Greffe fécale : et si elle permettait de réduire les signes de l’autisme ?

Greffe fécale : et si elle permettait de réduire les signes de l’autisme ?
Greffe fécale : et si elle permettait de réduire les signes de l’autisme ?
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
3762 lectures

Un espoir de guérison pour les parents d’enfants autistes ? Des chercheurs américains affirment que le rééquilibrage du microbiote intestinal via une greffe fécale peut améliorer les symptômes liés à ce trouble. Explications.

L’intestin, connu pour être notre "deuxième cerveau", pourrait être la clé de la guérison pour les personnes atteintes du trouble du spectre autistique (TSA). C’est du moins ce que laisse penser une récente étude américaine. Une équipe de chercheurs de l’université d’Arizona ont observé une amélioration globale des symptômes du TSA  après que le microbiote intestinal de patients ait été amélioré grâce à des transplantations fécales. Précisons que 30 à 50 % des personnes présentant des troubles autistiques rencontrent des problèmes intestinaux. 

Comme l’expliquent les auteurs de l’étude, plusieurs recherches ont déjà suggéré un lien entre le microbiome intestinal et les comportements analogues à ceux de l'autisme. Pour eux, la modification du microbiome intestinal pour améliorer les symptômes gastro-intestinaux et comportementaux chez les enfants atteints de TSA, était donc une voie à étudier.

Des résultats à long terme

Les chercheurs ont suivi 18 sujets ayant bénéficié d’une greffe fécale et d’un rééquilibrage du microbiome intestinal. Et les résultats de cette expérience sont pour le moins encourageants.

Au départ, plus de 80 % des patients étaient considérés comme autistes « sévères ». Un chiffre qui chute à 17 % à l’issue de l’étude. De plus, pour 40 % des participants le stade du trouble est passé à léger ou modéré. Mais surtout, 44 % des sujets ne présentaient plus de signes significatifs, passant sous le seuil de diagnostic, souligne Santelog

"Nous avons précédemment effectué un essai de traitement par transfert de microbiote (MTT) associant des antibiotiques, un nettoyage intestinal, un suppresseur d'acide gastrique et une greffe de microbiote fécal, et avons observé une amélioration significative des symptômes gastro-intestinaux, des symptômes liés à l'autisme et du microbiote intestinal ", avancent les scientifiques.

Cette technique médicale présenterait également des effets sur le long terme. Deux ans après la fin du traitement, les bénéfices sur les symptômes gastro-intestinaux ont été maintenus tout comme ceux liés à l'autisme, diminués de moitié. Par ailleurs, les nombreuses modifications du microbiote intestinal à la fin du traitement ont persisté lors du suivi. Une augmentation significative de la diversité bactérienne a été observée chez les différents sujets.

"Nos observations démontrent l'innocuité et l'efficacité à long terme du MTT en tant que traitement potentiel pour traiter les enfants atteints de TSA ayant des problèmes gastro-intestinaux, et justifient à l'avenir un essai à double insu contrôlé par placebo avec une cohorte plus importante ", concluent les scientifiques.

Source(s):
Commentaires