Un magasin bio, local et “anti-déchet” au coeur de la capitale

Un magasin bio, local et “anti-déchet” au coeur de la capitale
Un magasin bio, local et “anti-déchet” au coeur de la capitale
Par Cécilia Ouibrahim publié le
1662 lectures

Le 28 mai dernier, Biocoop a inauguré son premier magasin “anti-déchet” dans le 20e arrondissement de la capitale.

Rue des Grands Champs, au coeur du 20e arrondissement de Paris, un magasin sans sac plastique met les champs français à l’honneur. Son nom : Biocoop ADN (Anti-Déchet  – Nation), en référence à son lieu d’implantation. Vrac, contenants réutilisables, recours à la consigne… l’enseigne de distribution bio s’inscrit dans une démarche de réduction des déchets vers un mode de consommation plus responsable. 

Vrac ou format conditionné : “pas de doublon” 

Soutenu par la mairie de Paris et des ONG engagées telles que Zéro Waste France ou Réseau Vrac, ce projet coopératif commercialise des produits bio, locaux, de saison et à l’impact carbone limité. "L’objectif est clair : proposer une offre large, tout en s’attaquant frontalement aux déchets, en enlevant tous les emballages possibles", explique Biocoop. Cette boutique de quartier de 90 m² séduit d’ores et déjà les clients qui pourront réaliser "80 % de leurs courses du quotidien sans contenants ou avec des contenants réutilisables", promet l’enseigne. 

 "Mon positionnement, c’est l’anti-déchet", affirme Thibaud Ronfard, porteur du projet au sein de la coopérative. Le sociétaire ambitionne également de limiter les déchets issus du magasin en privilégiant les contenants réutilisables ou en proposant des alternatives recyclables quand la situation ne le permet pas. 
"Dans mon magasin, pas de doublon ! Toutes les références disponibles en vrac – alimentaires (pâtes, riz, légumineuses…) ou non-alimentaires (lessive, gel douche…) – ne le sont pas en format conditionné. Cohérence oblige !", garantit Thibaud Ronfard. 
 

Cosmétiques en vrac au Biocoop ADN/ ©Biocoop

Le “zéro déchet” pas encore atteint 

Cosmétiques en vrac ou produits frais (crèmes, fromages, charcuterie, etc.) disponibles à la découpe, au total, 180 références en vrac sec et 10 en hygiène/entretien sont proposées. Malgré ces avancées prometteuses, le pari d’un magasin exclusivement zéro déchet n’est pourtant pas totalement réussi. Toutefois, Biocoop ADN témoigne des difficultés à bâtir cette offre "notamment, au niveau des produits frais, hors fruits et légumes". Une sorte de magasin-laboratoire qui "n’est que le début du chemin, la transformation en cours vers une consommation plus durable va se poursuivre et s’accélérer", rassure l’enseigne. Et d’ajouter : "l’ambition est pédagogique et collective ! Il ne s’agit pas seulement de dénoncer les mauvaises habitudes et attitudes de consommation, mais surtout de montrer que l’on peut avancer localement et tous ensemble". 
    

Commentaires