Fractionné ou entraînement continu d'intensité modérée pour garder la ligne ?

Femme sur ujn vélo à la salle de sport
Fractionné ou entraînement continu d'intensité modérée pour garder la ligne ?
Par AFP/Relaxnews publié le
199 lectures

En matière de perte de poids, des chercheurs ont montré que l'entraînement fractionné, qui offre un gain de temps considérable, pourrait être une forme d'exercice plus payante que le sport en continu d'intensité modérée.

Ces nouvelles recherches, menées par des chercheurs des universités brésiliennes de Goiás et de Pará, ainsi que de la School of Sport, Health and Social Sciences britannique, ont permis d'analyser 41 études concernant 1.115 personnes ayant pris part à une analyse qualitative, ainsi que 36 études comprenant 1.012 sujets pour une méta-analyse. Ces études ont comparé, directement ou indirectement, les entraînements sportifs fractionnés aux exercices continus d'intensité modérée sur une période d'au moins quatre semaines.

Réduction de poids accrue de 28 %

Leurs résultats, relayés en ligne aujourd'hui par le British Journal of Sports Medicine, ont montré que les deux types d'entraînements réduisaient le poids global et le pourcentage de graisse corporelle, quel que soit le genre et le poids des participants en début d'étude. 
En revanche, bien qu'ils n'aient pas noté de différence significative de pourcentage de réduction de graisse corporelle entre les deux types d'entraînements, les chercheurs ont trouvé que le fractionné semblait être plus efficace pour perdre du poids qu'un effort continu d'intensité modérée, offrant une réduction de poids accrue de 28,5%.
De plus, le fractionné qui intégrait du sprint affichait un effet encore plus important sur la perte de poids en comparaison avec l'entraînement continu modéré. D'autres facteurs semblaient aussi avoir une influence positive sur les effets du fractionné, notamment chez les sujets de moins de 30 ans qui choisissaient la marche et la course comme sports et qui intégraient un programme d'entraînement de plus de 12 semaines.

Efficace... et rapide ?

Les auteurs notent que les recommandations régulièrement émises pour garder un poids stable d'une heure minimum d'exercice par jour (420 minutes ou plus par semaine) sont difficiles à tenir du fait des contraintes de temps de la plupart des personnes. Ces nouveaux résultats montrent que le fractionné, qui n'est autre qu'une série d'exercices rapides de forte intensité qui intègrent des plages régulières de repos, pourrait être encore plus efficace pour affiner sa silhouette en un minimum de temps.

Marche rapide, sprint ou HIIT

Les types les plus fréquents de fractionné sont les entraînements "high intensity interval training" (HIIT), qui ont la cote chez les sportifs depuis plusieurs années avec des exercices très variés, ainsi que le fractionné plus axé sur la course (marche rapide, sprint...) et le cyclisme.
Mais les scientifiques ont tenu à prévenir les sportifs que le fractionné n'était pas sans risque.

"Il est important d'être conscient des risques possibles et des mises en garde associées à des entraînements de plus forte intensité", ajoutent les chercheurs.

"Par exemple, ils pourraient augmenter le risque de blessure et imposer un stress cardiovasculaire plus important."

Commentaires