Le CBD est-il vraiment sans risque pour ma santé ?

CBD
CBD : risqué pour la santé ?
© Stocklib
Par Claire Villard publié le
Journaliste indépendante
3937 lectures

Uniquement les bénéfices du cannabis sans ses effets indésirables, le tout de manière légale : voici les promesses du CBD, qui se fume ou se consomme sous forme de gélules, de tisanes, ou encore de baume. Mais est-ce réellement sans conséquence sur la santé ? Est-il souhaitable de l’utiliser comme médicament ? On fait le point.

En ville, les boutiques de CBD et de produits dérivés poussent un peu partout. Les devantures en bardage bois, les intérieurs verdoyants et apaisants évoquent des lieux sains, tournés vers la nature et le bien-être. Aucun problème pour s’en procurer à la campagne non plus puisque de plus en plus de bureaux de tabac en proposent désormais à la vente. Sans parler des sites de e-commerce. En somme, depuis deux ans environ, le CBD est devenu un produit de consommation courante, acheté de manière décomplexée.

Des produits peu sûrs dans leur composition

CBD est l’acronyme désignant le cannabidiol, une molécule présente dans le cannabis. Une molécule parmi de très nombreuses autres. La plus connue est le THC : c’est celle-ci qui est recherchée pour ses effets stupéfiants. Problème : « le cannabis est une plante complexe et il est très difficile d’isoler un principe actif », explique le Dr Barsony, addictologue à Toulouse officiant notamment au sein de l'association de prévention et de soins Clémence Isaure. Les produits commercialisés dans les boutiques spécialisées contiennent, selon la législation en vigueur, moins de 0,2 de THC et ne sont donc pas considérés comme des drogues. C’est en tout cas la théorie. Car dans les faits « les préparations à base de CBD ne sont pas assez sûres dans leur composition ». Autrement dit, vous pouvez consommer plus de THC que prévu… Même si « ce n’est pas méchant », rassure l’addictologue, le seul moyen de savoir si le consommateur est positif au THC après avoir fumé du CBD est de faire un test. « Car entre ce qu’il y a marqué sur l’étiquette et la composition réelle, il y a parfois des différences », prévient-il.

Le CBD, un médicament ?

Selon le Dr Barsony, le cannabis n’est pas suffisamment bien étudié. « Paradoxalement, c’est la plante la plus ancienne et la moins bien connue, regrette-t-il. En Israël, il existe des collaborations entre cultivateurs, laboratoires et cliniques, destinées à mettre sur pied des traitements sur-mesure à partir de cette plante. C’est quelque chose qui n’existe pas chez nous malheureusement. » Interdit donc pour les médecins de le prescrire ou même de le conseiller. Parce que dans les faits, le CBD possède des effets « sédatifs, apaisants, sans distorsion des perceptions. » Si le produit est sûr -ce qui n’est donc pas forcément le cas-, alors le CBD aide réellement à la détente, à la gestion du stress, et atténue les douleurs, notamment les douleurs chroniques.

Fumer ou ne pas fumer du CBD ?

Le CBD est surtout une aide précieuse pour les personnes désirant arrêter le cannabis. Elles y retrouvent sa saveur, le geste, conservent l’habitude sociale, mais ne s’empoisonnent pas. « L’immense majorité des personnes qui fument du CBD le font pour arrêter les joints », constate le Dr Barsony. Le risque d’accoutumance à la seule molécule CBD n’est pas avérée, néanmoins, lorsqu’on fume du CBD, on fume aussi souvent du tabac. Il existe heureusement des substituts permettant de se passer de nicotine, des mélanges de plantes, neutres ou au contraire parfumés. Le plus souvent, les amateurs optent pour de la trim, c’est-à-dire un broyat de fleurs de cannabis, trop petites pour être vendues. On trouve en ligne ou en boutique de nombreux produits cultivés naturellement et en France.

Pour tester les vertus sur CBD sans le fumer, quelques gouttes sous la langue d’huile concentrée reste le plus efficace. Les concentrations en CBD varient... et les prix également. Comptez soixante-dix euros pour une huile de CBD à 15 % (dosage moyen). Il va de soi que comme tout produit actif, la posologie est à respecter scrupuleusement, quel que soit le mode de consommation.