Césarienne ou épisiotomie : les remèdes naturels contre les douleurs et pour une meilleure cicatrisation

Césarienne ou épisiotomie : les remèdes naturels contre les douleurs et pour une meilleure cicatrisation
Césarienne ou épisiotomie : les remèdes naturels contre les douleurs et pour une meilleure cicatrisation
Par Dorothée Blancheton publié le
2842 lectures

Vous avez subi une épisiotomie ou une césarienne lors de votre accouchement ? Afin de faciliter la cicatrisation et d’atténuer la douleur, il existe divers remèdes naturels. Nina Bossard, naturopathe, nous conseille.

Suite à une césarienne ou une épisiotomie, quelques remèdes naturels peuvent vous soulager et faciliter la cicatrisation. Mais parfois, on peut aussi agir en amont. En effet, avant même d’accoucher, il est possible de prévenir les risques de déchirure ou d’épisiotomie. On peut ainsi assouplir son périnée à partir du 9e mois de grossesse en le massant avec de l’huile végétale neutre. Celle-ci va assouplir les tissus et éviter de les fragiliser.

Aloé vera, argile verte et miel

Si vous avez eu une épisiotomie lors de votre accouchement, vous pouvez toujours faciliter sa cicatrisation. En homéopathie, Arnica et Staphysagria en 9 CH sont indiqués. Nina Bossard, naturopathe à Aix-en-Provence, recommande également d’appliquer sur la peau et les muqueuses du gel d’aloé vera. "On peut porter une serviette hygiénique bio et verser du gel d’aloé vera sur celle-ci. Si on en met uniquement sur soi, la serviette risque de tout absorber. L’aloé vera a des vertus hydratantes, cicatrisantes et adoucissantes. Il participe au renouvellement cellulaire", explique la spécialiste. On peut également l’utiliser sur la cicatrice laissée par la césarienne.
Autre remède naturel : le cataplasme d’argile verte. Dès que l’argile commence à sécher, on rince à l’eau froide pour apaiser la douleur. L’argile verte est un antiseptique et aide les cellules à se reconstituer. Toujours pour atténuer la douleur, on peut envelopper une poche réfrigérée dans un linge et la poser sur la zone douloureuse.
Le miel est également un allié.  "On choisit un miel de thym, de lavande ou de manuka qui sont très cicatrisants. Le miel est reconnu pour ses propriétés antiseptiques et  antibactériennes", poursuit la naturopathe.

Les huiles végétales et huiles essentielles

Les huiles végétales et essentielles peuvent également améliorer la reconstruction cellulaire grâce à leurs bienfaits et par l’action du massage. Nina Bossard préconise l’huile végétale de rose musquée- régénérante et cicatrisante même sur des cicatrices de longue date- et l’huile végétale de calophylle qui est anti-inflammatoire. A défaut, vous pouvez aussi utiliser de l’huile de macadamia ou d’argan. Vous pouvez combiner leur action avec des huiles essentielles d’hélichryse italienne (également appelée Immortelle) et de lavande vraie, toutes deux anti-inflammatoires et cicatrisantes. "On verse une goutte de chacune de ces HE dans une cuillère à café d’huile végétale de rose musquée par exemple. On masse doucement deux fois par jour la cicatrice avec. Si on allaite le bébé, on couvre son corps pour éviter qu’il ne soit au contact de ces huiles essentielles. Ce mélange va activer la vascularisation et faciliter l’apport en nutriments aux tissus. Pour l’épisiotomie, on dilue une seule de ces HE dans l’huile végétale", précise la spécialiste.

De la vitamine C et du fer

Côté alimentation, on opte pour des aliments riches en vitamine C (kiwi, chou, agrumes…). "Ils aident à fabriquer du collagène qui va régénérer les tissus. On peut aussi prendre des compléments alimentaires d’acérola pour dynamiser le système immunitaire", recommande Nina Bossard. On mise également sur les aliments riches en fer (spiruline, pois chiches, lentilles, viande rouge…) pour renforcer et nourrir les tissus. Pour une peau plus élastique et forte, on peut prendre deux fois par jour une cuillère à café de germes de blé, riche en vitamine E et en antioxydants. Pour ne pas appuyer sur les tissus lésés suite à l’épisiotomie et éviter la constipation, on mange des fibres (légumes verts, céréales complètes, légumineuses…) et on boit suffisamment et régulièrement de l’eau.

Enfin, pour bien récupérer après une césarienne ou une épisiotomie, mieux vaut marcher tous les jours pour stimuler la circulation sanguine et adopter une bonne hygiène de vie.
 


Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :

Commentaires