Après les pizzas surgelées, rappels massifs de pains et de chocolats Kinder

pain supermarché
pain supermarché
Pexels
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
Rédactrice en chef
9803 lectures

Alors que les pizzas Buitoni sont suspectées d’être à l’origine de plusieurs contaminations, ayant entraîné deux décès, de nouvelles campagnes de rappel sont à l’œuvre. Elles concernent différents pains vendus en supermarché et des chocolats Ferrero, notamment appréciés des enfants. Découvrez les produits concernés.

Les scandales sanitaires au rayon alimentaire ne cessent de se suivre. Depuis le 18 mars dernier, le nombre de contaminations par la bactérie Escherichia Coli, suspectée d’être présente dans la pâte des pizzas Fraich’Up de Buitoni continue d’augmenter sur tout le territoire. France Info indique d’ailleurs qu’une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour “homicides involontaires” suite aux  nombreux cas, dont deux décès d’enfants après la consommation de ces produits.
Depuis le 31 mars dernier, ce sont plusieurs pains vendus dans différents supermarchés qui sont dans le collimateur des autorités sanitaires. 

Des pains jugés toxiques

Ces pains vendus chez Intermarché, Super U et Netto font l’objet d’une campagne de rappel national. En cause ? Une teneur au-dessus des seuils européens autorisés en alcaloïdes, une substance naturellement présente dans certaines graines, mais jugée toxique à forte dose.

Les pains concernés par ce rappel chez Netto et Intermarché sont :

  • Le pain de campagne 350 grammes vendu entre le 21 février et le 30 mars 2022.
  • La baguette de campagne de 250 grammes vendue entre le 2 et le 30 mars 2022.
  • Le pain de campagne aux noix de 300 grammes vendu entre le 16 février et le 30 mars

Chez Super U :

  • Le pain bâtard de seigle de 300 grammes  en rayon entre le 15 février et le 26 mars 2022.

Ferrero en mauvaise passe pour Pâques !

Alors que la période phare de dégustation de chocolats approche, le groupe a procédé volontairement au rappel de plusieurs lots Kinder fabriqués en Belgique. A ce jour, 21 cas de salmonellose ont été détectés en France chez des personnes ayant consommé des friandises Kinder, indique le ministère de la Santé. Pour l’heure, "les investigations menées ont mis en évidence la consommation de certains produits de marque Kinder (…) chez les 15 malades qui ont pu être interrogés à cette heure", précise le ministère.
De son côté, la maison mère de Nutella se veut rassurante : "Ferrero collabore avec les autorités publiques" sur "un lien potentiel avec des cas de salmonelle signalés" , souligne-t-elle dans un communiqué. "Aucun de nos produits Kinder mis sur le marché français n’a été testé positif à la salmonelle, nous n’avons reçu aucune plainte de la part de consommateurs" , précise-t-elle.

Les produits concernés par ce rappel sont :

  • Les Kinder Surprise 20 grammes (par un, trois, quatre ou six) et 100 grammes ayant des dates de péremption comprises entre fin juin 2022 et fin octobre 2022 ;
  • Les Kinder Schoko-Bons portant des dates de péremption comprises entre fin avril et fin août 2022 ;
  • les Kinder Mini Eggs ayant des dates de péremption comprises entre fin avril et fin août 2022 ;
  • les Kinder Happy Moments, Kinder Mix (format 193 grammes, Panier 150 grammes, Peluche 133 grammes, Seau 198 grammes), ayant des dates de péremption jusqu'à fin août 2022.

Si vous avez l’un de ces produits chez vous, ne le consommez pas. Vous pouvez demander un remboursement en appelant le 08 00 65 36 53 ou en envoyant une mail à contact.fr@ferrero.com.

Outre la Belgique, le Royaume-Uni est aussi concerné par ce vaste rappel. Notons qu'une salmonellose se traduit par des troubles gastro-intestinaux le plus souvent accompagnés de fièvre. Des symptômes pouvant être plus graves chez les personnes fragiles (enfants, femmes enceintes, personnes âgées et immunodéprimées).  

Si vous avez consommé l’un de ces produits et que vous présentez ces symptômes, contactez sans tarder votre médecin traitant.