Top 7 des aliments qui boostent le cerveau et la mémoire

des noix à côté d'un livre
Top 7 des aliments qui boostent le cerveau et la mémoire
Par Elodie Sillaro publié le
22132 lectures

Trou de mémoire, difficulté à se concentrer, pensées troubles ou épuisement psychologique, et si votre alimentation desservait votre cerveau ? Pourtant, il ne demande qu’à bien fonctionner alors pour l’aider, découvrez les 7 aliments qui boostent notre esprit.

Hippocrate, père de la médecine, le préconisait : “Que ton alimentation soit ton seul médicament”. Certains aliments contribuent à notre santé mais boostent aussi notre cerveau. Pour évoluer, il a, certes, besoin d’enseignement et d’entraînement mais aussi d’apports nutritionnels adaptés. Chercher ses mots, être dans l’impossibilité de retenir un numéro, se sentir constamment débordé, épuisé ou démotivé sont les signes d’un cerveau affaibli par une alimentation déséquilibrée, le stress ou la pollution. En plus de revoir son mode de vie, on booste ses cellules nerveuses en consommant ces 7 aliments.

1. Les céréales complètes

Le cerveau a besoin de beaucoup d’énergie pour fonctionner et son principal carburant est le glucose (sucre). Il ne peut faire de réserves et doit pourtant recevoir une énergie constante. Les céréales complètes ont un index glycémique bas, c’est-à-dire qu’elles diffusent de façon régulière des glucides (forme de sucre) sans faire grimper la glycémie (taux de sucre dans le sang) en flèche. Le riz complet et brun, les pâtes complètes, le quinoa, le sarrasin, le pain de seigle, nous permettent ainsi de rester alerte tout au long de la journée.

2. Les sardines

Les sardines mais aussi les autres poissons gras comme le thon, le saumon et le maquereau ont une forte teneur en oméga-3, des acides gras poly-insaturés qui participent à la structure et à la fonction des membranes cellulaires (neurones, cerveau) et interviennent dans de nombreuses fonctions biologiques comme le transport de certaines protéines, d’hormones et de vitamines dans le sang. Un manque d'oméga-3 n’est pas anodin et peut entraîner des troubles comme la dyslexie, la dépression et d’autres pathologies mentales. Les sardines renferment du zinc et cela tombe bien, le cerveau aussi ! Cet oligo-élément participe à l’activité neuronale. Il existe d’autres sources d'oméga-3 comme les noix et le lin (graines et huiles) ainsi que l’huile de colza.

3. Les baies

Les baies de goji, mûres, framboises, groseilles, myrtilles regorgent d’antioxydants qui luttent contre les inflammations liées aux radicaux libres. Ces derniers engendrent des dégâts sur les cellules du cerveau avec pour conséquences, troubles de la mémoire et diminution des capacités cognitives. Plusieurs études ont d'ailleurs prouvé l’efficacité de la myrtille dans les troubles légers de la mémoire. 

4. Les noix

Plusieurs études ont démontré que la noix améliore nos capacités cognitives, notre mémoire et protège nos neurones du stress oxydatif grâce aux acide gras poly-insaturés qu’elle renferme. Tout comme les amandes et noisettes, les noix contiennent également de la vitamine E qui protège des maladies dégénératives comme la maladie d’Alzheimer.

5. Les épinards

Les feuilles des épinards, blettes, brocolis et les autres légumes à feuilles vert foncé contiennent de la vitamine B9 (appelée aussi acide folique) qui aide à subvenir aux besoins en protéines et à synthétiser des messagers chimiques du cerveau notamment liés à l’humeur. Elle joue aussi un rôle dans le renouvellement cellulaire.

6. Les oeufs

Le jaune d’oeuf renferme de la choline, une vitamine du groupe B qui participe au rôle de l’acétylcholine, un neurotransmetteur indispensable au contrôle musculaire mais aussi à la mémoire. Une carence en acétylcholine est responsable du déclin cognitif et de maladies neurodégénératrices.

7. Le curcuma

Épice très estimée des médecines traditionnelles orientales, le curcuma est aussi surnommé “épice de la vie”. Véritable bombe antioxydante, le curcuma est un anti-inflammatoire naturel qui lutte contre les radicaux libres responsables du vieillissement des cellules, des maladies cardiovasculaires ou de la maladie d’Alzheimer. Elle réduit les inflammations et agirait sur les troubles de la mémoire.

Commentaires