On a testé la méthode “5-4-3-2-1” pour déstresser illico

Femme au bureau
On a testé la méthode “5-4-3-2-1” pour déstresser illico
Par Feriel Didane publié le
1575 lectures

Des dossiers qui s’accumulent ? Un excès de stress au travail ? Une période personnelle difficile à gérer ? Ou encore une anxiété permanente due à votre rythme de vie ? Pour ne pas faire une crise de nerfs, une technique, mise au point par une psychologue américaine, permettrait de se détendre en quelques minutes. Bio à la une a voulu tester l’efficacité de la méthode “5-4-3-2-1”. On vous dit tout.

L’origine de la méthode 5-4-3-2-1

Lorsqu’une personne est submergée par le stress, elle crée ce qu’on appelle "une réaction de survie" durant laquelle l’accélération de son rythme cardiaque augmente, et son souffle devient court. Cela est dû au cortisol, l’hormone du stress, qui se répand dans le cerveau.

Afin de limiter ces effets, Ellen Hendriksen, une psychologue clinicienne au centre des troubles de l’anxiété de l’université de Boston et animatrice du podcast The Savvy, a mis au point une technique, qu’elle a partagé sur le site Magazine Tonic Vice. Méthode qu’elle expose également dans son livre How to Be Yourself, sorti en mars 2018 (Ed. Macmillan Audio).
Baptisée "5-4-3-2-1", l'exercice en question, efficace face à l'anxiété sociale, se base sur les 5 sens : la vue, l’odorat, le goût, le toucher, et la vue.

Les étapes à suivre pour réussir la méthode 5-4-3-2-1

  • Pour commencer, il faut se concentrer sur son environnement et l’observer. Pour cela, visualisez 5 choses précises qui vous entourent.
  • Mettez maintenant votre ouïe en action en identifiant 4 bruits (ou sons) distincts. Par exemple, les pas de vos collègues dans le couloir, le clavier d’un ordinateur…
  • Ensuite, si possible, touchez 3 choses qui sont autour de vous, puis, essayez de distinguer 2 odeurs différentes.
  • La dernière étape est axée sur le “goût”. Vous pouvez boire de l’eau, prendre une pastille à la menthe…

Cette utilisation des 5 sens permet à la personne anxieuse de se focaliser sur autre chose et non plus sur la source de son problème. Cette technique promet de faire redescendre la pression en quelques minutes. "Focaliser son attention sur les sens permet de s'ancrer dans le présent et le décompte des objets interrompt la confusion de nos pensées", explique Ellen Hendriksen. Ainsi, vous n’êtes plus débordé par votre stress.

Après la théorie, place à la pratique !

Notre journaliste Feriel a voulu tenter l’expérience. Voici son avis.

"Des périodes un peu plus stressantes que les autres, on en connaît tous. Pour ma part, j’ai testé plusieurs techniques anti-stress, certaines ne fonctionnant pas du tout. En me renseignant sur le sujet, je suis tombée sur la technique d’Ellen Hendriksen. Les commentaires positifs ne laissaient aucun doute. Je me devais de la tester également. Un matin, en me rendant au travail, le trafic du train était (comme bien souvent) très perturbé et l’affluence d’autant plus importante. Bloqués sur place, certains voyageurs ont commencé à perdre patience et à pester, transmettant leur stress aux autres… et à moi-même. Le temps passe, je m'aperçois que j’ai déjà 40 minutes de retard, et que je suis bien loin du bureau. L'énervement grimpe naturellement. En arrivant au travail, déjà exténuée et stressée avant que la journée ne commence, j’ai tenté l’expérience. Et je dois l’avouer, à la dernière étape, j’étais complètement focalisée sur autre chose. Mon cerveau a ainsi fait une pause. Résultat : je me suis sentie bien assez rapidement. J’ai pu souffler et reprendre le cours de ma journée. Si cette fois-ci, il ne s'agissait que d'un simple coup de stress, cette technique promet d'être aussi efficace pour les angoisses plus sévères. Dès je sens le stress monter, je répète l'excercice. A vous d’essayer ! Testé et approuvé !"


 

Commentaires