Cosmétiques bio : la crème de la crème (et les moins bons) selon 60 millions

Cosmétiques bio : la crème de la crème (et les moins bons) selon 60 millions
Cosmétiques bio : la crème de la crème (et les moins bons) selon 60 millions
Par Cécilia Ouibrahim publié le
9503 lectures

Shampoings, déodorants, crèmes solaires… près de 40 références de cosmétiques bio ont été passées au crible par 60 millions de consommateurs. Si certains produits renferment irritants et allergisants, la plupart des cosmétiques analysés “tiennent leurs promesses”.

Après son hors-série consacré à l’alimentation biologique, 60 millions de consommateurs s’attaque aux cosmétiques certifiés. Au banc d’essai : crèmes hydratantes, shampoings, déodorants et protections solaires. Son nouveau numéro, intitulé "Produits bio, ça marche ?" décrypte la composition de près de 40 références qui, globalement, "tiennent leurs promesses". Le verdict apporte son lot de “bonnes et de moins bonnes nouvelles”, souligne Sylvie Metzelard, rédactrice en chef du magazine.

Un verdict nuancé

60 millions de consommateurs a sélectionné 12 crèmes de jour hydratantes distribuées en grandes surfaces, en magasin spécialisé, en pharmacie et sur Internet. Si le mensuel a vanté leurs propriétés hydratantes, certaines crèmes renferment des allergènes (non spécifiés par le magazine), notamment la crème de jour Pur aloé et le gel La Vie claire. Ce dernier contient également 97 % d’aloe vera, ingrédient qui "n’est pourtant pas garant d’une meilleure hydratation", selon 60 millions. 

Le magazine révèle également que les 8 crèmes solaires testées présentent des "niveaux de protection très inégaux”. Plus de la moitié des crèmes testées “sont à la hauteur". Parmi elles, Dermatherm, EQ Evoa, Bio beauté by Nuxe, UVBIO et Gamarde. Certains produits contiennent cependant des ingrédients indésirables (allergènes, huiles essentielles et molécules aux propriétés anti-inflammatoires). La revue alerte aussi sur la présence, assez fréquente de dioxyde de titane, dans la composition des cosmétiques. Malgré ses résultats en demi-teinte, "les crèmes solaires bio semblent plus sûres pour la santé que les conventionnelles dont certains filtres organiques sont soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens", nuance le magazine. 

Des déos au top ! 

Quand aux références de déodorants analysées, elles passent le test haut la main. Le magazine félicite leur efficacité "satisfaisante" malgré la présence de molécules parfumantes allergisantes. Contrairement à leurs homologues conventionnels, qui attendent une décision européenne, les déodorants bio se dispensent de sels d’aluminium. 60 millions de consommateurs a passé au peigne fin plus d’une dizaine de marques de shampoings bio. Carton plein pour les produits capillaires certifiés. Le mensuel s’interroge cependant sur la présence, en trop grande quantité, d’eaux florales et de poudres de végétaux, suspectant la volonté des marques à gonfler la part du bio dans leurs produits. 

Le magazine attire l’attention du consommateur sur les différents labels et certifications bio dédiés à l’hygiène et beauté. Ecocert, Cosmébio, Cosmos Organic, Nature & Progrès ou encore Natrue, ces mentions permettent de se repérer dans la jungle de la cosmétique. 


Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :

Commentaires