EFT : on a testé une séance pour accroître sa sérénité

EFT
EFT : on a testé une séance pour combattre le stress
© Pixabay
Par Isabelle Frenay publié le
1469 lectures

Des contrariétés parasitent votre esprit ? Des blocages vous empêchent d'avancer ? Vous accumulez trop de stress et votre sommeil est perturbé ? L'EFT, technique de libération émotionnelle, est une thérapie brève riche à explorer pour ressentir plus de sérénité. Bio à la Une a testé cette approche avec Sophie Lefèvre Authier, praticienne en EFT, également hypnothérapeute. Notre journaliste Isabelle Frenay vous livre son verdict

L’EFT, c’est quoi ?

Développée par un ingénieur américain en 1993, Gary Craig, l’EFT ("Emotional Freedom Technique") est une thérapie psychocorporelle intégrant les méridiens d'acupuncture de la médecine chinoise. Elle s'intéresse à nos blocages émotionnels liés à des événements passés, présents ou futurs en utilisant également la parole. De la légère contrariété du quotidien à des émotions plus ancrées, des crises d'angoisses ou même des phobies, l'EFT s'adresse à ce qui est vécu comme un handicap. En bref, tout ce qui nous pollue. La discipline, accessible à tous y compris les enfants (dislexie, énurésie, troubles de l'apprentissage, etc..), est reconnue comme traitement de première intention aux États-Unis pour les patients dépressifs ou en états de stress post-traumatique.

Pour dissiper les émotions désagréables, il s'agit de tapoter des méridiens d'acupuncture avec le bout des doigts et ce, dans un ordre précis tout en prononçant des phrases verbalisant le sujet ou ressenti qui posent problème. Par exemple: "Même si je suis stressé par mon travail, je me fais confiance". Cette séquence se répète plusieurs fois pour atteindre environ 5 minutes environ. 

EFT : place à la pratique

Je suis impatiente de tester l'EFT car j'aime l'idée d'explorer la possibilité se débarrasser en conscience de poids divers et variés (manque de confiance, conflits, douleurs, troubles du sommeil, etc..) que nous portons et qui rogne notre vitalité et nos potentiels sans parler de notre santé. Je suis curieuse d'expérimenter ce mélange de traditions ancestrales et de transe hypnotique induite par le rythme des phrases prononcées.  

Sophie Lefèvre Authier, praticienne en EFT, également hypnothérapeute, me reçoit à son cabinet parisien. Sophie m'amène tout d'abord, de manière bienveillante, à définir une problématique que je souhaiterais traiter et me pose quelques questions pour connaître mon histoire. A moi de jouer pour trouver les bons mots, ceux qui décrivent le mieux mon ressenti actuel. Ce sont ceux qu'elle réutilisera précisément pendant la séance. 

ll m'arrive parfois de ressentir des tensions au niveau du diaphragme, ce grand muscle respiratoire qui entoure la cage thoracique. Du coup, ma respiration peut manquer d'amplitude ce qui provoque des douleurs au niveau de la colonne vertébrale dorsale. Nous partons sur cette thématique. Autre point important : l'évaluation de cette gêne. Je lui indique 7 sur 10 comme niveau d'intensité.

Une fois installée dans un fauteuil confortable, je fixe scrupuleusement mon attention sur les gestes de la praticienne et répète 3 fois l'affirmative "Même si je suis dans un étau au niveau de ma cage thoracique, je m'aime et je m'accepte" en tapotant le visage de ma main droite. Et ainsi je vais progresser au début des sourcils, au niveau du coin des yeux, sous les yeux, sous le nez, au creux du menton, au niveau de la clavicule, sous le sein et enfin sous le bras. Puis les phrases se modifient et s'enrichissent à chaque séquence : "Comme j'aimerais respirer à plein poumons", "j’aimerais lâcher un poids", etc... Sophie Lefèvre m'invite à changer ou compléter en cours de route si j'ai autre chose à dire. 

Séance d'EFT : notre verdict 

À l'issue de cette première séance qui a duré une heure au total, je me rends compte à quel point associer la parole au geste tout en regardant Sophie m'a demandé une concentration accrue. Je me sens un peu fatiguée et plus relâchée, une sorte de sommeil latent me tombe dessus. J'ai la sensation que cette séance m'ouvre des portes pour mieux appréhender la relation corps-esprit. J'y vois une méthode intéressante et complémentaire pour mieux accueillir, appréhender et libérer ses émotions (tristesse, anxiété ou encore la peur) sans les laisser nous submerger ou se cristalliser dans le corps. "Des sanglots, des respirations modifiées ou des bouffées de chaleur peuvent survenir", explique Sophie Lefèvre. 

A la fin de la séance, Sophie me fait réévaluer mes sensations au niveau du diaphragme. Je lui indique 5 sur 10. "La personne peut poursuivre ce travail chez elle pour diminuer à nouveau l'intensité", conseille la spécialiste. Pour les cas plus complexes, cinq séances d'accompagnement minimum sont recommandées.  

Ici, la liste des praticiens certifiés

 

Source(s):
Commentaires