Noël : quelques gestes à adopter pour éviter accidents et intoxications

table de Noël
Noël : quelques gestes à adopter pour éviter accidents et intoxications
Par AFP/Relaxnews publié le
559 lectures

"Je n'ai pas envie de passer Noël aux urgences". Souvent prononcée à l'ouverture des huîtres, cette phrase peut prêtée à sourire lorsqu'elle n'est pas prémonitoire. Les fêtes de fin d'année restent une période propice à certains accidents, allergies et intoxications, comme le rappellent les autorités sanitaires, qui recommandent d'adopter des gestes simples pour profiter de ces soirées en toute sérénité.

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) rappelle aux Français l'importance de suivre certaines recommandations pour limiter, voire enrayer, le risque d'accident lors des fêtes de fin d'année. Et cela passe principalement par le choix et la surveillance des jouets à destination des plus petits, mais également par le respect de règles sanitaires élémentaires en matière d'alimentation.

Rester vigilant avec les jouets

Si les jouets pour les enfants les plus jeunes ne sont pas censés contenir de petits éléments, les parents doivent rester attentifs quant aux nouveaux joujoux que le père Noël déposera au pied du sapin. Les piles-bouton, qui se distinguent par leur forme ronde et plate, constituent notamment un danger pour les enfants de moins de 5 ans. "L'ingestion d'une pile-bouton représente un risque grave qui peut être mortel. Elle peut être responsable d'un étouffement, mais également de complications très graves", rappelle l'Anses. Pour palier ce risque, il est conseillé de choisir des jouets qui disposent d'un compartiment à piles sécurisé et de vérifier que celui-ci est bien verrouillé. En cas d'ingestion, il faut contacter un centre anti-poison ou le SAMU sans attendre.

Vous connaissez le slime ? Cette pâte gluante qui fait le bonheur des enfants et adolescents n'est pas sans danger, affirment les autorités sanitaires. Qu'il s'agisse de préparation maison, de coffrets de préparation, ou de Slime prêt à l'emploi, les parents doivent rester vigilants quant aux produits utilisés, aux produits détournés de leur usage, ou encore à la "manipulation prolongée et répétée" de la pâte. Des cas d'irritations et allergies cutanées parfois sévères ont été signalés, dont des atteintes de la peau et des ongles, des brûlures, des rougeurs, et de l'eczéma, nécessitant toute l'attention des parents en cette période de Noël.

D'une façon plus générale, les autorités sanitaires appellent à la plus grande attention vis-à-vis des petits éléments présents dans les jouets. Cela peut notamment concerner les billes d'eau, mais également les jouets ou produits imitant des aliments, que les enfants pourraient instinctivement mettre à la bouche.

Respecter certaines règles sanitaires

C'est une ritournelle que vous connaissez désormais par coeur, et qu'il faudra appliquer à l'occasion des fêtes de fin d'année. Si chacun connait désormais les gestes barrière destinés à limiter la propagation de la Covid-19, il en existe également d'autres pour prévenir tout risque d'intoxication alimentaire. Car c'est bel et bien dans votre cuisine que tout se jouera les 24 et 31 décembre.

Sans surprise, le lavage des mains constitue un geste primordial pour réduire le risque d'intoxication alimentaire. Bonne nouvelle, il n'a pu que rentrer dans les habitudes des Français en cette année de pandémie. L'Anses précise également que pour ne pas soumettre vos convives à une intoxication, il convient de conserver les aliments au réfrigérateur, préalablement nettoyé, et d'en maintenir la zone la plus froide à une température comprise entre 0 et 4 degrés.

Lors de la préparation du repas, il est également préconisé de ne pas utiliser la même planche à découper pour des types d'aliments différents (viande, poisson, légumes, etc). Si cela peut paraître logique, les autorités sanitaires recommandent également de ne pas préparer le repas si vous avez la gastro-entérite.

Des accidents loin d'être anodins

Cela peut prêter à sourire, et pourtant les bouchons de champagne sont la cause de nombreux accidents lors des fêtes de fin d'année, pouvant être responsables d'importants traumatismes, voire de cécité. Malgré l'ambiance festive, il est donc nécessaire de manipuler ce type de bouteilles avec précaution en présence de convives.

L'ouverture des huîtres est également une étape délicate dans la préparation du repas de Noël. Environ 2.000 blessures de ce type sont signalées chaque année, d'après les derniers chiffres publiés sur le sujet par l'Institut de veille sanitaire. Une bonne raison d'être vigilant, et de ne pas prendre cette responsabilité à la légère.

Photo : pixabay