Après le sport, attention au goûter que vous donnez à vos enfants !

sport enfant
Après le sport, attention aux goûters que vous donnez à vos enfants !
© Imgorthand / IStock.com
Par AFP/Relaxnews publié le
821 lectures

Une recherche anglaise alerte sur le caractère nocif et potentiellement addictif d'un goûter sucré après une activité sportive chez les enfants. Les auteurs de cette publication incitent les parents à remplacer les jus de fruits et sodas par de l'eau et à privilégier les fruits et les noix.

Après une séance de foot, de natation ou de judo, votre enfant voudra probablement reprendre des forces en dégustant un bon goûter. Mais attention à ce que la collation glissée dans le sac à dos ne soit pas trop sucrée, estiment des chercheurs de l'université Brigham Young (Angleterre).
Les scientifiques ont constaté que bien souvent, le contenu du goûter des enfants comportait des boissons sucrées type jus de fruits ou sodas. Lori Spruance, professeure assistante à l'université Brigham Young qui a dirigé l'étude, estime que les enfants sont constamment immergés dans "la culture du sucre", entre les fêtes d'anniversaire et les événements festifs à l'école ou à la maison. 
Ces travaux dont les résultats sont publiés dans l'American Journal of Health Behavior, ont porté sur 189 enfants scolarisés en 3e et 4e année (l'équivalent du CE1 et du CE2 chez nous) se livrant à diverses compétitions sportives telles que le football, le softball ou le baseball. L'intensité des efforts physiques et les aliments consommés à la fin de chaque séance ont été examinés attentivement par les chercheurs. Ces derniers ont découvert que les parents apportaient des collations après les matchs dans 80 % des cas et que près de 90 % des boissons étaient sucrées. L'activité physique a été suivie selon la méthode SOFIT, qui consiste à suivre l'activité d'un enfant sur une échelle de 1 à 5 toutes les 10 secondes.

Privilégier l'eau et les fruits

Les chercheurs ont constaté que la dépense énergétique moyenne des enfants était de 170 calories par match, tandis que l'apport calorique moyen des collations prises après le sport s'élevait à 213 calories. Si cette différence ne semble à première vue pas immense (43 calories supplémentaires) elle peut en revanche dépasser les 1000 calories sur une année entière, si l'enfant pratique un sport une ou deux fois par semaine, pointent les auteurs de l'étude. 
"Beaucoup d'enfants jouent uniquement pour recevoir une friandise après, ce qui n'aide pas vraiment à développer des habitudes saines à long terme", estime Lori Spruance.
Pour limiter les risques des effets délétères d'un excès de sucre sur la santé des enfants, les chercheurs suggèrent aux parents des solutions simples, telles que remplacer le jus de fruits par de l'eau, apporter des fruits plutôt que des céréales ou des barres chocolatées industrielles, et opter pour une source de protéines "saine", telle que les noix.

Commentaires