Eczéma : les traitements naturels pour faire peau neuve

eczema
Eczema : traitements naturels
© Stoklib
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
2828 lectures

Probiotiques pour contrer un déséquilibre interne, huiles végétales ou essentielles, médecines douces… il est possible de faire la peau à l’eczéma avec des solutions non agressives et naturelles. Leur atout : elles peuvent agir sur les symptômes mais aussi la cause de la maladie. Nos spécialistes vous éclairent.

Deuxième maladie de peau après l’acné, l’eczéma touche plus de 2,5 millions de personnes en France d’après la Société française de dermato-pédiatrie. Alors qu’un enfant sur cinq en est atteint, 4 % des adultes sont touchés.
Cette affection cutanée se manifeste par des plaques sèches ou suintantes sur la peau, entraînant bien souvent des démangeaisons. Un prurit qui peut être, au quotidien, difficile à supporter. On distingue l’eczéma (ou dermatite) atopique et l’eczéma de contact. Le premier concerne une maladie évoluant par poussées, souvent liée à une prédisposition génétique. Le second est une réaction à un allergène (boucle d’oreille, produit cosmétique, matière textile...) entré en contact avec la peau. « Qu’il soit d’origine interne ou externe, l’eczéma peut être traité par le biais de remèdes naturels efficaces », affirme le docteur Guiot-Tabernat, dermatologue, experte en phytothérapie à Paris. Ceux-ci peuvent à la fois agir sur les symptômes et la cause de l’affection.

1. Rétablir « l’équilibre interne »

« Tous les médecins qui utilisent une approche naturelle dans le traitement de l’eczéma atopique considèrent qu’il s’agit d’une manifestation extérieure d’un trouble interne, souligne le docteur Guiot-Tabernat. Un déséquilibre souvent dû à la fermentation intestinale et donc au microbiote », poursuit la dermatologue. « Je prescris régulièrement à mes patients un traitement pour les intestins ». De rajouter : « si l’on ne soigne pas l’intérieur, l’eczéma revient, à moins qu’il ne s’agisse d’un eczéma de contact, causé par une substance inhalée, un médicament, ou un produit précis ».

2. Le pouvoir des probiotiques contre l’eczéma

Notre deuxième cerveau serait donc un élément clé dans l’apparition de l’eczéma atopique. Plusieurs études ont démontré que la prise de probiotiques durant la grossesse ou les premiers mois de vie permettait de réduire la prévalence de la maladie. Point partagé par le docteur Guiot-Tabernat. « Je soigne tous les bébés souffrant de dermatite atopique avec des probiotiques. En agissant sur la flore intestinale et en la restaurant, les effets sont généralement durables », assure la spécialiste. Et il en est de même pour les adultes. Cela consiste en une première cure de trois-quatre mois, puis, chaque année, le patient renouvelle le traitement à deux reprises, pendant deux mois. La dermatologue préconise également la supplémentation en glutamine. Cet acide aminé aide notamment à maintenir le bon fonctionnement de l’intestin.

Si le traitement de référence à base de corticoïdes en crème -qui n’est jamais à prendre seule mais mélangée à une cold cream - est indispensable chez les patients les plus atteints, précise la dermatologue, ces solutions naturelles peuvent éviter de longs traitements et les récidives.

3. Limiter les aliments allergisants

Dans certains cas, l’eczéma apparaît suite à la consommation d’un aliment. Il faut alors rechercher une éventuelle intolérance alimentaire par le biais d’un test spécifique. En attendant de le réaliser, « il vaut mieux limiter voire supprimer les laitages à base de protéines de lait de vache, notamment non bio, issus d’animaux nourris avec des farines animales. Ils sont sources de déséquilibres pour le consommateur », alerte la dermatologue. « On évitera aussi les fruits exotiques, comme les mangues et les kiwis, car ils sont irritants et contiennent des substances allergisantes ». Autres produits pouvant contenir des allergènes : les fruits à coque, les œufs ou encore les poissons et crustacés.

4. Faire le plein d’oméga 3 et de vitamine A

« Lorsque l’eczéma est d’origine interne, le patient a bien souvent une peau très sèche, que l’on traite avec des oméga 3 », indique la dermatologue. Cet apport d’acides gras permet d’hydrater la peau.

