Les remèdes naturels contre les ronflements

ronflement
Les remèdes naturels contre les ronflements
Par Dorothée Blancheton publié le
3068 lectures

Difficile de dormir dans la même chambre que votre conjoint(e) tant ses ronflements sont importants ? Des astuces et remèdes naturels peuvent atténuer ces nuisances sonores. Explications.

Si votre partenaire ou vous souffrez de ronflements, vous n’êtes pas un cas isolé ! Ceux-ci concerneraient, en effet, plus de 40% des adultes de plus de 50 ans de manière régulière, selon l’Assurance maladie. Cependant, ceux-ci peuvent survenir bien avant, même pendant l’enfance. «  Les ronflements sont des bruits rauques émis pendant le sommeil en raison de troubles de la ventilation au niveau du rhinopharynx. Les parties vibrantes comme la luette et le voile du palais, lorsqu’ils sont gonflés, entrainent dans certaines positions, des phénomènes vibratoires anormaux pendant l’inspiration », explique le Dr Patrick Aubé, médecin généraliste à orientation acupuncture et homéopathie et auteur de « 20 plantes médicinales pour se soigner tous les jours » et « Les tisanes qui soignent » aux éditions Leduc S. 

Des facteurs favorisant les ronflements

Plusieurs facteurs peuvent favoriser ces ronflements : surpoids, âge, allergies, fatigue, phénomènes ORL (rhume, rhinite, pharyngite...), troubles digestifs (l’acidité due aux reflux gastro-œsophagiens peut amener à se gratter la gorge, irriter et la faire gonfler), consommation d’alcool ou de tabac...
« Les ronflements ne doivent jamais être pris à la légère car ils peuvent être le symptôme d’une pathologie plus grave comme une apnée du sommeil. Il est important d’en parler à son médecin pour que celui-ci écarte ces hypothèses ou traite les pathologies concernées », conseille le Dr Patrick Aubé. 
Si tout va bien, il faudra dans un premier temps éliminer les facteurs favorisant ces ronflements : arrêter de fumer, éviter les boissons alcoolisées, perdre du poids... Ensuite, des solutions naturelles peuvent vous aider.

Se coucher sur le côté

Pour commencer, privilégiez la position latérale dans le lit. Si vous dormez sur le dos, la langue a tendance à glisser vers le fond de la gorge et entraver le flux d’air. Afin de rester en position latérale, vous pouvez coudre une poche ou une chaussette à l’arrière de votre haut de pyjama et y glisser une balle de ping-pong  ou de tennis. Cela vous empêchera de vous retourner en dormant.
Dans le même esprit, il existe des t-shirts anti-ronflement avec des blocs de mousse ou coussins d’air intégrés. Vous pouvez aussi mettre un traversin ou un coussin d’allaitement derrière votre dos. Il est également conseillé de surélever la tête avec un oreiller.

Faire des infusions pour soulager l’appareil digestif

« En cas d’acidité gastrique, on peut tester des petites choses simples pour voir ce que ça donne.  On mélange 30g de fleurs de Matricaire, 20g de sommités  fleuries d’Achillée Millefeuille, 20g de feuilles de Serpolet, 20g de racines de Guimauve et 10g de Racines de réglisse. On prend une cuillère à soupe de ce mélange et on verse dans un mug, 250 ml d’eau bouillante dessus. On laisse infuser 10 mn. On filtre et on boit deux heures avant le coucher », propose ainsi le Dr Aubé. Vous trouverez ces plantes en herboristerie. En cas de reflux gastro-œsophagien, évitez de consommer trop de liquides le soir afin d’éviter les remontées acides lorsque vous serez couché.
Si vous avez une mauvaise digestion biliaire, avec des renvois amères, pour protéger son foie, le Dr Aubé recommande une autre infusion. Pour celle-ci, mélangez 20 g de feuilles de Boldo, 20g de fleurs de Pissenlit et 20g d’étoiles de Badiane. Versez 250 ml d’eau bouillante et laisser infuser pendant 10 mn. Filtrez et buvez une tasse de tisane matin et midi. 

Atténuer les réactions allergiques grâce aux inhalations

Si vous êtes sensible aux acariens, poils de chat, pollens et autres, des inhalations peuvent vous aider à contrôler l’irritation de la zone rhinopharyngée qui favorise le ronflement. Le médecin recommande ainsi de mettre une goutte d’Huile essentielle (HE) de matricaire, 1 goutte d’HE d’eucalyptus citronné et 1 goutte d’HE de lavande fine dans un inhalateur ou un bol d’eau chaude. Ces huiles essentielles sont en revanche contre-indiquées si vous êtes enceinte, allaitante, sur les enfants de moins de 7 ans et les personnes allergiques aux huiles essentielles. Par ailleurs, les inhalations sont déconseillées chez les asthmatiques et les personnes présentant une dermatose du visage.

Calmer les rhumes, rhinites...

Rhume, pharyngite, rhinite peuvent entraver la respiration en causant, selon les cas, des éternuements, des congestions nasales, des inflammations des muqueuses... De quoi accentuer les ronflements nocturnes. « Pour soulager les symptômes de ces troubles ORL, on peut faire une inhalation le soir. On verse une goutte d’HE de ravintsara et une goutte d’HE d’arbre à thé dans un bol d’eau chaude ou dans un inhalateur », propose le médecin. En parallèle, mouchez-vous régulièrement et utilisez un spray nasal à l’eau de mer pour désencombrer votre nez.

Assainir l’air de la chambre

L’atmosphère de la pièce dans laquelle vous dormez importe aussi. Assurez-vous qu’il n’y a pas de poils d’animaux, même si vous n’y êtes pas allergiques.  Aérez au moins 10 mn par jour votre chambre pour renouveler l’air.  
Vous pouvez utiliser un humidificateur d’air si celui-ci est sec ou un purificateur d’air pour réduire les allergènes, particules fines et bactéries. 
Attention en revanche à certains produits. « En voulant assainir une pièce, on recourt parfois à des substances nocives ou des techniques qui font plus de mal que de bien. Utiliser des huiles essentielles dans un brûle-parfum, par exemple, dégage des substances toxiques lors de la combustion ! En revanche, on peut mettre de la lavande fine ou des essences d’agrumes dans un diffuseur avant d’aller s’installer dans sa chambre », explique le Dr Patrick Aubé.

Ces solutions naturelles devraient vous permettre de moins ronfler et d’améliorer par la même occasion votre sommeil et celui de votre partenaire.
 

Photo : pixabay
Commentaires