Gluten, lactose, soja: 75% des commerçants cachent la présence de ces allergènes

une mère et sa fille regardant les produits d'un boulanger
Gluten, lactose, soja 75% des commerçants cachent la présence de ces allergènes
Par Valentine Poignon publié le
3221 lectures

Depuis juillet 2015, la loi impose aux restaurants, aux artisans et aux supermarchés d’indiquer la présence de 14 allergènes sur leurs produits. L’UFC Que Choisir a mené son enquête afin de savoir si tous respectent le règlement.

L’association de consommateurs français UFC Que Choisir vient de publier une enquête sur l’étiquetage des allergènes sur les aliments non emballés dans 375 commerces.

En France, entre 2,1 % et 3,8 % de la population souffre d’allergies alimentaires. Le seul remède pour éviter les symptômes est de supprimer l’élément allergène de l’alimentation. Or, il n’est pas toujours facile de connaître la composition spécifique des produits non emballés comme pour le cas des croissants, du pain, des boissons ou encore des plats servis en restauration. Ce sont les enfants les plus touchés puisque 8% d’entre eux sont concernés.

Il y a un an, les pouvoirs publics ont ainsi décidé de rendre obligatoire l’information sur la présence de 14 éléments engendrant les allergies et les intolérances les plus fréquentes en Europe.

L’étiquetage obligatoire, une sécurité pour les consommateurs

La liste officielle des allergènes comporte 14 composés: les céréales contenant du gluten (blé, seigle, orge, avoine …), les crustacés, les oeufs, les poissons, les arachides, le soja, le lait, les fruits à coques (amandes, noisettes, noix, pistaches …), le céleri, la moutarde, le sésame, les anhydrides sulfureux et sulfites, le lupin et les mollusques. La loi oblige donc au fabricant de vérifier en détail la composition de ses recettes, c’est-à-dire les ingrédients utilisés et les aliments complexes ajoutés (plats préparés, arômes, additifs)

Les artisans, entre mauvaise information et ignorance de la loi

L’enquête a été menée auprès des restaurations, des supermarchés et des petits commerces. Elle a révélé que les 9 chaînes de restauration rapide présentes en France respectent la loi. En revanche, 25% des 134 magasins de la grande distribution visités ont été jugés non conformes par l’association. Les enquêteurs ont relevé que les grandes enseignes de supermarchés informant par écrit sur les allergènes sont Monoprix et Carrefour, alors que Système U et Géant-Casino sont à la dernière place du podium, avec respectivement 67% et 57% de magasins conformes. Un an après l’adoption de la loi, 25% des grandes enseignes n’affichent toujours pas la liste des allergènes.

©UFCQueChoisir

232 commerces artisanaux (boulangeries, pâtisseries, traiteurs et restaurants de quartier) affichent des résultats alarmants puisque trois-quarts d’entre eux ne respectent pas la loi, soit 75%. Pour la plupart, les artisans n’ont pas encore pris connaissance de la réglementation. D’autres indiquent seulement les allergènes à l’oral lorsque le consommateur le demande. Ainsi, 75 % des artisans enquêtés ne respectent pas l’obligation réglementaire des allergènes, soit parce qu’ils ne peuvent donner qu’une information orale sans garantie de fiabilité (30% des cas), soit parce qu’ils ne donnent aucune information (45% des cas).

5 produits végétaux responsables des allergies

L'allergie est une réaction du système immunitaire face à un antigène, un allergène, étranger à l'organisme. Les réactions peuvent aller de simples irritations ou rougeurs aux cas les plus graves: gonflement de la gorge ou l’anaphylaxie, inflammation des organes vitaux. En 2014, pas moins de 150 anaphylaxies sévères ont été déclarées, causées par 56 allergènes différents.

En France, les allergies sont majoritairement dues aux produits végétaux. 5 d’entre eux sont responsables de la moitié des allergies. 14 % pour les fruits du groupe latex (bananes, avocats, kiwis), 13 % pour les fruits de la famille des rosacées (abricots, cerises, fraises, framboises, noisettes, pommes), 9,5 % pour les fruits secs oléagineux et 9,5 %
pour la famille des ombellifères (aneth, carottes, céleri). En revanche, les allergènes d’origine animale (œuf, lait, poisson …) sont beaucoup  moins fréquents chez l’adulte, même si des réactions graves causées par la viande, les crustacés et les mollusques sont observées chaque année.

Concernant les enfants, 6 aliments sont responsables d’environ 75 % des allergies alimentaires: le lait, le blé, l’œuf, les arachides, les fruits à coque et les poissons.

Gluten, lactose, sulfites, les intolérances alimentaires les plus fréquentes

Depuis plusieurs années, le nombre de patients déclarés intolérants à un composé alimentaire a fortement augmenté. 3 éléments sont particulièrement en cause.

  • Le gluten est le premier responsable. La maladie cœliaque, intolérance au gluten, est se caractérise par une réponse immunitaire anormale chez les personnes ne supportant pas la digestion de ce mélange de protéines présent dans plusieurs céréales (blé, orge, seigle). Elle affecte environ 1% de la population en Europe.
  • Le lactose, présent naturellement dans le lait, engendre souvent des problèmes de digestion mais seulement 6 à 10% des adultes sont réellement intolérants à ce sucre naturel.
  • Les sulfites sont des conservateurs utilisés dans les boissons alcoolisées, les purées déshydratées, les condiments et les fruits secs. Une intolérance encore peu connue et peu déclarée puisqu’il n’existe pas encore de statistiques concernant cette intolérance.
Commentaires