Comment protéger les tout-petits des moustiques sans produits chimiques ?

Protéger bébé des moustiques
Moustique : comment protéger Bébé ?
Par Dorothée Blancheton publié le
2471 lectures

Qui dit été, et vacances au soleil dit moustiques ! Pour préserver toute la famille et notamment les tout-petits des piqûres de ces insectes, sans recourir aux produits chimiques, il existe toutefois des solutions.

L’été est là, mais les moustiques aussi ! Afin d’éviter leurs piqûres désagréables sans avoir recours à une armada de produits chimiques plus ou moins toxiques et nocifs pour la santé et l’environnement, on peut déjà adopter quelques principes de bon sens. On habille ainsi, par exemple, les petits avec des vêtements longs qui couvrent leurs membres.
Par ailleurs, les points d’eau stagnante étant particulièrement propices à la prolifération des moustiques, on les élimine tout autour de la maison. On vide les coupelles sous les pots de fleurs, les bassines, arrosoirs et autres petites piscines des enfants où il reste un fond d’eau.

Des dispositifs à tester

Outre ces gestes simples, on peut mettre des plantes aromatiques (citronnelle, mélisse officinale, herbe à chat...) près des fenêtres ; les moustiques fuient leur odeur. Leur pouvoir reste toutefois limité mais tous les alliés naturels sont bons à prendre !
La moustiquaire est une autre solution à ne pas négliger. "On la place à la fenêtre de la chambre de l’enfant ou éventuellement au-dessus de son berceau en veillant à sa sécurité. En revanche, pour une solution des plus naturelles, on évitera les moustiquaires imprégnées d’insecticide", précise le Dr Emmanuelle Rondeleux, pédiatre à Libourne*.

On peut également utiliser des lampes anti-moustiques qui diffusent des ultra-violets. Il existe aussi de petits appareils à énergie solaire qui émettent des ultrasons pour éloigner les moustiques. On peut ainsi les utiliser dans la chambre de bébé quand on l’aère pour la rafraîchir par exemple. Selon les appareils, le bruit peut parfois être audible et mieux vaut donc le faire avant de coucher bébé. Mais ce dispositif présente l’avantage de ne pas contenir de produit toxique. Autre piste : dès 30 mois, vous pourrez utiliser certains bracelets imprégnés d’un principe actif 100 % d’origine végétale (du géraniol purifié). Ils peuvent alors être portés au poignet ou à la cheville pour repousser les moustiques.
Les huiles essentielles (de citronnelle, menthe poivrée…) sont également utiles pour lutter contre ces insectes mais elles sont déconseillées avant l’âge de six ans.

Apaiser grâce à l’homéopathie

Si malgré toutes ces précautions, bébé se fait piquer, on peut miser sur l’homéopathie pour l’apaiser. "Pour protéger des effets secondaires des piqûres, on peut donner 10 granules par semaine de Ledum palustre 15 CH ou 5 granules par jour diluées dans un petit fond d’eau dans le biberon. Pour calmer l’inflammation et les rougeurs, on peut administrer 3 granules de Ledum palustre 5CH avec 3 granules d’Apis mellifica 5CH quatre fois par jour dans la bouche ou le biberon", propose le Dr Emmanuelle Rondeleux. Enfin, pour éviter aux enfants de se gratter, on leur coupe les ongles.

Avec ces quelques recommandations, les moustiques devraient laisser tranquilles vos loustics !


Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :

SPRAY ANTI MOUSTIQUE 60 ML
0 avis
DE SAINT HILAIRE
Commentaires