De plus, la vitamine A, vitamine liposoluble que l’on retrouve dans divers légumes colorés (carottes, choux, épinards, patates douces…), et qui participe notamment à la santé de la peau, est aussi une alliée de choix en cas d’eczéma.

5. Apaiser l’eczéma avec les huiles végétales

Qui dit peau sèche, dit hydratation. C’est en effet le maître mot pour les personnes souffrant d’eczéma, d’où la nécessité « d’utiliser des crèmes à base d’huile, et aucun produit parfumé », conseille l’experte.

Le recours aux huiles végétales apaisera la peau. L’huile de bourrache et l’huile d’onagre sont particulièrement recommandées, indique la dermatologue. Pour les nourrissons, outre l’huile d’amande douce, on pourra utiliser le liniment oléocalcaire pour apaiser les irritations et plaques cutanées.

Comme l’indique Anne Dufour, certifiée maître-praticien en aromathérapie traditionnelle, praticien en aromathérapie cosmétique et en aromacologie par la Fédération française d'aromathérapie, il est important de choisir l’huile végétale en fonction de son type d’eczéma. Pour un eczéma sec, on privilégiera une huile végétale davantage nourrissante. Elle va apaiser l’inflammation de la peau et « agir comme un pansement sur le corps », comme celle à base de germe de blé. Il existe aussi des huiles végétales plutôt sèches (jojoba, noisette ou macadamia).
En cas d’eczéma suintant, il faudra se tourner vers des gels neutres ou celui d’aloe vera. On pourra les utiliser seuls, ou mélangés à des huiles essentielles pour une action plus ciblée.

6. Les huiles essentielles contre l’eczéma

C’est un fait, bien souvent, l’eczéma démange. Mais à force de se gratter, le risque de surinfection augmente. « Les huiles essentielles ont un mécanisme différent », affirme-t-elle. « Elles vont réduire les démangeaisons et favoriser la cicatrisation. Elles respectent le microbiote de la peau. Sur un eczéma contrôlé, 1 à 2 gouttes d’huile essentielle dans une huile végétale fera office d’antiseptique. Et, cela est davantage doux pour la peau. A condition bien évidemment de ne présenter aucune réaction allergique à cette huile essentielle », précise Anne Dufour. 

En effet, du fait de leurs vertus apaisantes, cicatrisantes ou encore régénératrices, certaines huiles essentielles permettront de réduire l’eczéma.

Attention toutefois, leur usage dépendra de l’âge du sujet à traiter. En fonction de leurs principes actifs, et de leur utilisation, il sera alors possible de traiter l’eczéma au long cours ou de manière rapide et éphémère notamment cas de fortes démangeaisons. Rappelons par ailleurs, qu’elles sont toujours à manipuler avec précaution. A noter également : dans le traitement de l’eczéma, les huiles essentielles ne sont pratiquement jamais utilisées pures, et ce principe vaut spécifiquement pour les enfants.

Traiter l’eczéma des nourrissons et des enfants avec les hydrolats

L’eczéma d’origine atopique, ou même de contact, apparaît parfois dès les premières semaines de vie de bébé. Quelle que soit son origine, les hydrolats peuvent vous aider à apaiser votre bébé. « On ne prend aucun risque avec ces produits », précise Anne Dufour. « Il suffit d’avoir son flacon et d’asperger quelques gouttes sur les plaques ». Ils peuvent être utilisés dès l’âge de 3 mois. Vous pourrez alors opter pour des hydrolats de :

  • lavande ;
  • camomille ;
  • carotte ;
  •  rose.

A partir de 6 mois, il est possible d’utiliser certaines huiles essentielles en très petite quantité dans le bain de bébé. Vous pourrez mélanger une cuillère à soupe d’huile végétale avec une goutte d’huile essentielle de lavande et une goutte de géranium rosat. « Le fait d’utiliser cette préparation dans l’eau va permettre aux différentes molécules de se propager sur l’ensemble du corps », indique l’aromathérapeute.

