Le tote bag est-il vraiment un accessoire écolo ?

Tote bag, I am not plastique, femme
Le tote bag
© Stocklib
Par Adèle Ndjaki publié le
Journaliste
957 lectures

Plusieurs études internationales révèlent l’impact réel du tote bag. Perçu comme étant une excellente alternative éco-responsable aux sacs en plastique, cet accessoire en coton ne serait pas vraiment bénéfique pour la préservation de la planète. On vous dit pourquoi.

Lavable, léger et réutilisable, le tote bag ne serait pas aussi écologique qu’il n’y paraît. Ces sacs en coton, bien qu’ils puissent être réutilisés ainsi que les sacs en papier à usage unique, ont une empreinte environnementale plus forte que les modèles en plastique. C’est le constat de plusieurs études comme celle menée par l’université de technologie de Nanyang (Singapour), publiée récemment dans le Journal of Cleaner Production. La méthode de production de ces sacs à la mode est pointée du doigt. En effet, composé en majorité de coton, cette matière première nécessite des quantités d'eau, d’énergie, de pesticides et de ressources naturelles (terres fertiles…) très importantes pour sa production. Selon une étude menée par le département scientifique du Comité consultatif international du coton (CCIC), la production d’un kilogramme de coton égrené nécessite en moyenne 1 214 litres d’eau d’irrigation artificielle dans le monde. Conclusion : les sacs en plastique réutilisables en polypropylène non tissé constituent l'option la plus écologique à condition qu'ils soient réutilisés plusieurs fois, plus de 50 fois pour être précis”.

Acheter, utiliser, jeter : la mauvaise utilisation du tote bag et ses conséquences environnementales

Il n’est pas rare d’avoir plusieurs tote bags chez soi. Or, s’ils ne sont pas suffisamment réutilisés, les bénéfices sur l'environnement seraient nuls. Les scientifiques mettent en évidence l’impact considérable de ces accessoires sur le réchauffement climatique. Selon l’étude singapourienne, les sacs en coton réutilisables et réutilisés 50 fois ont “un potentiel de réchauffement planétaire dix fois supérieur à celui des sacs en plastique réutilisables”. Une étude menée par le Danemark en 2018 a d'ailleurs estimé qu’un tote bag en coton biologique doit être utilisé 20 000 fois, donc exploité quotidiennement pendant cinquante-quatre ans pour compenser l’impact de sa production. 

Le recyclage : l’énième talon d'Achille du tote bag 

Un article publié dans le New York Times s’intitulant “La crise du tote bag” relève un problème en matière de recyclage. Seuls 15 % des 30 millions de tonnes de coton produites annuellement seraient acheminées vers des dépôts de textiles… Les logos à base de PVC ou les colorants utilisés pour les imprimer ajoutent une complication en plus dans le processus. En effet, ces motifs doivent être découpés dans le tissu selon les dires du cofondateur d’Evrnu (une entreprise de recyclage textile), Christopher Stanev. Ensuite, le vieux tissu doit être transformé en tissu neuf, ce qui consomme presque autant d’énergie que sa fabrication initiale... 

Source(s):