La vente de semences paysannes aux jardiniers amateurs est officiellement autorisée !

semences paysannes
La vente de semences paysannes aux jardiniers amateurs est autorisée
Jana V. M. de Pixabay
Par Justine Cerqueira publié le
2504 lectures

Après plusieurs années de combat, la loi relative à la transparence de l'information sur les produits agricoles et alimentaires a été adoptée le 11 juin par l'Assemblée nationale et le Sénat. Une belle victoire permettant la vente de semences paysannes aux jardiniers amateurs.

C'est officiel : la loi autorise la vente de semences paysannes aux jardiniers amateurs comme aux collectivités publiques. Elle a été publiée dans le Journal officiel. Cette nouvelle législation succède à un premier texte voté en 2016 mais rapidement censuré par le Conseil constitutionnel car il n'autorisait que les associations à y procéder.

Préserver la biodiversité

Désormais, l’agriculteur peut prélever directement les récoltes afin qu’elles soient replantées, c’est ce qu’on appelle la "semence paysanne". L’échange entre agriculteurs était jusqu’ici considéré comme illégal au nom de la protection réglementaire de la propriété sur les brevets, les contraignant au rachat de semences auprès de multinationales telles que Monsanto. Toute nouvelle semence doit apparaître dans le catalogue officiel. Les semences non répertoriées ne pouvaient pas être légalement commercialisées, mais uniquement cédées à titre gracieux.

La députée Frédérique Tuffnell, récente membre d’Écologie, démocratie, solidarité se réjouit :  "90 % des variétés agricoles traditionnelles ne sont plus cultivées. La culture de semences paysannes permet aussi de lutter contre la standardisation des formes, des goûts et des saveurs".

La prochaine bataille à mener est la commercialisation de ces semences en agriculture conventionnelle, selon Barbara Pompili présidente LREM de la commission du développement durable de l'Assemblée nationale.

Commentaires