Grossesse : des astuces naturelles pour limiter l'apparition des vergetures

vergetures grossesse
vergetures grossesse remèdes naturels
© Pexels
Par Dorothée Blancheton publié le
Journaliste indépendante
919 lectures

La grossesse peut favoriser l’apparition de stries, souvent jugées inesthétiques, sur le corps. Il est possible de limiter ces vergetures grâce à des solutions naturelles. Sabine Monnoyeur, naturopathe à Paris, nous livre ses conseils.

Enceinte, le corps évolue et des rondeurs se forment pour accueillir bébé. Une période durant laquelle la peau est fortement sollicitée par la prise de poids et l’action hormonale. Ainsi, des vergetures peuvent apparaître. Pendant la grossesse, l’organisme produit, en effet, davantage de cortisol qui réduit la production de collagène, responsable de l’élasticité de la peau. Les fibres de collagène perdent de leur résistance et se fissurent pour laisser place aux vergetures, notamment au niveau du ventre, des hanches et des seins. Pour limiter naturellement leur apparition, il existe diverses solutions.

Une bonne alimentation

La première chose à faire est de veiller à son alimentation ainsi qu’à la bonne hydratation de sa peau. Pour y parvenir, Sabine Monnoyeur*, naturopathe à Paris, conseille de miser sur :

Les oméga-3 

« Ces acides gras essentiels, non synthétisés par l’organisme, sont vos principaux alliés. Ils constituent le “ciment” de la peau. Il est important d’en consommer au quotidien afin que votre peau garde son élasticité et sa solidité », précise la spécialiste. On les trouve les oméga-3 dans les huiles premières pressions à froid et biologiques comme celles de lin, colza, caméline ou chanvre, mais aussi dans les petits poissons gras comme les maquereaux ou sardines. Fragiles, ces huiles craignent la chaleur. On les verse donc en fin de cuisson ou sur ses crudités à raison de 2 cuillères à soupe par jour.

La vitamine E

 Antioxydante, elle protège et préserve la peau. La vitamine E est présente dans les fruits et légumes frais, les fruits à coques, les graines, l’avocat et les petits poissons gras. « Opter pour une alimentation variée sera la meilleure façon de ne manquer de rien : des crudités pour le plein d’antioxydants, des cuissons douces pour garder un max de nutriments ! Des céréales complètes et des petits poissons gras de qualité viendront compléter ces apports », glisse Sabine Monnoyeur.

La vitamine A 

« Le rétinol (autre nom de cette vitamine liposoluble, Ndlr) contribue à la régulation de la kératine (substance qui compose les couches superficielles de la peau, mais aussi des cheveux et des ongles) et évite à la peau d’être sèche et rugueuse grâce au renouvellement des cellules de l’organisme », explique la naturopathe. On privilégie là encore les fruits et légumes de saison, surtout jaunes et oranges (melon, abricot, carotte, tomate…), crus ou cuits doucement, ainsi que les abats.

Les boissons 

Outre le fait de boire environ 1,5 L d’eau de source (plutôt en dehors des repas pour ne pas noyer ses sucs digestifs), il est judicieux de prendre des infusions pour lutter contre les vergetures. « La tisane de prêle peut être intéressante. Grâce au silicium qu’elle contient, elle va stimuler la production de collagène et d’élastine », explique Sabine Monnoyeur. De quoi redonner de l’élasticité à la peau. Pour la préparer, on fait bouillir de l’eau puis on laisse infuser la prêle des champs (à acheter en herboristerie). Une application externe est également possible : on laisse refroidir la tisane et on en applique, une à deux fois par jour, des compresses imbibées sur les vergetures pendant 10-15 mn.

Des massages avec des huiles adaptées

En parallèle, on nourrit sa peau par l’extérieur, en pratiquant des automassages le plus régulièrement possible avec des huiles très nourrissantes et réparatrices, comme l’huile de rose musquée (riche en oméga-3 et 6, en pro-vitamine A, rétinol, phytostérols et vitamine K), par exemple. En revanche, étant comédogène, elle est contre-indiquée pour les peaux acnéiques.
L’huile d’onagre est également parfaite pour maintenir l’élasticité cutanée, lui redonner de la tonicité et l’hydrater, grâce à ses acides gras essentiels de type oméga-6 dont un rare : l’acide gamma-linolénique.

Le massage peut aussi se pratiquer avec de l'huile végétale de germes de blé. « C’est l'une des plus efficaces pour prévenir la formation des vergetures. Sa texture riche la rend idéale en massage et ses teneurs remarquables en vitamine E et en caroténoïdes lui confèrent des propriétés régénérantes. Elle protège et assouplit l'épiderme et aide à maintenir l'élasticité de la peau », assure la naturopathe.
Enfin, l’aloe vera, extrêmement hydratante, est un bon complément pour remédier à la sécheresse de la peau.

Des recettes à faire soi-même

Pour cumuler les bienfaits des végétaux, Sabine Monnoyeur propose de mélanger :

  • environ 100 ml d'huile de noisette bio ;
  • et 100 ml de gel d'aloé vera bio.

On met le tout bien émulsionné dans un flacon en verre et on masse les zones à risques (ventre, sein, hanche) deux fois par jour. La préparation se conserve environ deux mois.

Autre option, toujours dans un flacon de 100 ml, on mélange :

  • 30 ml d’huile végétale de rose musquée ;
  • 30 ml d’huile végétale de macadamia ;
  • 20 ml d’huile végétale d’onagre ;
  • 20 ml d’huile végétale de germes de blé.

On masse, là aussi, les zones sensibles.

Et une fois par semaine, on réalise un gommage du corps pour éliminer les peaux mortes, favoriser la respiration et la régénération de la peau. Cela permet de masser et de réduire l’apparence des vergetures existantes... tout en prenant un moment agréable pour soi.

Source(s):

Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :

Commentaires