A partir de 3 ans, en cas de prurit, on peut utiliser, en plus, l’hydrolat de Tanaisie. Cette dernière est particulièrement connue pour ses effets anti- démangeaisons, anti-inflammatoires, anti-histaminiques et anti-prurigineuses. Il sera possible de l’utiliser en huile essentielle en infime quantité, dès 6-7 ans, en la mélangeant à une huile végétale. On veillera à ne pas l’utiliser avant cet âge car elle est dite « hormon-like », et peut agir sur la régulation hormonale.

Et les croûtes de lait ?

« Les croûtes de lait sont une forme d’eczéma », explique Anne Dufour. Ces champignons qui peuvent apparaître quelque temps après la naissance peuvent aussi être traités avec un hydrolat, affirme la spécialiste. Autre astuce : appliquer du liniment sur les plaques.

Huiles essentielles : les plus efficaces contre l’eczéma chez l’adulte

La lavande officinale

Si cette huile essentielle n’est pas spécifique au traitement de l’eczéma, elle peut parfaitement convenir. Dotée de propriétés anti-démangeaisons, anti-inflammatoires et cicatrisantes, elle permet de réparer la peau tout en ayant une action rassurante et anti-stress du fait de son odeur. Or, le stress est souvent à l’origine de l’eczéma chez certaines personnes. Autre point fort : « elle agit rapidement », assure Anne Dufour.

La menthe poivrée

La menthe poivrée s’avère également très efficace. Quelques précautions sont à prendre toutefois. En plus d’être proscrite chez l’enfant de moins de 7 ans, à cause du risque de spasme laryngé, son menthol peut être mal toléré.

Si vous ne présentez pas de contre-indications, elle apaisera votre eczéma grâce à ses propriétés anti-démangeaisons et vous apportera une sensation de fraîcheur et contrera l’impression de brûlures.

La recette d’Anne Dufour

  • 1 goutte d’huile essentielle de menthe poivrée
  • 1 goutte d’huile essentielle de lavande
  • A mélanger dans une cuillère à café d’huile végétale

La Tanaisie

L’huile essentielle de Tanaisie, très apaisante, est également recommandée en cas de dermatite atopique, notamment « lorsque l’on est allergique à tout », commente l’aromathérapeute.

Les autres huiles essentielles contre l’eczéma

En cas de sensation de brûlures, vous pourrez utiliser la Lavande d’aspic. Le géranium rosat est recommandé lorsque la peau est lésée. « Ponctuellement, il est possible d’utiliser les huiles essentielles de camomille et de lavande pures », indique Anne Dufour. « Toutefois, pour un effet prolongé, mieux vaut les diluer dans une huile végétale. »

Le flacon à toujours avoir à la maison

  • Prendre un flacon d’une contenance de 15 ml
  • Ajouter 50 gouttes d’eucalyptus citronné
  • 10 gouttes de camomille noble
  • Remplir jusqu’à ras bord d’huile végétale d’amande douce (celle-ci a l’avantage de se conserver plusieurs mois)
  • Appliquer 3 à 4 gouttes dès l’apparition des plaques 2 à 3 fois par jour.

Le cas de l’eczéma nummulaire : les remèdes naturels pour apaiser les démangeaisons

Comme le précise Anne Dufour, l’eczéma dit nummulaire ne se développe que chez l’adulte. Les causes précises de sa survenue, sont à ce jour, inconnues. « Il ne s’agit pas spécialement d’un eczéma nerveux. La consommation d’alcool, de tabac, ou encore une hygiène trop importante, l’exposition aux détergents pourraient en être à l’origine », ajoute l’aromathérapeute. Les plaques apparaissent généralement sur les jambes et provoquent de vives démangeaisons. Pour les soulager rapidement, notre spécialiste conseille de diluer de l’huile essentielle de Menthe poivrée et de Tanaisie à 20 % dans une huile végétale.
Anne Dufour alerte sur un point : les huiles essentielles ont pour but de soulager. « Si les sensations de brûlures ou de démangeaisons s’aggravent, il faut arrêter ! On passera alors aux hydrolats, et on veillera à espacer les applications », avertit-t-elle.

