6 conseils pour ralentir à la rentrée

slow life : conseils pour ralentir
Slow life : ralentir à la rentrée
© Stocklib
Par Isabelle Frenay publié le
Journaliste santé, auteure et sophrologue
303 lectures

La rentrée à peine passée, vous voilà déjà débordé(e)... Afin que cette situation ne s'installe pas ou affecte votre bien-être et votre santé, voici nos 6 conseils pour ralentir dès septembre et profiter pleinement de votre année. Suivez le guide !

1. Se réveiller et se coucher sans téléphone

En décidant de vous mettre en mode avion le matin au réveil et le soir au moins une heure avant le coucher, vous ralentissez de façon considérable. Ces nouvelles habitudes, dignes de résistance dans la société de la notification que nous vivons, vous permettront de réduire votre niveau de stress et de récupérer du temps pour d’autres activités (lecture, écriture, yoga, cinéma, cuisine, musique etc..). Pour faciliter ce changement, laissez votre téléphone éteint dans la salle à manger.

2. Adopter la micro-sieste

Le saviez-vous ? La sieste n’est pas réservée aux vacances. Ceux qui ont mis en pratique une séance quotidienne de 10 à 15 minutes maximum après le déjeuner en retirent de grands bénéfices comme une meilleure concentration et une régulation des émotions. En télétravail ou au bureau, faites votre pause vers 14 heures dans un endroit calme et laissez vous aller à la détente. Commencez, les yeux fermés, par quelques respirations abdominales pour relâcher progressivement les muscles du sommet de la tête jusqu’au bout des pieds.

3. Respirer en conscience chaque jour

La respiration est l’outil numéro 1 pour faire une vraie pause, relâcher la pression, traiter une émotion et donc, quitter le mode pilote automatique. Dès que vous vous sentez débordé ou stressé, arrêtez ce que vous êtes en train de faire pour vous recentrer.

Exercice de respiration 

  • Observez les 4 étapes du souffle : inspiration, rétention (laps de temps naturel où l’on arrête de respirer), expiration, à nouveau rétention ;
  • Poursuivez l’exercice pendant une dizaine de cycles ; 
  • Augmentez progressivement le temps d’inspiration et d’expiration (comptez 3 ou 4 temps, par exemple).
  • Ensuite, lorsque vous êtes au repos, concentrez-vous sur le mouvement de va-et-vient de l’abdomen, comme un ballon qui se gonfle et se dégonfle.

4. Repas en pleine conscience

Plus votre pause déjeuner est courte, plus ce moment doit être valorisé pour éviter de trop manger ou de mal digérer. Rangez votre téléphone au fond de votre sac, éteignez la télévision et installez-vous sur un siège. Prenez le temps d'observer votre assiette- les couleurs et les formes des aliments- et de mâcher chaque bouchée.

5. Une seule tâche à la fois

Nous avons appris à tout faire très vite depuis une dizaine d’années. Résultat, tout devient urgent. De surcroît, faire deux choses à la fois épuise notre cerveau. Il est important de réapprendre à ne pas tout mettre sur le même plan.

Chaque jour, prenez un moment et demandez-vous ce qui constitue des obligations réelles (aller chercher votre enfant à l’école) des tâches nécessaires (appeler le plombier) ou des obligations que vous vous créez (avoir une maison impeccable).

6. S’exercer à des pratiques zen

Yoga, méditation, sophrologie, auto-massage, activité physique… si vous avez expérimenté une pratique qui nourrit votre santé et votre bien-être, n’hésitez pas à la glisser dans votre agenda plusieurs fois par semaine. Elle constitue une ressource importante pour vous apaiser et récupérer.

 

Par Isabelle Frenay, sophrologue et auteure de “Quand ralentir devient vital”, Ed. First