Allaitement : les différentes positions pour allaiter

Positions allaitement
Allaitement : quelles positions pour allaiter Bébé ?
Par Dorothée Blancheton publié le
846 lectures

De la madone au ballon de rugby, en passant par la BN, il existe diverses positions pour allaiter son bébé. Céline Dalla-Lana, sage-femme et consultante en lactation, nous présente les principales et livre ses conseils pour réussir son allaitement.

Bien allaiter son bébé passe par l’apprentissage de plusieurs positions. Mais avant de commencer, mieux vaut suivre certaines recommandations pour obtenir une succion efficace et limiter l’apparition d’éventuelles crevasses.
Ainsi, pour prendre le sein correctement, le bébé doit ouvrir grand sa bouche, sa tête basculée en arrière. Visez sous son nez et arrangez-vous pour qu’il mette toute l’aréole, ou presque, dans sa bouche. Ses lèvres doivent être retroussées et son nez dégagé. Son ventre est plaqué contre vous. Son oreille, son épaule et sa hanche alignées.
Le coussin d’allaitement n’est pas indispensable mais c’est un confort supplémentaire. "Attention toutefois à ne pas l’utiliser à la place des bras de la maman car le bébé s’enfoncerait dans le coussin et s’éloignerait alors du sein. Les bras doivent être entre le bébé et le coussin d’allaitement ou un traversin", précise Céline Dalla-Lana, sage-femme, consultante en lactation et auteure de Les secrets d’un allaitement réussi (éditions Frison Roche). Enfin, un point essentiel qui vaut pour toutes les positions : il faut assurer une grande stabilité de la position, surtout s’il s’agit d’un nouveau-né ou d’un nourrisson en difficulté.

La madone (ou berceau)

C’est la position d’allaitement la plus classique. Vous tenez votre bébé dans vos bras, comme si vous le berciez, son ventre tourné vers le vôtre. Si vous souhaitez le faire téter au sein droit, placez votre bébé sur l’avant-bras droit, la tête sur l’avant-bras plutôt que dans le creux du coude afin d’éviter que la tête soit fléchie sur le sein ; tout en veillant à appliquer les conseils vus précédemment.

La madone inversée (ou berceau inversé)

 

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une position inversée par rapport à celle de la madone. Ainsi, si vous donnez le sein droit, vous tenez votre bébé, collé contre vous, avec votre bras gauche. "Si le bébé est hypotonique, mieux vaut privilégier la position de la madone inversée. On le tient dans le bras opposé au sein qu’on donne, et on le soutient sous la nuque pour le plaquer plus efficacement contre soi. On veille également à bien tenir ses pieds pour éviter qu’ils ne soient dans le vide", conseille Céline Dalla-Lana.

La BN

"La position la plus recommandée si vous avez mal au dos, c’est la BN, biological nurturing du Dr Suzanne Colson. C’est une position que les mères et les bébés adoptent assez spontanément. La femme se tient inclinée vers l’arrière, le bébé est à la longitudinale, à plat ventre sur sa maman et son corps dans le même sens", explique la sage-femme. De lui-même, il va chercher à "grimper" vers le sein. Il est bien plaqué contre la maman, ce qui lui assure la stabilité dont il a besoin. Après une césarienne, la BN peut être aménagée. "La femme est semi-allongée sur le dos. Le bébé est à genoux sur le matelas, sous le bras du côté duquel il va téter. Il peut aussi être placé sur l’épaule, les pieds vers la tête de la maman", suggère Céline Dalla-Lana.

Le ballon de rugby

Dans cette position, vous êtes assise. Votre bébé, lui, est tenu à la manière d’un ballon de rugby, placé sous votre bras gauche si vous donnez le sein gauche. Votre main gauche soutient sa nuque tandis que ses pieds dépassent derrière votre dos. C’est une position intéressante notamment en cas de césarienne car elle évite que le bébé ne s’appuie sur la partie incisée.

Allongée sur le côté

La maman est allongée sur le côté (droit si elle donne le sein droit, et gauche si c’est le sein gauche) et fait face à son bébé. Une position particulièrement appréciable pour les tétées nocturnes. "L’épaule de la mère est sur le matelas, sa tête sur l’oreiller, et son bras sous celui-ci. On n’essaye pas de soulever la tête du bébé. Il doit être à plat. Si besoin, jusqu’à 2 mois, on peut caler le bébé de manière latérale pour qu’il ne roule pas sur le dos", ajoute Céline Dalla-Lana.

Pour les jumeaux

Il est possible de les allaiter l’un après l’autre ou en même temps pour gagner du temps. Toutes les positions sont alors envisageables, excepté celle sur le côté. Il faudra tout de même prévoir quelques aménagements. « On peut adopter la position de la BN, par exemple, en mettant chaque bébé entre les jambes dans l’axe. On cale une serviette roulée sous les épaules de la mère pour plus de confort. Elle remonte ses genoux pour caler le coussin, c’est également mieux pour son dos », déclare la consultante en lactation.

Soulager les douleurs du début

Les premiers jours, l’allaitement engendre souvent des douleurs normales qui finissent pas s’estomper avec le temps. Le sein ne doit cependant pas présenter de gerçure, de déformation ni de changement de couleur. Vous pouvez appliquer du lait maternel sur le sein après chaque tétée, puis mettre une coupelle pour faire écran entre vos seins et votre soutien-gorge. Enfin, variez les positions autant que possible pour vider tous les cadrans du sein.

Source(s):
  • Interview de Céline Dalla-Lana, sage-femme et consultante en lactation
Commentaires