Halloween écolo : 6 idées pour une fête responsable

Fête d'Halloween, six idées écolos
Halloween écolo : six idées pour une fête responsable
Par Manon Laplace publié le
5086 lectures

Et si cette année Halloween devenait Hallogreen ? Bonbons industriels, décorations plastiques, maquillage toxique. Autant d’éléments qu’il est possible de troquer contre leur pendant naturel. Bio à la Une vous donne six astuces pour une fête d’Halloween écolo.

1 On craque pour des bonbons bio

Des bonbons bio ou un sort !” Difficile de fêter dignement Halloween sans friandises. Pour autant, il n’est pas question d’acheter n’importe quoi. On mise alors sur des bonbons bio pour ne pas rompre avec la tradition tout en privilégiant une consommation responsable. Pour remplir les sacs de vos petites têtes blondes, la marque Belledonne propose guimauves et gourmandises chocolatées certifiées bio. 

2 On évite le maquillage conventionnel

Le soir d’Halloween est l’occasion pour les enfants d’arborer leur plus beau déguisement. Et les plus téméraires se couvriront le visage de maquillage. En février dernier, une association de consommateurs suisse alertait sur les dangers du maquillage destinés aux enfants. Pour éviter de les exposer à des produits toxiques et dangereux, on opte pour du maquillage naturel. Bio et hypoallergénique, la gamme de maquillage Namaki offre une infinité de possibilité, sans dangers.

3 On crée son propre costume

Plus la peine de se ruiner pour un déguisement dont on aura l’usage une seule fois. À la place, on loue, on échange ou mieux, on fait les fonds de placard. Vêtements vintage, accessoires insolites ou vieille parure de draps on ne néglige rien et on laisse libre court à sa créativité.

4 Pour la déco on pense récup’

Comme pour le costume, on évite au maximum d’acheter. On oublie les accessoires plastiques qui prennent la poussière tout au long de l’année au fond d'un tiroir. Touche authentique et naturelle, on joue avec ce qu’offre l’automne. Branches mortes, feuillage, citrouilles, on laisse parler son imagination et on opte pour le fait-maison.

5 On choisit une citrouille bio et locale

Autre indispensable d’Halloween, la citrouille. Elle se choisit évidemment bio, et locale si possible. Comme il est hors de question de gaspiller, on cuisine la chair et les graines récupérées. On utilise la pulpe aussi bien pour les plats salés que sucrés. Et on fait sécher et griller les graines. Une fois les festivités achevées, on composte sa lanterne plutôt que de la jeter.

6 On opte pour des bougies naturelles

Une fois la lanterne patiemment creusée, on ne laisse pas au hasard le choix de la bougie. Les chandelles en paraffine, un dérivé du pétrole, laissent place à celles en cire végétale naturelle. Cire d’abeille, cire de soja ou huile végétale recyclée, les alternatives sont nombreuses.

Commentaires