Zoom sur le carvi

Carvi
Carvi
sasirin-pamais-images
Par Thomas Louis publié le
Journaliste indépendant
168 lectures

Utilisé depuis l’Antiquité comme plante médicinale, le carvi a traversé les siècles grâce à ses intérêts à la fois gustatifs et thérapeutiques. Parfois confondue avec le cumin ou l’anis, il s’agit pourtant d’une plante qu’on ne peut confondre, dans la cuisine comme dans la salle de bain ! Mais quelles sont ses véritables vertus ? Comment consommer le carvi ? Voici tout ce qu’il faut savoir !

Qu’est-ce que le carvi ?

Le carvi est une plante que l’on retrouve dans de très nombreuses régions du monde, qui s’épanouit dans les climats tempérés. Les graines sont souvent ce qui intéresse celles et ceux qui la consomment, grâce à l’appui de certaines médecines traditionnelles. Car oui, en phytothérapie, le carvi est une plante particulièrement prisée, au même titre qu’en cuisine, où il peut faire des miracles. Pour relever un plat, rien de mieux que cette graine, dont le goût est parfois confondu avec celui du cumin !

Quelle est la différence entre le carvi et le cumin ?

Le « cousin du cumin »… C’est de cette manière qu’on a parfois tendance à résumer le carvi. En réalité, si les deux graines peuvent être comparées, en aucun cas, elles peuvent être interchangées. 

Pour quelle raison ? En premier lieu, les régions qui se servent du cumin (le Maghreb, l’Inde, etc.) sont bien différentes de celles qui utilisent le carvi (principalement l’Europe). De plus, à l’œil, une graine de carvi est souvent plus brune qu’une graine de cumin, mais aussi plus arrondie. 

Enfin, comment ne pas parler de la saveur du cumin qui, s’il accompagne parfaitement tajines et autres falafels, ne remplacera jamais l’arôme unique du carvi, à la fois âpre et savoureux. Mais on l’aura compris, ce dernier n’est pas qu’un atout pour relever des plats, loin s’en faut ! 

Quels sont les bienfaits du carvi ?

Si le carvi est utilisé depuis l’Antiquité, c’est que ses bienfaits semblent remplis de promesses. Bien évidemment, le carvi n’est pas un médicament, mais sur les conseils d’un bon spécialiste, certains de ses effets peuvent être efficaces sur le capital bien-être, à commencer par :

  • Les troubles digestifs : en huile essentielle (sous forme de massage), ou en graine, le carvi peut soulager, voire prévenir certains troubles de l’estomac,
  • Par extension, l’aérophagie : le carvi est reconnu pour favoriser l’expulsion des gaz de l’intestin,
  • Les crampes d’estomac : les bienfaits antispasmodiques du carvi permettent de relaxer les muscles, et de soulager certaines douleurs intestinales,
  • Les voies respiratoires : avec ses effets expectorants, le carvi permet de décongestionner les voies respiratoires sous forme de massage,
  • Le diabète : Les graines de carvi peuvent améliorer le diabète de type 2. Elles contiennent du carvéol, un composé dont l’intérêt est de capter le sucre dans le sang,
  • Le mauvais cholestérol : le carvi permet de favoriser l’effet hypolipémiant, afin de niveler le taux de lipides dans le sang.

Une fois encore, il semble évident que ces bienfaits ne correspondent pas à tous les profils. Ainsi, l’utilisation du carvi avec un enjeu autre que culinaire se doit d’être étudiée avec un spécialiste.

Comment utiliser le carvi ?

En cuisine comme en salle de bain, le carvi est une plante largement plébiscitée. En effet, sous forme de graine, on l’utilise d’abord pour ses saveurs atypiques, qui permettent de donner du caractère à un plat : aussi bien la choucroute que certains fromages, et même des alcools liquoreux (le kummel, par exemple). Une vertu d’épice, qui a également l’avantage d’être très digeste.

Dans la salle de bain, les graines de carvi peuvent rapidement soulager les ballonnements, en le faisant infuser comme une tisane. Les coliques de certains nourrissons peuvent également être soulagées.

En huile essentielle, le carvi est très efficace en massage, mais aussi en inhalation. Cela permet de stimuler l’appétit, faciliter la digestion, décongestionner les voies, en plus d’apporter des propriétés antibactériennes.

Attention, comme bon nombre d’huiles essentielles, celle de carvi est très concentrée en principes, et se doit obligatoirement d’être diluée. De plus, il est recommandé de ne pas l’utiliser plus d’une dizaine de jours d’affilée. Enfin, l’huile essentielle de carvi est déconseillée aux enfants en bas âge ainsi qu’aux femmes enceintes ou allaitantes. Demandez conseil à un spécialiste en cas de question.

Carvi : les contre-indications

Au-delà des mises en garde spécifiques aux huiles essentielles, le carvi est une plante relativement bien tolérée, à quelques exceptions près. L’huile essentielle de carvi est spécifiquement déconseillée aux personnes dont le foie est fragile, au même titre que l’appareil gastrique

De plus, les graines de carvi peuvent parfois provoquer certaines réactions allergiques, notamment chez les personnes sensibles aux plantes de la famille des apiacées (anis, fenouil, etc.).

Vous voici désormais avec toutes les clés en main pour profiter au mieux des bienfaits du carvi. Pour un usage récurrent ou plus profond, le mieux reste de consulter un professionnel qui saura si, oui ou non, le carvi peut être un allié !