Forme : les meilleures huiles essentielles pour gagner en vitalité

Huile essentielle vitalité
huiles essentielles pour gagner en vitalité
Stocklib
Par Annie Casamayou publié le
Naturopathe
634 lectures

Baisse des températures et saison froide riment souvent avec une baisse d’énergie. Pour doper la vitalité, ayez le réflexe huiles essentielles. Elles agissent vite, puissamment et agréablement. Voici comment les utiliser.

L’hiver est bien installé et notre forme en prend un sacré coup ! En plus d’un état de fatigue générale, on peut ressentir davantage de stress, des difficultés à se concentrer voire déprimer. Heureusement, il existe bon nombre d’huiles essentielles (HE) efficaces pour lutter contre le manque d’énergie et restaurer la vitalité. On peut les utiliser en fonction de sa situation. On fait le point. 

Les huiles essentielles contre l’épuisement physique

En période de rush au travail, en cas d’épuisement physique et moral, pas question de baisser les bras, il faut tenir le coup. Le meilleur moyen est de renforcer l’énergie en agissant sur les surrénales, les glandes qui sécrètent le cortisol et sont chargées de gérer l’adaptation au stress.

L’HE d’épinette noire est idéale et elle fait merveille pour recharger les batteries. Pour révéler toute sa puissance, faites une friction sur les surrénales (sur les dernières côtes dans le dos) avec 4 gouttes d’HE pure le matin après la douche. Si la peau est fragile, il est possible de les diluer dans une cuillère à café d’huile végétale.
Bonus : en synergie avec l’HE de pin sylvestre, son action se décuple : utilisez 2 gouttes de chaque HE et frictionnez les surrénales.

Les huiles essentielles contre la baisse de moral

Avoir une baisse de moral arrive à tout le monde. Quand la lassitude s’accompagne d’une faiblesse physique et d’irritabilité, il est indispensable de retrouver un peu de sérénité afin de pouvoir se régénérer.

L’essence de citron a une action énergisante sur le plan mental et physique. Sa fragrance d’agrume est tonique et invite à la bonne humeur, en outre, elle facilite la concentration et vous fait gagner en capacité de réalisation.

Elle est idéale à utiliser plusieurs fois par jour dans un diffuseur atmosphérique seule ou en synergie avec l’HE de ravintsara qui favorise également la bonne humeur. Elles forment aussi un excellent geste barrière en assainissant l’air ambiant.

Les huiles essentielles contre le surmenage nerveux et le stress

Pour faire face au rythme quotidien, il arrive qu’on finisse par se sentir complètement vidé et dépassé, par toutes les sollicitations. Cette forme de fatigue est due à un déséquilibre du système neurovégétatif lorsqu’il a été suractivé par le stress.

L’intérêt de l’HE de laurier noble, c’est qu’elle active l’énergie en douceur tout en équilibrant le système nerveux. Elle s’utilise en frictionnant matin et soir pendant deux semaines 4 gouttes pures sous la plante des pieds, là elle redynamise et donne de la force. L’autre voie d’utilisation consiste à diluer 4 gouttes dans une cuillère à café d’huile végétale pour faire un massage le long du trajet du système nerveux de part et d’autre de la colonne vertébrale matin et soir pendant trois semaines.
Elle forme une excellente synergie avec l’HE de marjolaine à coquilles connue pour dénouer les tensions nerveuses. Il suffit d’ajouter 2 gouttes à l’huile de massage.

Les huiles essentielles contre la difficulté de concentration

Le stress peut occasionner une fatigue mentale affectant la capacité d’attention et de concentration, jusqu’à causer des pertes de mémoire. Pour retrouver le cap, il faut recourir à l’HE de menthe poivrée dont l’odeur fraîche stimule et tonifie le corps et le cerveau.
La prudence s’impose dans son utilisation mais il n’y a pas de raison de s’en priver pour autant.

Pour son effet stimulant général, on l’utilise en diffusion atmosphérique, jamais pure mais dans un mélange, par exemple 2 gouttes de citron + 2 gouttes de pin sylvestre + 2 gouttes de basilic + 2 gouttes de menthe poivrée.
Pour raviver la concentration et faire pétiller le mental, on la respire au flacon à 3 reprises autant que besoin.

Rappel : l’utilisation des HE est déconseillée durant les 3 premiers mois de grossesse. Prudence également avec les enfants. Dans tous les cas, veuillez demander l’avis d’un spécialiste avant d’en utiliser.