Vacances : les remèdes naturels pour soigner les p’tits bobos de bébé

bobo bébé
Vacances : remèdes naturels pour soigner les bobos de bébé
© Stocklib
Par Dorothée Blancheton publié le
Journaliste indépendante
En collaboration avec Dr Christine Coquart, médecin homéopathe et phytothérapeute
547 lectures

Écorchures, coups de soleil, mal des transports... En vacances aussi il est possible de soigner les petits bobos de bébé avec des remèdes naturels !

Toute la famille s’apprête à partir en vacances. En préparant sa valise, on pense à glisser quelques produits naturels qui pourraient bien être utiles pour soulager les petits bobos de bébé. Du coup de soleil aux piqûres de moustiques, le Dr Christine Coquart, médecin homéopathe, phytothérapeute et auteure de « Le guide pour soigner mon enfant au naturel » aux éditions Nathan (une réédition est prévue à l’automne 2021 sous le titre « Soigner mon enfant au naturel »), nous livre ses conseils.

Coups de soleil

Rappelons-le, mieux vaut prévenir que guérir. On pense donc à mettre un chapeau ou un bob à bébé, des lunettes de soleil, des vêtements légers mais couvrants et/ou à lui mettre de la crème solaire. Et on évite autant que possible les sorties aux heures les plus chaudes de la journée. Si malgré toutes ces précautions, bébé attrape un coup de soleil ou une insolation (maux de tête et/ou troubles digestifs et/ou fièvre) la première chose à faire c’est de l’hydrater. « On peut intercaler un petit biberon d’eau entre deux biberons de lait afin de ne pas augmenter ses doses de lait mais de l’hydrater quand même. S’il est allaité, on lui propose le sein plus régulièrement surtout les trois premiers mois », suggère le Dr Coquart. Si les symptômes sont importants, on consulte un médecin.
En parallèle, on rafraîchit la brûlure avec des compresses d’eau froide. On peut donner de l’homéopathie en complément : deux granules de Belladonna 9 CH et d’Apis Mellifica 15 CH pour apaiser l’inflammation cutanée.
Dans un second temps, toutes les deux heures, le médecin recommande d’appliquer une crème pédiatrique bio pour hydrater la peau de bébé. On alterne en appliquant du liniment oléo-calcaire mis dans le creux de la main auquel on ajoute 1 goutte d’huile essentielle (HE) de Lavande pour son action anti-inflammatoire et anti-douleur, ou 1 goutte d’HE de Tea tree pour son action régulatrice du système immunitaire.

Écorchures et bosses

Bébé est tombé ? S’il s’est écorché, on reste calme, on le rassure et on nettoie bien la plaie avec de l’eau et du savon de Marseille ou du savon d’Alep. Si l’écorchure reste superficielle, on peut utiliser des remèdes naturels. « Les huiles essentielles arrêtent vite les saignements. On peut utiliser un peu de lanoline et la mélanger avec 1 goutte d’HE de Lavande et 1 goutte d’HE de Tea tree et appliquer cette crème sur la peau blessée jusqu’à ce que ça s’arrête de saigner, en épongeant avec un petit bout de coton si besoin (souvent il faut en remettre plusieurs fois). Ensuite, « on recouvre avec une fausse peau. Ça s’enlève tout seul dans le bain et c’est mieux qu’un pansement car ça favorise la cicatrisation », explique le Dr Coquart.
S’il y des bleus ou des bosses, on applique de l’arnigel (mais pas sur les égratignures !) et on donne 2 granules d’arnica 5CH toutes les demi-heures.

Piqûres de moustiques

La première solution contre les moustiques consiste à couvrir son corps et à placer une moustiquaire.
En action préventive et curative, on réalise une solution naturelle anti-moustique.
Dans un flacon de 250 ml de liniment oléocalcaire, on verse :

  • 2 gouttes d’HE de Citronnelle,
  • 2 gouttes d’HE d’Eucalyptus citronné,
  • 2 gouttes d’HE de Lavande vraie,
  • 2 gouttes d’HE de Tea tree. 

En complément, on peut tout de suite utiliser la même crème que pour les écorchures. « Ça annihile l’effet de la piqûre et le bouton ne gratte plus », assure l’experte.
Côté homéopathie, on donne une ou deux granules de Ledum Palustre 5CH pour les piqûres, d’Apis Mellifica 15 CH pour lutter contre la composante venimeuse et de Poumon histamine 9 CH pour la réaction allergique et inflammatoire.

Le mal des transports 

En cas de maux de ventre en transport, notamment en voiture, il existe des remèdes homéopathiques. Si bébé est allaité, la maman peut elle-même prendre une dose de Cocculus Indicus et 3 granules de Nux vomica 9 CH et son enfant profitera de leurs effets anti-nauséeux. Sinon, on les donne dans le biberon ou à la pipette au moment du départ puis toutes les heures. « Si ce mal des transports est également du à de l’anxiété, on peut aussi donner 3 granules d’Ignatia amara 15 CH à plusieurs reprises avant et pendant le trajet », ajoute le médecin homéopathe.

Fièvre

Bébé est fiévreux ? On applique des compresses d’eau fraîche sur son front pour le soulager. Si cela fait suite à un coup de froid et que la fièvre est brutale, on peut donner des granules d’Aconit 9 CH. Si la fièvre oscille avec des pics et des moments d’accalmie, la spécialiste propose de donner des granules de Belladonna 9 CH. « Il existe aussi des teintures mères de saule blanc qui permettent de réduire la fièvre et d’apaiser les douleurs. Mais ce qui compte avant tout c’est que bébé aille bien. On surveille donc sa fièvre et on n’hésite pas à lui donner du paracétamol en suppositoire selon le poids si besoin », ajoute le Dr Coquart. Et bien sûr, si la fièvre persiste, on consulte un médecin.

Avec ces quelques remèdes naturels, les vacances ne seront pas gâchées par les petits bobos.


Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :