Covid-19 : l'importance de fermer la cuvette des toilettes avant de tirer la chasse d'eau

toilettes WC
Covid-19 : l'importance de fermer la cuvette des toilettes avant de tirer la chasse d'eau
© Pixabay
Par Justine Cerqueira publié le
1993 lectures

Selon une étude chinoise, tirer la chasse d’eau des toilettes projette des gouttelettes jusqu’à un mètre de distance. Ainsi, les surfaces ou personnes autour peuvent être aspergées par des gouttelettes potentiellement contaminées par des virus.

Lorsque l’on tire la chasse d’eau, 6 000 gouttelettes d’eau peuvent être projetées par les toilettes ! Ces gouttes sont propulsées  jusqu’à un mètre de distance. Baisser la lunette et la cuvette des toilettes est donc un geste simple et efficace pour se prémunir du nouveau coronavirus.

Selon une étude chinoise publiée dans la revue Physics of Fluids le 16 juin 2020, les précautions d’hygiène doivent impérativement être appliquées même à la maison. En réponse à cette étude, le professeur Joshua L. Santarpia, microbiologiste à l’Université du Nebraska (États-Unis) à commenter dan le New York Times que les aérosols provenant des toilettes sont "une donnée connue depuis longtemps mais souvent négligée".

Un risque de contamination au Covid-19 ?

La voie de transmission fécale concernant le Covid-19 n’est pas encore admise par les chercheurs. En revanche, dans certains cas, les personnes atteintes par le Covid-19 souffrent de diarhées, de nausées et de vomissements. Le virus est capable de transiter par ces fluides qui se retrouvent dans les toilettes. Selon les chercheurs, la charge virale reste tout de même moins importante dans ce cas là que lors d’un éternuement ou d’une toux.

Quelques précautions en extérieur

Dans les toilettes publiques, les chercheurs préconisent le port du masque et de ne surtout pas se toucher le visage sans avoir au préalable lavé ses mains avec du savon.  Certaines toilettes sont dotées d’une chasse automatique, veillez donc à vous décaler rapidement avant que celle-ci ne se mette en route.

 

Source(s):
Commentaires