Bientôt une amende de 300 euros pour un masque jeté sur la voie publique ?

masque pollution amende
Bientôt une amende de 300 euros pour un masque jeté sur la voie publique ?
© Pixabay
Par La rédaction publié le
1144 lectures

Les gants et masques en plastique abandonnés sur la plage et dans la rues se multiplient. Alors que les associations écologistes appellent à la responsabilité de chacun, pour éviter que la crise sanitaire n'empire la crise environnementale, Eric Pauget, député Les Républicains des Alpes-Maritimes, a déposé une proposition de loi visant à verbaliser à hauteur de 300 euros les contrevenants.

Le confinement a permis une diminution de la pollution aux quatre coins du globe entraînant l’apparition de phénomènes extraordinaires, la nature reprenant ses droits par endroits. Mais avec le déconfinement, cette tendance risque de s’inverser avec la prolifération des déchets à usage unique liés à la crise du nouveau coronavirus. En démontre, par exemple, les multiples opérations de ramassage de déchets dans la région de Hyères, dans le Var de l’association Explore & Preserve. 

Interviewée par Nice Matin, Anne, une des bénévoles en appelle au civisme des Français : "on commence à trouver des masques, des lingettes et des gants de protection jetés au sol près des plages, dans les allées boisées, en ville, sur les parkings des supermarchés. Il suffirait simplement de les jeter dans une poubelle! Non seulement en se comportant ainsi on ne respecte pas notre environnement mais on ne respecte pas non plus les personnes qui vont devoir nettoyer et que l’on met aussi en danger. Il suffit de faire preuve de civisme. Ce n’est pas très compliqué d’adopter un comportement citoyen."

300 euros d'amende pour un masque jeté au sol ? 

Actuellement, il est prévu une amende de 68 euros pour toute personne qui serait prise sur le fait. Mais face à ces comportements dangereux, augmentant la pollution mais aussi le risque de contamination des agents de propreté, ou même des passants, certains proposent de sanctionner plus lourdement. Un élu des Alpes-Maritimes veut en effet aller plus loin. Le député Les Républicains Eric Pauget a déposé une proposition de loi pour verbaliser à hauteur de 300 euros les personnes abandonnant leur masque sur la voie publique. Il prône également le recours à la vidéosurveillance pour identifier les contrevenants. 

Un masque chirurgical met 450 ans à se décomposer

Comme les sacs en plastique, les masques chirurgicaux mettent 450 ans à se dégrader dans la nature. Ils pourraient donc devenir un véritable fléau comme les bouteilles et sachets abandonnés au sol, ou encore au bord des plages. Il est donc urgent de limiter ce type de pollution.
En attendant la sortie d'un masque biodégradable, l'utilisation de masques réutilisables et lavables, certifiés par l’Afnor ou la Direction générale de l'armement (DGA) demeurent une solution plus durable. A défaut, comme le recommande le ministère de l'Ecologie, le masque jetable doit être mis dans un sac poubelle résistant et bien fermé, une fois rempli. Il faut ensuite attendre 24 heures pour le mettre le sac aux ordures ménagères.
Des conseils simples et faciles à mettre en pratique. 

Par Justine Cerqueira et Elodie-Elsy Moreau

Source(s):
Commentaires