3 règles d’or pour profiter des fêtes de fin d’année en toute sérénité

3 règles d’or pour profiter des fêtes de fin d’année en toute sérénité
3 règles d’or pour profiter des fêtes de fin d’année en toute sérénité
Par AFP/Relaxnews publié le
771 lectures

Les fêtes de fin d'année approchent à grands pas avec leur lot d'excitation et d'émerveillement pour certains, mais aussi de stress et de tensions pour d'autres. Voici 3 règles d’or pour aborder avec légèreté cette période chargée de l'année (en émotions et en calories).

Après la course acharnée aux cadeaux de Noël, les fêtes de fin d’année et leurs repas en stressent plus d’un ! Voici 3 conseils pour aborder cette période sereinement et se préparer aux éventuels sujets épineux lors des repas de fêtes.

1. Bien se préparer

Le fait d'envisager quel type de vacances on aimerait passer et d'anticiper les activités en petits ou en grands groupes permet de prévoir des fêtes de Noël moins stressantes, explique le Dr. Karen Lawson du Baylor College of Medicine (Texas). Si certaines dynamiques n'ont pas bien fonctionné les années précédentes, il est important d'en être conscient et d'éviter les sujets et les situations qui ont précédemment causé des tensions. 
On garde ses habitudes et un équilibre de vie, on prépare des repas nutritifs et on prévoit des encas équilibrés en évitant la surcharge de graisses et de sucre souvent inhérents à cette saison. On n’oublie pas ses affaires de sport si on voyage pour pouvoir se dépenser même loin de chez soi. John Osborne, cardiologue de la région de Dallas, tient aussi à rappeler de ne pas oublier de prendre ses médicaments, notamment pour les troubles cardiaques, car on enregistre une recrudescence d'attaques cardiovasculaires pendant les fêtes de fin d'année.

"Je ne compte plus le nombre de fois où je reçois des appels de patients qui sont partis en voyage en ayant oublié leur traitement. Certains pensent que tout ira bien s'ils l'arrêtent pendant une semaine ou deux, mais si vous commencez à oublier vos médicaments cela peut avoir un fort impact ou entraîner une hausse dangereuse de votre tension", précise le cardiologue.

2. Prendre du temps pour soi

Si les activités sont souvent nombreuses en cette période de l’année, il est toujours bénéfique de prendre soin de soi. Le professeur Lawson explique qu'il est essentiel de ne pas trop manger ni de trop boire et de bien se reposer la nuit. Le docteur Osborne va dans le même sens, "nous avons tendance à faire moins de sport et à plus manger pendant les vacances. J'admets à mes patients que je ne suis pas un féru d'activité physique, mais je me sens vraiment bien après m'être dépensé". Selon le spécialiste, "trouver la motivation peut être douloureux, mais c'est fantastique lorsqu'on y arrive."
Il faut essayer de ne pas se laisser polluer par ce qu’on lit dans les magazines ou sur les réseaux sociaux. Karen Lawson conseille d’être conscient des forces et des faiblesses de sa famille, de connaître son budget et le temps dont on dispose afin de ne pas se laisser envahir par des attentes trop hautes.
La saison a beau être aux fêtes, aux retrouvailles et autres réunions de famille ou d'amis, le professeur Lawson recommande de ne pas hésiter à prendre du temps pour soi. "Il est important de reconnaître ce que l'on ressent et de ne pas se sentir obligé de rester dans une situation que l'on n'apprécie pas", note-t-elle. Et d’ajouter : "Il est tout à fait acceptable de dire à son hôte que l'on a besoin de partir pendant un petit moment, mais que vous reviendrez pour le dîner. Si vous ne voulez pas vous absenter, il est toujours possible de donner un petit coup de main afin de s'occuper à autre chose."

3. Evitez le stress pendant le repas

Entre ceux qui sont au régime, ceux qui ont des intolérances alimentaires, mangent végétarien ou ne boivent pas d'alcool, il faut trouver des astuces pour que tout le monde prenne du plaisir à la fête. Par exemple, on laisse les convives apporter ce qu'ils souhaitent déguster et on improvise un buffet festif. Accepter de ne pas tenir la vedette ce jour-là est une des meilleures recettes pour lâcher prise. 
Si au cours des fêtes de fin d’année, des ratés ont contribué à faire échouer ces moments pourtant censés être magiques, des actions, des paroles ou des astuces ont, au contraire, permis le succès de la soirée. L'idée est de faire un audit des Noëls passés pour retenir le meilleur des ingrédients à resservir cette année.
Aussi, pour éviter que la moutarde ne monte au nez des convives à la moindre réflexion, il est utile de prévoir des parades aux éternelles attaques des années précédentes. On s'arme d'humour pour lancer une répartie pleine de tact et ainsi éviter d'entrer dans un scénario "réglages de compte". Le but est de mieux gérer le stress lié, par exemple, à une relation redoutée avec un parent. Pour cela, on veillera également à l'équilibre des énergies autour de la table de fête. Pour viser une atmosphère la plus harmonieuse possible, on réfléchit aux personnalités des convives et à leurs sujets de prédilection afin d'établir le plan de table idéal. On sépare les "sanguins" ou les taciturnes et on n'hésite pas à mélanger les générations. Grâce à des exercices de respiration et quelques séances de visualisation, on peut également prendre du recul face aux scénarios catastrophes afin d'être plus zen le jour J. Idéal pour ne pas s'offusquer d'un cadeau pas vraiment à son goût !

Commentaires