Fatigue physique et morale : quels remèdes naturels pour retrouver la forme ?

fatigue remèdes naturels
fatigue remèdes naturels
© Pixabay
Par Dorothée Blancheton publié le
Journaliste indépendante
2637 lectures

Le passage de l’hiver au printemps s’accompagne souvent d’une fatigue physique, accompagnée parfois d’une fatigue morale. Comment retrouver de l’énergie grâce aux remèdes naturels ? C’est la question que nous avons posée à Charlotte Régnier-Vigouroux, naturopathe à Marseille.

Vous vous sentez fatigué ? Un phénomène assez fréquent lors des changements de saison, notamment lors de la transition hiver-printemps. « A cette période, le stock de vitamine D accumulé au cours du dernier été est souvent épuisé. Les virus de l’hiver ont affaibli le système immunitaire et les fêtes de fin d’année ont encrassé le système digestif. Or, la digestion et les défenses immunitaires mises à rude épreuve consomment beaucoup d’énergie », constate Charlotte Régnier-Vigouroux, naturopathe à Marseille. De quoi générer de la fatigue.

Une bonne hygiène de vie

Un bon sommeil, à heure régulière et avant minuit, peut aider à récupérer de la fatigue physique. L’experte explique que, selon la médecine chinoise, entre minuit et 3h du matin, le foie détoxine l’organisme. « Si on ne dort pas à ce moment-là, on risque une surcharge de toxines et d’être fatigué dans la journée. En revanche, le sommeil ne suffit pas à récupérer d’une fatigue morale et psychologique », prévient la naturopathe.
Mieux vaut recourir à des séances de méditation, prendre le temps de bien respirer, d’oxygéner son corps pour se détendre, regarder la nature ou la bougie d’une flamme pour se vider la tête.
Côté alimentation, on évite le sucre et les graisses saturées qui fatiguent l’organisme. L’usage d’excitants comme le café, le thé, l’alcool ou le tabac, peut masquer cette fatigue et amener à trop tirer sur la corde. On arrête d’en consommer pour vraiment ressentir celle-ci et opérer quelques changements.

Magnésium, vitamines du groupe B et oméga-3 : le trio gagnant

Autre inconvénient dû à l’usage d’excitants : ils brûlent le magnésium présent dans l’organisme. « Cet oligo-élément est le plus sensible et celui qui disparaît en premier quand on est surmené », affirme Charlotte Régnier-Vigouroux. Or, le magnésium participe à produire de l’énergie, à assurer un bon fonctionnement musculaire et nerveux, à supporter le stress, à réduire la fatigue...

L’organisme ne pouvant en produire, pour éviter une carence, il faut miser sur l’alimentation avec les produits de la mer, les amandes, les légumes... Ces derniers seront idéalement de saison (asperges, brocolis, radis...) et cuits à la vapeur pour mieux profiter de leurs vitamines.
On privilégie aussi les vitamines du groupe B que l’on trouve dans les céréales complètes : pâtes, riz, pain mais aussi levure de bière ou germe de blé (en paillettes à saupoudrer sur des aliments crus pour préserver leurs bienfaits). « Les vitamines du groupe B ont un impact bénéfique sur le système nerveux et entrent en jeu dans beaucoup de mécanismes physiques (musculaires, digestif...) », explique la naturopathe.
Enfin, les oméga-3 sont aussi des alliés naturels contre la fatigue. Ils soutiennent le système nerveux et ont une action anti-inflammatoire. On mange donc des poissons gras (saumon, maquereau, hareng...), des noix de Grenoble, et on utilise de l’huile de noix, de graines de lin, de caméline, de colza... selon ses envies.

Spiruline et vitamine D en bonus

« La spiruline équivaut à un shot de légumes verts ! Cette algue contient des protéines, toutes les vitamines et du fer qui aide à combattre l’anémie qui peut survenir en cas de fatigue », soulève l’experte. On peut la consommer sous forme de poudre mais son goût spécial ne plaît pas à tous les palais. On peut alors préférer la spiruline sous forme de paillettes ou en comprimés. « Attention en cas de prise d’anticoagulant ou de problème de rectocolite notamment car elle a tendance à accélérer le transit », alerte la naturopathe.
Comme notre stock de vitamine D est souvent limité à la fin de l’hiver, on peut prendre de l’huile de foie de morue aromatisée, ou bien de la lanoline de mouton en gouttes ou de la vitamine D issue de lichen. La vitamine D apporte en effet de la vitalité, combat la fatigue et lutte contre le stress et la baisse de moral.

Les fleurs de Bach

Autre remède naturel à tester pour lutter contre la fatigue mentale : les Fleurs de Bach. « Le "White chestnut" (marronnier blanc, Ndlr) est souvent indiqué quand on est préoccupé, que l’on rumine les mêmes idées. Chacune des 38 fleurs de Bach vise une émotion particulière. Le mieux est de faire le test sur Internet pour trouver la fleur la plus adaptée à sa situation car la fatigue peut être liée à des émotions diverses selon les personnes », suggère Charlotte Régnier-Vigouroux. Côté posologie, elle conseille de prendre 9 gouttes par jour diluées dans une bouteille d’eau à boire dans la journée, loin des repas et du café, ou bien trois fois trois gouttes dans la journée pendant 21 jours ou jusqu’à la fin du flacon.

Ne pas hésiter à consulter 

Si la fatigue persiste, on fait le point avec son médecin pour s’assurer qu’il n’y a pas une cause médicale particulière à cela.

 

Source(s):

Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :