Produits ménagers : 60 millions de consommateurs lance une pétition contre les substances chimiques toxiques

Produits ménagers : 60 millions de consommateurs lance une pétition contre les substances chimiques toxiques
Produits ménagers : 60 millions de consommateurs lance une pétition contre les substances chimiques toxiques
Par Cécilia Ouibrahim publié le
2702 lectures

Le magazine 60 millions de consommateurs a repéré des substances délétères dans une centaine de produits ménagers. Pour obtenir plus de transparence sur leur toxicité, une pétition a été lancée.

Produits d’entretien et santé ne font pas bon ménage. Dans son numéro de septembre, 60 millions de consommateurs a épluché la composition de 108 références de marques de nettoyage. Sprays nettoyants, liquides multi-surfaces, lingettes, serpillères… destinés à purifier la maison, ces produits sont nocifs pour la santé et l’environnement. Le mensuel veut donc plaider pour une meilleure identification des ingrédients nocifs sur les emballages. Si de nombreuses études alertent déjà sur la dangerosité des produits ménagers conventionnels, 60 millions de consommateurs veut y voir plus clair, pétition à l’appui.  

Un outil pour repérer les ingrédients controversés

"Dehors les toxiques ! On veut du propre". À l’instar du Nutri-score qui note les produits alimentaires de A à E, le Ménag’Score renseigne les consommateurs sur les risques potentiels des produits ménagers. Plus qu’un système de notation classique, la nouvelle plateforme serait un repère "indispensable" pour identifier la composition des produits en rayon. Le magazine de consommateurs, à l’origine de cet outil, veut lever le voile sur des produits d’entretien, notamment lorsque la liste des ingrédients figurant sur les emballages est incomplète ou que les étiquettes manquent de clarté. 

Le mensuel a ainsi passé en revue 108 produits d’entretien appartenant à 8 familles de détergents en se basant sur leur "composition affichée" et "sans tenir compte de leur efficacité". Le verdict est sans appel : le magazine pointe plusieurs références de désinfectants et lingettes jugées "inutiles".
"La marque n’est pas un gage de qualité", argue 60 millions de consommateurs dans son communiqué de presse. "Au sein d’une même marque, un produit peut être noté A tandis qu’un autre est noté D ; par ailleurs, certaines marques renommées écopent d’un mauvais Ménag’Score", précise le magazine. 

 Les produits à base d'eau de Javel sont également à proscrire selon le mensuel, présentant un danger pour les yeux et les voies respiratoires, tout comme les blocs pour WC considérés comme "très polluants". D’où l’importance pour 60 millions de consommateurs de fournir un étiquetage clair et lisible pour les utilisateurs. 

Pour voir son Ménag’Score adopté, le mensuel a lancé ce lundi une pétition déjà signé par plus de 18.000 personnes.
 

 

Source(s):
  • Communiqué de presse - 60 millions de consommateurs
Commentaires