Des salariés alertent sur la présence d'amiante à la SNCF

Des salariés alertent sur la présence d'amiante à la SNCF
Des salariés alertent sur la présence d'amiante à la SNCF
Par Cécilia Ouibrahim publié le
184 lectures

Un syndicat de la SNCF dénonce la présence d’amiante sur des wagons de fret. Au total, 400 salariés seraient exposés.

Nouveau "scandale sanitaire" à la SNCF. La fédération syndicale SUD-Rail a alerté, ce jeudi, sur la présence d’amiante dans des trains de marchandises. Des dizaines d’ateliers de maintenance et plus de 400 salariés seraient touchés. L’entreprise ferroviaire a immédiatement reçu une délégation du syndicat qui exige la mise en place de mesures nationales. 

“Aucune protection pour les salariés”

"Aujourd’hui il y a une crise de confiance", argue le syndicat dans un communiqué. Après un entretien avec la direction de la SNCF, SUD-Rail pointe "des défaillances et des négligences" de l'entreprise ferroviaire, qui n’a pas conscience de l’importance du phénomène, selon le syndicat. En janvier dernier, des salariés avaient identifié plusieurs pièces traitées à l’amiante en Auvergne-Rhône-Alpes. Le comité social et économique du TER de la région avait alors déposé un droit d’alerte pour danger grave et imminent. Interdit depuis 1997, ce matériau décrié peut provoquer amiantose et cancer du poumon

"On parle de faille, de manque de traçabilité depuis plus de 20 ans", fustige Julien Troccaz, secrétaire régional du syndicat SUD-Rail à Franceinfo. Il accuse notamment la direction de laisser "des centaines d’agents travailler sans aucune protection sur ces ateliers." Et d’ajouter : "les salariés viennent d’apprendre que pendant des années, ils ont travaillé sur de l’amiante. On a des éléments qui nous disent qu’effectivement, la direction de l’entreprise n’a pas pris les mesures pour préserver la santé morale et physique des salariés concernés", poursuit-il.
Si la fédération syndicale exige la mise en place de plans nationaux, elle "ne s'interdit pas des actions en justice" si la situation n'évolue pas. 

La SNCF épinglée par l’Inspection du travail

De son côté, la SNCF a assuré qu’elle se conformait "strictement à la réglementation en vigueur". L’entreprise ferroviaire a également précisé à Franceinfo que des opérations préventives sont menées régulièrement pour assurer la sécurité des agents. Les salariés ne sont pas les seuls à pointer du doigt ces dysfonctionnements. Les inspecteurs du travail avaient réclamé, en février dernier, une liste des wagons amiantés et des personnels exposés.

Pour l’heure, la SNCF n’a organisé aucune démarche de retrait des pièces suspectées. 

Source(s):
Commentaires