Le “shuffle cognitif”, la nouvelle technique pour s’endormir en moins de 15 minutes !

s'endormir rapidement
Comment s'endormir rapidement
© Stocklib
Par Thomas Louis publié le
Journaliste indépendant
6817 lectures

Connaissez-vous le shuffle cognitif ? Entre charge mentale et pensées en cascade, cette nouvelle technique pourrait bien révolutionner votre capital sommeil et vous permettre de vous endormir plus rapidement ! On vous explique comment ça marche.

Parmi les piliers d’une bonne santé, le sommeil fait partie des points qu’il est essentiel de ne pas négliger. Si l’on recommande sept heures minimum de sommeil quotidien pour une bonne récupération, pour la première fois en 2017, la moyenne était de 6 heures et 42 minutes par adulte (Selon les enquêtes du Baromètre de Santé publique France). Un chiffre qui n’est pas sans lien avec l’endormissement, de plus en plus compliqué dans des quotidiens toujours plus réglés, toujours plus stressants. Mais le shuffle cognitif pourrait bien être une aide précieuse pour s'endormir plus rapidement. 

Le shuffle cognitif, qu’est-ce que c’est ?

Avec son nom peu évocateur, le shuffle cognitif (ou « brassage cognitif » en français) n’est ni plus ni moins une technique dont l’enjeu est de faciliter l’endormissement. Mise au point par l’expert en sciences cognitives Luc Beaudoin, la promesse a le mérite d’être alléchante : s’endormir en moins de quinze minutes !

Pour ce faire, Luc Beaudoin nous invite à nous détendre, en se concentrant sur une représentation de séquences d’objets ou de lettres. Cela permettrait ainsi de faire diversion auprès de notre cerveau, qui serait assez stimulé pour s’occuper. Il ne serait plus accaparé par les pensées analytiques qui empêchent l’endormissement, et pourrait paisiblement (et rapidement !) plonger dans les bras de Morphées. Toutes les sources de stress et de préoccupations diverses seraient évacuées et le sommeil serait dompté... en quelques minutes seulement !

Car oui, qui n’a jamais été dans cet état d’alerte permanent dans son lit, où le sommeil semble à mille lieues de soi ? C’est en déviant l’attention que le stress, les pensées aléatoires et les questionnements seront éliminés. Mais cette diversion demande un peu de travail, et une certaine méthode !

Le shuffle cognitif, comment ça fonctionne ?

Sur le papier, le shuffle cognitif semble cocher toutes les cases de la recette miracle pour un endormissement optimal. Mais concrètement, il y a quelques étapes à suivre pour le mener au mieux :

  1. Installez-vous dans votre lit comme si vous alliez vous endormir ;
  2. Choisissez et visualisez une lettre au hasard :
  3. Sélectionnez ensuite un mot qui commence par cette lettre, et qui ne suscite pas de pensées parasites. Un mot neutre, qui ne porte pas avec lui d’émotions ou de source de stress. Par exemple, si vous avez choisi la lettre B, le mot « Bonheur » pourrait être parfait ; 
  4. Pour chacune des lettres qui composent ce mot, choisissez un mot qui commence par chacune de ces lettres. Il est important de prendre son temps, afin que la visualisation se fasse de façon efficace. Par exemple, pour le mot « bonheur », trouvez un mot qui commence par O, par N, par H, par E, par U, et par R.

Normalement, votre cerveau devrait rapidement se détendre, et en moins de quinze minutes, l’endormissement devrait être assuré.

Bien évidemment, cela ne fonctionne pas à tous les coups ni pour tous les sujets, mais cela vaut le coup d’essayer, non ?

Pour bien s’endormir, d’autres conseils peuvent être liés, à l’instar de la méditation guidée, que l’on retrouve aujourd’hui dans bon nombre d’applications, ou tout simplement de l’installation d’un rituel quotidien. Le but ? Que le cerveau se mette en état d’endormissement à partir d’un geste journalier qui précède le coucher. Prendre un livre, se nettoyer le visage, éteindre une bougie, autant de petits gestes qui peuvent conditionner le sommeil. Ajoutez-y le suffle cognitif, et vous devriez passer la plus belle des nuits. Bon endormissement !