Dépression : voici l’aliment à mettre absolument dans votre assiette !

champignons,tomates,poivrons,haricots,oignons,aspèrges
une assiettes remplit d'aliments
© Pexels
Par Adèle Ndjaki publié le
Journaliste
2922 lectures

Une étude parue dans le dernier numéro du “Journal of Affective Disorders" avance que la consommation de champignons pourrait aider à lutter contre la dépression.

En entrée, plat voire même en dessert, consommer des champignons pourrait vous faire le plus grand bien. C’est en effet ce que suggère une étude publiée dans le Journal of Affective Disorder : cet aliment aurait des propriétés semblables aux antidépresseurs.

Cette recherche, menée aux Etats-Unis par plusieurs scientifiques, s’appuie sur une enquête nationale américaine sur la santé et la nutrition (NHANES), réalisée de 2005 à 2016. Cette étude à grande échelle, composée d’un échantillon de 24 699 participants a mis en exergue le constat suivant : les adultes ayant consommé 4,9 g/j ou plus de champignons "présentaient un risque plus faible de dépression".

Pour rappel, la dépression, également appelée "dépression nerveuse" est décrite comme étant "une maladie psychique fréquente qui par ses troubles de l'humeur, perturbe fortement la vie quotidienne". Lors de cette phase, le fonctionnement du cerveau est perturbé (les anomalies des neurotransmetteurs conduisent à un dysfonctionnement de leur fabrication et leur régulation). 

Dépression : tous les champignons sont-ils efficaces ?

Les scientifiques le concèdent : les données de la NHANES "manquent d’informations sur les types spécifiques de champignons" consommés par l’échantillon. Toutefois, des études antérieures peuvent nous mettre sur la piste.  

Hericium erinaceus

L’Herium erinaceus est un champignon connu pour sa forte capacité à prévenir la dysfonction neuronale. En effet, son mycélium (partie végétative des champignons) permet le maintien et la régénération des neurones. Ayant des effets anti-inflammatoires et antioxydants, une étude publiée en 2018 dans le Behavioural Neurology a confirmé que ce champignon peut également retarder la mort des cellules neuronales chez les êtres humains atteints de dépression, d’Alzheimer, de la maladie de Parkinson…

Privilégier l’avis d’un médecin

La dépression est définie en France comme étant une maladie psychique. Cette maladie est d'ailleurs traitée par la psychothérapie et la prescription de médicaments antidépresseurs. Selon la sévérité et les origines des symptômes dépressifs, le traitement varie, même s’il est possible d’en sortir sans médicaments, à condition de s’y prendre précocement. 

Source(s):

Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :