Comment faire passer le hoquet ?

hoquet
hoquet
© Stocklib
Par Thomas Louis publié le
Journaliste indépendant
365 lectures

S’il est dérangeant, le hoquet bénin n’est pas grave, et il suffit simplement d’attendre qu’il passe. Mais lorsqu’il ne passe pas, il peut être judicieux d’essayer certaines astuces pensées pour le faire disparaître. En voici quelques-unes !

On sera toutes et tous d’accord pour le dire : il n’y a rien de plus dérangeant qu’un vilain hoquet qui ne passe pas ! Le plus fréquent est le hoquet bénin, qui se distingue du hoquet persistant et du hoquet réfractaire. On reconnaît le premier à sa durée, puisqu’il peut durer quelques minutes, contrairement aux deux autres. Le hoquet est provoqué par des contractions des muscles respiratoires, et notamment du diaphragme. Ces mêmes contractions impliquent une inspiration d’air plus rapide, et, de ce fait, les petits “hic” que l’on connaît si bien et qui proviennent du larynx. Problème : le hoquet met parfois du temps à passer ! Voici donc quelques astuces pour le faire disparaître. 

1. Utiliser la respiration pour faire passer le hoquet

Pour faire passer le hoquet, il est primordial de savoir que le diaphragme a un vrai rôle à jouer, puisqu’à travers nos petits « hic », c’est lui qui se contracte par spasmes involontaires. C’est pourquoi des techniques de respiration pourraient le détendre.

Un exercice simple consiste à retenir sa respiration pendant 10 à 20 secondes, puis à expirer lentement, et à recommencer quelques fois (mais pas trop !).

Cela permet de détendre le diaphragme, ce qui, associé à une respiration lente, ralentira le hoquet. À tester de toute urgence.

2. Faire passer le hoquet : la manœuvre de Valsalva

Connaissez-vous Antonio Maria Valsalva ? C’est à lui que l’on doit la manœuvre de Valsalva, qui consiste simplement à expirer le nez et la bouche fermés, en forçant un maximum pour expulser l’air. Cela provoque l’effet d’une plongée sous-marine, et augmentera la pression dans le corps. Généralement, la manœuvre de Valsalva permet d’expulser les éléments étrangers, mais elle a ici l’intérêt d’équilibrer la pression extérieure et la pression intérieure. Cela peut avoir effet de diminuer les spasmes et, de ce fait, le hoquet.

3. Augmenter le CO2 dans les poumons contre le hoquet

Si on privilégie une respiration lente pour faire passer le hoquet, c’est tout simplement parce que le taux de dioxyde de carbone doit augmenter dans nos poumons. Sur une courte durée, un exercice en particulier peut être intéressant pour détendre les muscles : il suffit de respirer quelques fois à pleins poumons dans un sac en kraft, afin de faire augmenter le CO2 dans le corps.

Attention, à ne pas reproduire cette astuce trop longtemps, afin de ne pas avoir des vertiges et le hoquet en même temps !

4. Faire passer le hoquet : les genoux contre la poitrine

Une bonne manière de faire passer le hoquet pourrait également être non pas de détendre, mais de contracter le diaphragme. Ce dernier se situe sous les poumons, et il convient de pouvoir l’atteindre. Une solution ? S’allonger et ramener ses genoux contre sa poitrine, afin de contracter le diaphragme. On peut également essayer de se masser la zone en question, avec toujours un enjeu principal : faire passer ce satané hoquet.

5. Boire un verre d’eau pour faire retirer le hoquet

Parmi les éléments constitutifs du hoquet, le nerf phrénique est le nerf qui innerve le diaphragme. Dans cette perspective, le stimuler peut être une bonne façon de resserrer le conduit. Comment ? En buvant un verre d’eau le nez bouché, ou en se penchant vers l’avant. Dans cette position, le CO2 ne s’échappera pas, et le spasme du nerf phrénique sera canalisé.

6. Diriger son esprit ailleurs

On peut également songer à diriger l’esprit vers un autre sujet que le hoquet, en se demandant ce que l’on a mangé la veille. À l’instar d’une méditation de pleine conscience, cet exercice peut tout à fait faire du hoquet un vilain souvenir. Si ce dernier ne disparaît pas et persiste outre mesure, n’hésitez pas à contacter un médecin afin d’en savoir plus sur les éventuelles raisons de ce hoquet.