Argent colloïdal : propriétés, bienfaits et contre-indications de cet antibiotique naturel

argent colloïdal
argent colloïdal
Stocklib
Par Dorothée Blancheton publié le
Journaliste indépendante
5694 lectures

Connu pour ses propriétés anti-infectieuses et antibiotiques, l’argent colloïdal revient sur le devant de la scène. De quoi s’agit-il exactement ? Explications.

Qu’est-ce que l’argent colloïdal ?

L’argent colloïdal est un remède naturel utilisé pour combattre les virus et bactéries. Il se présente sous la forme d’une solution liquide ionique à base d’eau dans laquelle des particules très fines d’argent restent en suspension. C’est sous sa forme colloïdale que l’argent est le mieux assimilé par l’organisme et le plus efficace.

L’ingestion d’argent colloïdal est interdite en Europe mais il peut être employé en usage externe au niveau de la peau et des muqueuses.

Quels sont les bienfaits de l’argent colloïdal ?

L’argent colloïdal a des propriétés anti-infectieuses connues depuis l’Antiquité. Au cours du XXe siècle, il a été délaissé au profit des antibiotiques de synthèse. Mais depuis quelques temps, il connaît un regain d’intérêt notamment en raison de l’antibiorésistance.
L’argent colloïdal a une action anti-infectieuse, antivirale, antibactérienne et antifongique puissante. "C’est extrêmement germicide donc antibiotique. Très peu de germes ou de microbes résistent à l’argent colloïdal", explique Loïc Ternisien, naturopathe et auteur de « Le guide ultime de l’herboristerie » (éditions Albin Michel). En 1978, un article rédigé par Jim Powell dans le magazine scientifique Science Digest révélait que là où un antibiotique pouvait combattre une demi-douzaine de pathogènes, l’argent colloïdal en tuait 650.

Argent colloïdal : pour soigner quoi ?

Il permet d’accélérer le processus de cicatrisation. Il stimule en effet les défenses naturelles pour réparer la peau. C’est pourquoi on l’emploie aussi sur les blessures et brûlures. "L’argent colloïdal régénère l’épithélium au niveau de la peau et aide à résorber l’inflammation. Pour tout ce qui est brûlure, infection et inflammation de la peau comme l’eczéma, l’acné et le psoriasis aussi par exemple, ça va être efficace en spray ou en compresse sur la zone plusieurs fois par jour , ajoute Loïc Ternisien.

L’argent colloïdal est également utilisé sur les affections des muqueuses en cas de candidose vaginale par exemple. Certains ovules sont faits avec de l’argent colloïdal et vont avoir une action locale anti-inflammatoire et antifongique contre le candida.

On peut employer l’argent colloïdal en bain de bouche pour soigner les gingivites, caries, abcès... Il est aussi utilisé par certains en gouttes pour soigner les conjonctivites et otites.

L’argent colloïdal en spray est aussi bénéfique en cas de rhume, sinusite...

Quelles contre-indications ?

La prise d’argent colloïdal par voie orale est interdite en Europe. Bien que cela soit rare, sa consommation par voie interne, mal contrôlée, peut conduire à une intoxication aux particules d’argent, appelée argyrisme. En novembre 2021, dans le Jura, un homme qui s’était auto-médicamenté avec de l’argent colloïdal a vu sa peau bleuir de manière irrémédiable et son foie et son cœur présenter des lésions en raison de cette intoxication.
En externe, l’usage de l’argent colloïdal ne présente pas d’effet nocif pour le corps humain.
Dans tous les cas, il est recommandé de ne pas l’utiliser quotidiennement et/ou à des doses élevées pour éviter toute intoxication.

Comment bien choisir son argent colloïdal ?

Plusieurs argents colloïdaux sont disponibles à la vente. On le trouve sous la forme de spray, d’ovules, dans des crèmes… En bouteille, la solution doit être incolore avec des particules en suspension. La concentration de ces particules doit généralement être comprise entre 5 et 20 parties par millions (ppm). "En général, on s’en tient à 15 ou 20 ppm pour avoir une action efficace. Si on a moins de ppm, on a moins de particules d’argent à l’intérieur donc ça pourrait être moins efficace. Et s’il y en a plus, ça pourrait minimiser l’efficacité aussii", avance le naturopathe. Dans une concentration supérieure à 25 ppm, les particules auraient tendance à s’agglutiner les unes aux autres et être moins bénéfiques du fait de leur taille plus importante. Car l’autre critère important pour choisir son argent colloïdal c’est la taille des particules. Celle-ci doit être la plus fine possible pour  être efficace.

Où l'acheter ?

Bien qu’il soit utilisé dans la médecine traditionnelle et en herboristerie depuis des siècles, l’argent colloïdal n’est pas pour autant un médicament. On peut toutefois s’en procurer dans les pharmacies, herboristeries, les épiceries et magasins bio, sur Internet...

Argent colloïdal : peut-on le fabriquer soi-même ?

Il est possible de fabriquer soi-même son argent colloïdal mais la technique demande un minimum de connaissances, de matériel et de rigueur. Il existe ainsi des appareils dotés d’électrodes d’argent qui fonctionnent avec des piles, sur secteur ou même par énergie solaire. Le courant électrique produit libère peu à peu des ions d’argent dans l’eau pure. Certains appareils régulent d’eux-mêmes le voltage à mesure que la conductivité augmente pour garantir des particules de taille uniforme. Un moteur situé entre les électrodes permet d’agiter l’eau pour éviter l’agglomération des particules entre elles. L’ensemble coûte plusieurs centaines d’euros et s’adresse donc aux adeptes.

Source(s):
  • Interview de Loïc Ternisien, naturopathe et auteur de « Le guide ultime de l’herboristerie » (éditions Albin Michel)

Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :

ARGENT COLLOIDAL** 500ML
0 avis
BIOFLORAL
ARGENT COLLOIDAL** LT
0 avis
BIOFLORAL