7. Eczéma : les plantes à la rescousse !

Vous trouverez également dans vos placards, de quoi vous soulager ! Il est en effet possible de traiter l’eczéma de l’intérieur mais aussi les plaques cutanées avec certaines plantes. Le cassis ou la rosa canina (rosier sauvage) peuvent avoir un effet draineur, explique le docteur Guiot-Tabernat. « Elles aident à drainer les toxines que l’on a à l’intérieur ». Ici, il s’agira davantage de traiter la cause que le symptôme. On les prendra alors en infusion. Par ailleurs, certains produits homéopathiques à base de cassis ont aussi un effet similaire, ajoute la dermatologue.

Recettes à base de plantes pour apaiser la peau

La journaliste et naturopathe Murielle Toussaint conseille dans son livre Les épices qui guérissent, éditions Mosaïque-Santé, de faire mijoter une poignée de cresson environ 20 minutes dans un peu d’eau. Il faut ensuite filtrer et laisser refroidir. Cette préparation peut être utilisée plusieurs fois par jour sur les zones atteintes. Autre solution proposée par l’auteure : utiliser du fenugrec dans le bain, en le mélangeant au préalable avec 50 g de graines en poudre dans 250 ml d’eau.

Dans son livre « Les secrets de bien-être d’Hildegarde de Bingen » (Ed. Educs), Mélanie Schmidt-Ulmann, propose, de son côté, une première recette à base de serpolet. Il suffit de faire fondre 100g de graisse au bain-marie, et d’ajouter, une fois tiède, 30 g de poudre de serpolet. La graisse peut aussi être remplacée par un mélange d’huile et de cire d’abeilles. Une fois la préparation froide, versez dans un pot. Une seconde recette consiste à mélanger 30 g sucre de violette, à 10 ml d’huile d’olive et à 30 g de cire d’abeille ou de beurre végétal de kpangnan. Faire bouillir la préparation au bain-marie, et laisser refroidir.

8. Les glaçons contre les démangeaisons

Si vous n’avez pas d’huile essentielle, pas d’huile végétale et que vos placards sont vides, ouvrez votre congélateur ! En effet, une simple poche de glace ou des glaçons pourront vous soulager en cas de démangeaisons. L’action du froid est immédiate !

9. Médecines douces et eczéma

L’eczéma est bien souvent multifactoriel, et parfois engendré par l’anxiété. « Si le patient souffre d’un eczéma constitutionnel, lié à un terrain familial, un facteur nerveux réflexogène (ayant un impact sur le système nerveux) peut être à l’origine de la maladie », précise le docteur Guiot-Tabernat. Les médecines douces peuvent alors aider. « La réflexologie ou bien l’acupuncture apportent de bons résultats », assure le médecin.

10. Apprendre à gérer son stress

« On a tendance à vouloir étouffer les symptômes de l’eczéma avec des crèmes agressives à base de corticoïdes. Mais cela peut aggraver la situation », estime Anne Dufour, même si elle précise qu’elles sont nécessaires pour certains patients. On ne cherche pas à soigner véritablement l’origine du mal, le traitement devient récurrent. Or, selon elle, « la peau traduit les émotions et il faut en comprendre les signes. D’où la nécessité de traiter la cause », insiste-t-elle. Et là aussi, les huiles essentielles peuvent être salutaires en agissant sur le terrain psycho-émotionnel. Anne Dufour conseille notamment la Palmarosa pour ses propriétés anti-stress. On pourra également se tourner vers l’huile essentielle Bois de Hô ou la Camomille romaine.

Si les huiles essentielles ne suffisent pas à vous apaiser, des exercices de respiration, relaxation, méditation ou encore de yoga auront toute leur place dans votre quotidien. Pour les cas les plus sévères, l’état anxieux nécessitera une thérapie.
Concernant les enfants, l’aromathérapeute conseille aux parents d’opter pour des choses simples. « Il faut être à leur écoute, et ce, dès le plus jeune âge, les rassurer, les câliner. Cela suffit parfois », conclut-elle. En somme, être attentif à leurs besoins afin de mettre en place un attachement sécure pour diminuer toute source de stress.

Source(s):

Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :

HE Lavande Aspic Bio 10 ml
0 avis
DE SAINT HILAIRE
SIROP VIOLETTE 50CL MENEAU
0 avis
MAISON MENEAU
HE Lavande Vraie Bio 10 ml
0 avis
DE SAINT HILAIRE
Gel Aloe Vera
0 avis
CENTIFOLIA
Commentaires