Les remèdes naturels contre la toux

Toux : quels remèdes naturels ?
Toux : les remèdes naturels contre la toux
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
4104 lectures

L’hiver est bel et bien installé, et comme chaque année, il est difficile d’échapper aux petits maux de la saison, qui sont souvent accompagnés de toux. Pour calmer naturellement vos quintes, tournez-vous vers les épices, les plantes ou encore les aliments anti-inflammatoires. Petit tour d’horizon des remèdes naturels avec Charlotte Régnier-Vigouroux, naturopathe à Marseille et le livre "Les épices qui guérissent" de Murielle Toussaint (Ed. Mosaïque-Santé).

Tous les ans, ça recommence. Même en prenant de précieuses précautions, vous n’y échapper pas : les maux de l’hiver veulent votre peau. Et l’un des symptômes récurrents en cette période et bien évidemment la toux, qui peut transformer vos nuits en véritables cauchemars, perturbées par des quintes interminables. Bio A la Une a passé en revue les remèdes naturels pour venir à bout d’une simple toux.

Cette irritation de la gorge peut être causée par un rhume, une angine... En plus d’être virale, il arrive que la toux soit le signe d’une allergie ou d’une infection plus grave. C’est pourquoi, si vos symptômes perdurent, il est important de consulter un médecin.

Toux sèche : commencez par adoucir la gorge

Première chose à faire en cas de toux selon Charlotte Régnier-Vigouroux, naturopathe à Marseille : adoucir la gorge pour apaiser l’irritation. Pour cela, utilisez du miel en infusion. N’hésitez pas à tester l’infusion aux clous de girofle. Il suffit d’en mettre quelques-uns dans l’eau bouillante durant 10 min. Filtrez et ajoutez le jus d’un citron et une cuillère de miel. Buvez plusieurs tasses par jour. Au réveil, vous pourrez également mélanger une cuillère à café de poivre noir et une de miel dans une tasse d’eau bouillante. Laissez infuser 10 min puis buvez.  
"Si votre toux est d’origine infectieuse et non allergique, utilisez des huiles essentielles aux vertus antiseptiques comme le tee-tree, ou la Ravintsara", indique la spécialiste. Celle de basilic sur un sucre pourra également vous soulager.
Autre bon réflexe : se tourner vers les plantes et les herbes aromatiques. La mauve, la guimauve racine, la camomille, ou encore le coquelicot et le lierre, que l’on retrouve aussi dans les sirops, sont de bons choix. Il s’agit de plantes thérapeutiques, explique la spécialiste. "Il ne faut pas hésiter à les prendre en infusion".

Vous pourrez aussi opter pour le thym. Pour votre infusion, mettez 2 branches de thym séché (ou deux cuillères à café de thym séché) dans une tasse.
L’anis étoilé, connu également sous le nom de badiane, a des propriétés contre la toux. Afin de profiter de ses bienfaits faites-en une décoction. Pour ce faire, faites bouillir une dizaine d’étoiles séchées dans ½ litre d’eau pendant ¼ d’heure. Laissez infuser 10 min et buvez 2 à 3 tasses par jour sans dépasser 15 jours de cure.

Que faire en cas de toux grasse ?

Si vous avez une toux productive, la spécialiste conseille les mêmes traitements qu’en cas de toux sèche. "En plus de cela, vous pourrez inhaler de l’huile essentielle d'eucalyptus globulus. Ce remède est conseillé pour les adultes et enfants de plus de 13 ans. A utiliser 3 fois par jour."
Le livre Les épices qui guérissent (Ed. Mosaïque-Santé) regorge de traitements naturels contre la toux spasmodique, rendant très inconfortable la respiration. Afin de réduire vos symptômes, et faciliter l’expectoration, vous pouvez infuser 15 g d’anis vert dans un 1 L d’eau bouillante pendant 10 min. Une préparation à boire 3 fois par jour dans une tasse ou à inhaler.
Si vous avez de la ciboulette, prenez-en 20 g et laissez infuser au moins un quart d’heure dans 100 ml d’eau bouillante. Buvez 4 à 5 tasses de ce mélange par jour. Autre infusion antitussive et expectorante : celle à base d’origan.
Par ailleurs, n’hésitez pas à manger des plats agrémentés de safran, cette épice ayant des vertus antispasmodiques.
Enfin, vous pourrez réaliser un cataplasme en mélangeant 2 cuillères à soupe de farine de graines de moutarde et deux cuillères à soupe de farine de riz dans un peu d’eau chaude.
Posez sur la poitrine pendant 15 min pour ressentir les bienfaits.

