Les Français tiraillés entre l'envie de se faire plaisir et de consommer écoresponsable

Restaurant
Les Français tiraillés entre l'envie de se faire plaisir et de consommer écoresponsable
Par AFP/Relaxnews publié le
333 lectures

Acheter local, moins, de meilleure qualité, respecter la saisonnalité des aliments... Où en sont les Français dans ces pratiques de consommation raisonnée ? Une nouvelle enquête conduite par l'entreprise de big data IRI pour MeatLabCharal a étudié les modes de consommation des Français, pré et post-confinement.

Selon le sondage, 61% des Français reconnaissent la nécessité d'adopter une consommation plus raisonnée, contre 35% en 2017. Un bond très important qui infirme l'idée selon laquelle une consommation plus écoresponsable se limite à "une tendance du moment" (point de vue encore partagé par 11% de Français).

Voilà pour la théorie. Mais dans les faits, consommer mieux s'avère plus difficile à mettre en place pour 53% des sondés, en particulier depuis l'arrivée de la Covid-19. Ces derniers mois, le souci du prix est devenu primordial lors des courses effectuées au supermarché pour 40% des personnes interrogées (contre seulement 22% avant la pandémie) et surpasse désormais le souhait d'acheter des aliments de qualité (22% contre 34% avant la crise sanitaire). Toutefois, 52% des Français déclarent consommer moins, sans que cela ait un rapport avec la volonté de réaliser des économies financières.

De plus en plus de flexitarien

Autre dilemme des consommateurs : manger écoresponsable ou "se faire plaisir". Rien d'étonnant en effet à vouloir s'octroyer un peu de douceur et de gourmandise dans une période aussi sombre que celle que nous traversons actuellement. 

Dans le même temps, certains Français semblent décidés à alterner entre plaisir et conso "green-friendly" : début 2020, 38% d'entre eux se déclaraient par exemple flexitariens (régime alimentaire qui privilégie les aliments de qualité et à réduire la viande).

Toutefois, les habitudes des Français confinés révèlent que ces derniers ont privilégié les protéines dans leur assiette : côté supermarché, les viandes et les poissons se hissent dans le top 3 des rayons indispensables au cours de cette période (30%), après les fruits et légumes (55%) et devant le coin "charcuterie et traiteur" (27%).

Quant aux lieux de prédilection des Français pour réaliser leurs emplettes alimentaires, 25% déclarent fréquenter des commerces qu'ils ne visitaient pas avant la crise sanitaire. C'est notamment le cas de ventes directes chez le producteur (28%) et des petites épiceries de quartier (15%).

Photo : Pixabay
Commentaires