Equateur : des tickets de bus gratuits contre des bouteilles de plastique

Equateur : des tickets de bus gratuits contre des bouteilles de plastique
Equateur : des tickets de bus gratuits contre des bouteilles de plastique
Par Cécilia Ouibrahim publié le
348 lectures

Dans une ville du sud-ouest de l'Equateur, les citoyens peuvent prendre le bus gratuitement. Une seule condition : faire la chasse au plastique.

Prendre le bus gratuitement tout en protégeant la planète ? C'est la nouvelle trouvaille de la mairie de Guayaquil, en Equateur, qui a décidé de faire du plastique une monnaie d'échange. À la gare de la ville située dans le sud-ouest du pays, les passagers troquent des bouteilles en plastique contre des tickets de bus. Un concept prometteur d'économie circulaire.

Plus de 24 000 bouteilles collectées

A l'origine de cette initiative, une campagne lancée, il y a deux mois, par la mairie de Guayaquil visant à s'attaquer à l'invasion destructrice du plastique. Ainsi, pour recueillir les déchets, des machines prévues à cet effet délivrent deux centimes de dollar américain pour chaque bouteille collectée. Un dispositif qui séduit d'ores et déjà les usagers. "Imagine : avec deux centimes par bouteille, si tu récoltes 15 bouteilles, cela te rapporte 30 centimes, de quoi payer un billet de Metrovia (le système de transport public, ndlr)", s'enthousiasme Cristian Cardenas, un passager interrogé par l'AFP. D'autres utilisateurs vont même jusqu'à collecter les bouteilles en plastique dans la rue pour financer leurs voyages en bus

Au total, depuis la mise en place du dispositif, plus de 24 000 bouteilles plastique ont été recueillies. La régie municipale de transport veut aller encore plus loin. Prochainement, au lieu de délivrer de l'argent, de nouveaux appareils, installés dans des lieux à plus forte densité urbaine, permettront de créditer directement les cartes de transports des usagers, souligne à l'AFP Leopoldo Falquez, responsable de Metrovia. 

Encore en phase d'expérimentation, le concept est actuellement testé à Istanbul, Jakarta et Rome. 

 

Source(s):
  • AFP/Relaxnews
Commentaires