Un maire breton impose l’agriculture bio dans sa commune

Un maire breton impose l’agriculture bio dans sa commune
Thomas Gan de Pixabay
Par Justine Cerqueira publié le
Modifié le
5544 lectures

Marcel Le Pennec, maire de Moëlan-sur-Mer, dans le Finistère, a contraint 400 propriétaires à opter pour l’agriculture biologique sur leurs terres grâce à un article du code rural.

Tous au bio ! Le maire de la commune de Moëlan-sur-Mer, située dans le Finistère, a utilisé l’article L125-1 permettant à une municipalité de reprendre le pouvoir sur des terres agricoles abandonnées depuis plus de trois ans. Les propriétaires peuvent donc être contraints par la mairie, de pratiquer l’agriculture biologique sur leur terre ou encore de voir leur parcelle réquisitionnée pour être louée à d’autres.  Une décision saluée par les habitants. En effet, 90 % des Moëlanais étaient favorables au projet explique Marcel Le Pennec dans une interview pour Konbini. L’objectif étant de prévenir d’une urbanisation future des lieux, dont les habitants ne sont pas favorables, préférant privilégier l’agriculture biologique sur leur commune.

Une économie durable

Ainsi, des agriculteurs bio peuvent acheter des terres bon marché pour y développer leur activité. L’objectif est de développer l’économie de la commune avec la création d’emplois, en adoptant une démarche éco-responsable, et d’approvisionner le secteur (cantines scolaires, hôpitaux, maisons de retraite, restaurants) en aliments bio. On dit bravo ! 

Source(s):
Commentaires