Rétention d’eau : ces aliments à choisir et à éviter

Rétention d’eau : ces aliments à choisir et à éviter
Rétention d’eau : ces aliments à choisir et à éviter
© Pixabay
Par Cécilia Ouibrahim publié le
1531 lectures

La santé est dans l’assiette ! Minéraux, fibres, antioxydants... pour prévenir la rétention d’eau, de nombreux aliments sont à privilégier. On fait le point avec le docteur Philippe Blanchemaison, angiologue et phlébologue.

Gonflements, oedèmes, ou encore inflammations, plusieurs symptômes peuvent apparaître en cas de rétention d’eau. "Il y a dans le corps humain un mouvement permanent. Nous avons jusqu’à 80 % d’eau dans le sang qui circule dans un courant continu. Après avoir lavé nos cellules, l’eau est rejetée lorsque le circuit est en équilibre. Au contraire, lorsqu’il existe un déséquilibre dans le circuit, l'eau infiltre les tissus et reste bloquée. Ce phénomène crée la rétention d'eau", explique le docteur Philippe Blanchemaison, angiologue et phlébologue.

Un excès d’eau dans les cellules fait gonfler les jambes, les chevilles, les doigts ou encore les paupières. Pour identifier ce phénomène, il suffit d’appuyer avec le pouce sur une zone du corps, "si un oedème apparaît, cela est potentiellement un signe de rétention d’eau", poursuit le médecin. Selon le spécialiste, les pieds et les chevilles ont tendance à gonfler plus facilement, notamment du fait d’une pression hydrostatique plus forte, favorisée par une posture debout prolongée et régulière.

"Le gonflement des paupières est souvent causé par un déséquilibre hormonal (hypothyroïdie) chez les femmes, souvent durant leur période de menstruation." Dans ce cas, il est recommandé de consulter un médecin qui devra ajuster le taux d’hormones de la patiente.  

Rétention d’eau : les personnes à risque et les éléments déclencheurs 

Ce trouble, qui affecte davantage les femmes, peut être dû à de nombreux facteurs : 

  • maladies : insuffisances veineuse et cardiaque
  • déséquilibres : rénal, hépatique, hormonal, lymphatique
  • station debout ou assise prolongée 
  • chaleur et changements de pression 
  • alimentation

Pour prévenir l’apparition de ce phénomène, certains aliments et la consommation d’eau sont à privilégier. 

1. L’eau, l’arme anti-rétention d’eau 

Boire de l’eau, quotidiennement, en quantité suffisante est essentiel. En plus de faciliter la digestion, l’eau permet d’éliminer les excès de sel. Pour lutter contre la rétention d’eau, l’eau est donc la boisson la plus recommandée par les experts.

2. Les aliments riches en antioxydants

En plus de sublimer nos assiettes, les fruits et légumes violets luttent contre le vieillissement cellulaire et interviennent dans la récupération musculaire. Mûres, cassis, myrtilles, framboises ou encore le chou ou l’aubergine : ces aliments contiennent des composés phénoliques appelés "anthocyanes", des pigments végétaux colorés du rose au prune, qui donnent aux feuilles, fruits et légumes leur nuances violacées. Ces substances antioxydantes protègent les parois veineuses, renforcent le système immunitaire et luttent ainsi contre la rétention d’eau. D’autres aliments riches en antioxydants contribuent également à réduire le risque d’excès d’eau dans les cellules. Parmi eux, l’artichaut, le chocolat et les raisins secs. 

3. Les aliments riches en vitamine E et C 

Les fruits rouges sont riches en vitamines E et C. La première est liposoluble, c’est-à-dire soluble dans les graisses. La vitamine E contribue à harmoniser le fonctionnement de l’organisme, permet d’empêcher la propagation des radicaux libres et agit sur les membranes cellulaires. Ces fonctions aident à équilibrer la fluidité sanguine et à prévenir les maladies cardiovasculaires. La vitamine E est notamment présente dans les noisettes, les pépins de raisin ainsi que dans de nombreuses huiles alimentaires. La vitamine C est, quant à elle, "hydrosoluble", c’est-à-dire qu’elle se dissolue dans l’eau, précise le docteur Blanchemaison. Elle est contenue dans les agrumes, les fraises ou les kiwis. La vitamine C possède des vertus antioxydantes qui vont contribuer à combattre les radicaux libres pour protéger les capillaires veineux et lymphatiques, et ainsi prévenir la rétention d’eau. 

"L’apport en vitamines hydrosolubles et liposolubles est nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme", indique le spécialiste. Si ces substances préviennent de nombreuses maladies, leur surconsommation peut s’avérer néfaste à long terme. L’excès peut toutefois être rejeté par le corps, avertit le docteur Blanchemaison.

4. Les aliments riches en minéraux

Certains minéraux tels que le zinc et le sélénium peuvent prévenir la rétention d’eau. Ces deux oligo-éléments disposent de vertus antioxydantes nécessaires à la protection de la paroi des vaisseaux, note notre angiologue. Le zinc et le sélénium sont notamment présents en quantité dans les fruits de mer. Le zinc est également contenu dans les légumineuses, la viande, les abats, détaille le docteur Blanchemaison.
Les agrumes renferment également des minéraux qui contribuent à faciliter l’évacuation de l’eau par les reins. 
De manière générale, les aliments qui renferment du potassium limitent la rétention d’eau en favorisant la régulation du sodium dans l’organisme. Les épinards, les champignons, la roquette ou encore les patates douces sont à privilégier. 

Riches en potassium, d’autres légumes tels que le poireau, la blette, le navet ou encore le fenouil permettent une meilleure élimination de l'eau par les urines. Le concombre est également connu pour ses vertus diurétiques grâce à sa teneur élevée en potassium. En plus de lutter contre la rétention d’eau, cet aliment est un excellent allié minceur. Aussi, l'ananas, qui contient ce minéral, est d’un bon secours pour combattre la rétention d’eau, il dégonfle les oedèmes et peut aider à gommer quelque peu la cellulite. Enfin, le melon, la pastèque ou encore l'asperge facilitent l'élimination de l'eau par les reins et permettent de prévenir les gonflements. 

5. Les aliments riches en fibres 

Les figues, notamment sèches, sont plébiscitées par les spécialistes pour leurs vertus diurétiques et laxatives. En cause : leur forte teneur en vitamines, en fibres, en calcium et en minéraux. Elles contribuent ainsi à réduire les risques de rétention d’eau au même titre que le céleri, les betteraves ou les céréales. Les fibres contenues dans ces aliments régulent le système digestif et contribuent au bon fonctionnement des intestins. Les céréales complètes et les légumineuses regorgent également de fibres qui vont permettre de lutter contre la rétention d'eau. 

Rétention d’eau : les aliments à éviter 

Il est vivement conseillé de réduire le gras en privilégiant le "bon gras" avec les acides-gras polyinsaturés oméga-3 et oméga-6. Il est également recommandé d’éviter le sel en le remplaçant par des assaisonnements tels que les épices, les herbes aromatiques ou encore les algues, qui permettront de rehausser les saveurs de vos plats. 


Il est vivement recommandé aux personnes qui souffrent de rétention d’eau de consulter leur médecin traitant pour bénéficier du traitement le mieux adapté.

 

Source(s):
  • Interview du docteur Philippe Blanchemaison, angiologue et phlébologue
Commentaires