Que choisir pour les gargarismes ?

"La mélisse a des propriétés antispasmodiques, évitant ainsi les quintes et les spasmes et agit sur la muqueuse du tractus digestif (système digestif). Si elle est très efficace en infusion, vous pourrez aussi l’utiliser en gargarisme", indique Charlotte Régnier-Vigouroux. La décoction de fenugrec en gargarisme est tout aussi efficace. Pour la préparation, mélangez 80 g de graines par litre d’eau. "En cas d’irritation, vous pourrez également prendre de la ronce en gargarisme."

Fabriquez votre sirop maison

Avant de vous jeter sur le sirop de votre armoire à pharmacie, fabriquez-le vous-même. Voici 3 recettes à tester dès les premiers symptômes :

  • Mélangez 200 g de cresson, 100 g de miel, et 300 ml d’eau et faites cuire. Prenez 1 cuillère à soupe 4 fois par jour.
  • Mélangez 2 cuillères à café de jus de citron, une cuillère à café de miel et une pincée de poivre de Cayenne. Prenez-en une cuillère plusieurs fois par jour.
  • Mettez 2 tasses de feuilles de thym séchées dans 1 L d’eau bouillante. Laissez macérer 24 h puis filtrer. Dans une casserole, faites chauffer le liquide avec 1 kg de sucre de canne intégral jusqu’à frémissement. Une cuillère à soupe 5 fois par jour.

Et pour les enfants ?

Pour les enfants en bas âge, en cas de toux persistante, il est bien entendu recommandé de se rendre chez le pédiatre pour un diagnostic et un traitement adapté.
Si votre enfant a plus de 7 ans et qu’il tousse, n’hésitez pas à lui donner des infusions à base de camomille, de thym, de ronce, de coquelicot, de lierre, 1 fois par jour. Vous pourrez utiliser mêmes remèdes en guise de gargarisme, cette fois-ci 3 fois par jour, souligne la naturopathe. Autre remède efficace : un petit sirop maison à base de miel à prendre 2 fois par jour.
Afin de stimuler les défenses de votre enfant, Charlotte Régnier-Vigouroux préconise d’utiliser de l’huile essentielle de Ravintsara ou d’eucalyptus radiata en friction (diluée dans une huile végétale) sur la voute plantaire. Répétez l’expérience 2 fois par jour.

Veillez à votre alimentation

En cas d’infection, évitez les excitants comme le café, le thé. Et pour cause, les aliments agissant sur le système nerveux peuvent augmenter les quintes. "Il faut opter pour un régime hypotoxique"suggère Charlotte Régnier-Vigouroux, en éliminant les aliments inflammatoires, risquant d’aggraver les symptômes. Laissez donc de côté les aliments trop sucrés, la crème, le lait de vache. "Au contraire, privilégiez un régime anti-inflammatoire en choisissant des boissons végétales (riz ou amande, mieux que le soja à cause des œstrogènes)".
Le curcuma est aussi un fabuleux alicament. Vous pouvez préparer un lait d’or en faisant chauffer du lait de coco, agrémenté de curcuma. Buvez-en 3 mugs par jour », conseille la spécialiste.

Ecoutez de la musique et ouvrez vos chakras !

La musique adoucit aussi… la gorge ! Si vous êtes adepte des médecines alternatives, Charlotte Régnier-Vigouroux propose de tenter un soin ayurvédique basé sur la musique. Mais attention, pas n’importe laquelle ! "En cas d’angine, il est important de garder sa gorge bien au chaud. On peut aussi jouer sur les chakras de la gorge en écoutant des musiques qui vont faire redescendre ces chakras justement. Sur les plateformes en ligne, vous trouverez des titres spécifiques censés agir directement sur cette zone du passage de l’énergie entre le bas du corps et la tête". Tentez l’expérience !

Commentaires