une trop grande quantité, mauvaise pour la santé cardio-vasculaire. Également sur la sellette, boissons, biscuits et compléments alimentaires dont les allégations santé sont comparées aux “promesses des charlatans de foire qui vendaient des elixirs aux vertus miraculeuses”, fustige Foodwatch. Si les smoothies contiennent nutriments et vitamines, ils ne sont pas pour autant faibles en sucres. Le “Super smoothie energise” de la marque Innocent est presque aussi sucré qu’un Coca-Cola, signale l’ONG.

Des allégations parfois illégales 

Des mentions abusives, sans fondement, voire illégales selon l’association, qui a constaté des failles sur lesquels surfent les industriels. Parmi elles, l’inaction des autorités en matière de législation, une mauvaise connaissance de ces produits, ou encore le prétexte des arguments marketing.

En plus d’être inquiétantes, certaines mentions, notamment celles qui prônent des vertus thérapeutiques, sont interdites. “Les faits sont graves et les limites sont ici clairement franchies”, alerte Foodwatch, qui a porté plainte en février dernier contre la plateforme biologiquement.com qui propose ce type de produits. 
L’association réclame donc aux industriels “plus de transparence et d’honnêteté dans l’utilisation de promesses santé sur les produits alimentaires, et exige des autorités qu’elles renforcent les règles pour éviter le flou dont les consommateurs paient le prix”.
 

Commentaires