Cure de printemps confiné : l’occasion de se faire du bien ?

Cure de printemps
Cure de printemps confiné : l’occasion de se faire du bien ?
© Pixabay
Par Isabelle Frenay publié le
882 lectures

Naturopathes et nutritionnistes conseillent d’aider ponctuellement, au printemps et à l’automne, notre organisme à éliminer les toxines emmagasinées pour se régénérer. Le foie, véritable usine d’épuration, est en première ligne pour effectuer cette mission. Faire une cure de printemps permet-il vraiment de gagner en vitalité ? Démêlons le vrai du faux.

"Avec nos modes de vie actuels (pollution, stress, tabac, alimentation déséquilibrée, dette de sommeil), les capacités naturelles d’élimination de notre corps sont dépassées et les organes n’arrivent plus suffisamment à se débarrasser des déchets", avance Raphaël Gruman, nutritionniste. Ainsi, les émonctoires (foie, reins, intestins, poumons, peau), qui ont pour mission d’éliminer les déchets extérieurs (alimentaires, résidus médicamenteux, pollution) et ceux produits par l’organisme lui-même (acide urique, urée, métabolites hormonaux) peuvent être soutenus dans leur travail naturel. 

"Confinés dans le confort de notre maison, c’est l’occasion de prendre du temps pour soi. Allégés des sources de stress extérieures habituelles (bruit, transports, relations conflictuelles au travail etc.) et avec la possibilité de dormir plus, nos capacités à nous détoxifier sont améliorées", explique Caroline Gayet, diététicienne et phytothérapeute.
Paradoxalement, mieux vaut être en forme pour faire une cure de printemps. Quand on est fatigué, malade (diabète etc..), dénutri ou déminéralisé, une cure est contre-indiquée. En fonction de votre parcours santé et de votre profil, votre médecin ou un naturopathe vous conseillera. "Une détox n’est ni purgative, ni laxative", précise la spécialiste. 

Alcool, café, tabac : le trio à mettre KO

On commencera par une détox de son frigo en l’allégeant de quelques produits gras (charcuterie, entrecôte, porc, merguez, fromage, beurre) et sucrés (pâtisseries, gâteaux, alcool).  Pour nettoyer les intestins et éviter la constipation, l’assiette doit fleurir en fibres avec des légumes, légumineuses (lentilles, pois chiche) et des fruits frais entiers. Pour aider le travail des reins, il est conseillé de boire 1,5 L d’eau par jour.  Alcool, café, tabac est le trio à mettre KO.

Une détox grâce aux plantes

Activité slow par excellence, on peut, tranquillement à la maison, se concocter une tisane. "Les plantes de prédilection sont celles aux propriétés détoxifiantes et drainantes s’adressant aux 5 émonctoires", indique Caroline Gayet qui conseille le mélange suivant :

  • l'artichaut, hépatoprotecteur, soutient le foie 
  • l’ortie piquante et l'orthosiphon, sont des diurétiques à action douce
  • la fleur de mauve draine "la tuyauterie" digestive
  • le romarin, riche en antioxydants, est un tonique physique et intellectuel précieux
  •  le thym est un puissant fortifiant
  • la vigne rouge active la circulation
  • la bardane soigne les problèmes de peau (acné, eczéma, psoriasis)

Pour réaliser une décoction, on mélange 15 grammes de chacune de ces plantes puis on intègre 4 cuillères à soupe dans un litre d’eau portée à ébullition, à siroter toute la journée pendant 20 jours. Effet coupe-faim garanti et donc anti-grignotage, selon Caroline Gayet.
En cette saison, les personnes sensibles aux pollens et sujets au rhume des foins, peuvent ajouter le plantain, anti-histaminique, et l'hysope, expectorante, préconisée pour les atteintes bénignes des voies respiratoires supérieures (sinusite, rhinite,etc.).

Détox : 3 rituels au choix le matin

Pour les moins motivés, 3 options efficaces, sous forme de rituels du matin, permettent de s’y mettre :

  • une cure de sève de bouleau fraîche bio ( 15cl)  aux vertus dépuratives, diurétiques et reminéralisantes. A prendre le matin à jeun.
  • un jus de citron, détoxifiant hépatique, aux propriétés circulatoires . Pour ceux qui n’ont pas de reflux d’acidité ! Dans un verre d’eau tiède le matin à jeun
  • une cure d’ampoules de plantes bio qui visent les 5 émonctoires (pissenlit, romarin, genévrier). Une chaque matin diluée dans de l’eau. 

Prudence avec les cures radicales type monodiète qui n’excèdent pas trois jours. Les plus connues ciblent le raisin bio en saison, la pomme sous toutes ses formes (compote, cru, cuit, au four ) ou le riz semi complet agrémenté d’épices pour varier les repas (cannelle, coriandre, curry etc.). Adopter un régime riche en légumes variés (y compris les soupes maison) sera judicieux pour mettre l’organisme au repos en limitant les fonctions digestives. Dans tous les cas, veillez à demander conseil à un spécialiste avant de vous lancer. 

Purger le mental

Tout ne se joue pas dans l’assiette. En effet, la detox ne se limite pas à l'alimentation. Le corps se purifie lorsque le mental s’allège sans objectif de performance. Au printemps, les moments de pause au contact de la nature, dans son jardin, sur son balcon, en forêt, etc. La sophrologie, le yoga, la méditation sont des techniques salvatrices pour purifier son mental. Sans oublier de chouchouter ses relations sociales et affectives, y compris à distance... 

 


Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :

Commentaires