L’armée américaine a-t-elle créé la maladie de Lyme ?

L’armée américaine a-t-elle créé la maladie de Lyme ?
L’armée américaine a-t-elle créé la maladie de Lyme ?
Par Cécilia Ouibrahim publié le
1765 lectures

Alors qu’une épidémie de Lyme se propage aux États-Unis, un député américain exige une enquête au sujet d’une hypothèse controversée soutenant que la maladie de Lyme aurait été créée lors d'une expérimentation militaire ayant mal tourné.

Théorie du complot ou scandale sanitaire ? La maladie de Lyme, encore méconnue du grand public, est au coeur d’une vaste polémique. Et si cette pathologie infectieuse avait été créée de toute pièce par le Pentagone ? Un élu américain demande une enquête auprès du ministère de la Défense, a révélé, mardi 16 juillet, le journal britannique The Guardian.

Des expérimentations secrètes

Chris Smith, un député républicain du New Jersey, vient de faire adopter un amendement afin de mandater une enquête sur les véritables origines de la maladie de Lyme. L’objectif de l’investigation : vérifier une hypothèse selon laquelle la pathologie résulterait d’une mauvaise manipulation de l’armée américaine lors d’essais militaires menés entre 1950 et 1975 et destinés à transformer les tiques en armes biologiques. Pour ce faire, Chris Smith demande l’Inspection générale du ministère de la Défense de lever le voile sur ces expérimentations secrètes. 

Le républicain exige également un rapport détaillé précisant "si des tiques ou des insectes utilisés lors de ces tests ont été relâchées en dehors du laboratoire, par accident ou comme prévu par le protocole", révèle The Guardian. "Quels étaient les paramètres du programme ? Qui l'a commandé ? Des tiques infectées ont-elles été libérées intentionnellement ou accidentellement et à quel endroit ?" questionne Chris Smith. 

Un ouvrage qui suscite la polémique

L’élu américain fonde sa demande sur "un certain nombre de livres et d’articles suggérant que des recherches sérieuses ont été menées sur des sites gouvernementaux (…) pour transformer des tiques et des insectes en armes biologiques". Le journal britannique évoque un ouvrage publié en mai dernier par un universitaire de Stanford victime de la maladie de Lyme. L’auteur y explique qu’un certain Willy Burgdorfer, le scientifique suisse à l’origine de la découverte de la pathologie, affirmait lui-même que la maladie de Lyme pouvait provenir d’un accident survenu au cours d’essais militaires. Le spécialiste confie également qu’il était chargé d’élever des insectes suceurs de sang (puces, tiques, moustiques) et de les infecter avec des agents pathogènes qui causent des maladies humaines.
Si la Chambre des représentants des États-Unis a approuvé l’amendement le 11 juillet dernier, celui-ci a d’ores et déjà été ajouté au projet de loi sur le financement de la défense américaine.

Chaque année, l’Europe compte 85.000 nouveaux cas de maladie de Lyme, selon un rapport de l’Assemblée nationale paru en janvier 2015. Avec plus de 400.000 cas par an aux Etats-Unis, la recrudescence de la pathologie s’explique par la transmission accrue de la bactérie borrélie (Borrelia burgdorferi) par les morsures de tiques. 

Commentaires